Le Loup à moins de 130 km de la Bretagne ?

A LA UNE

Yann Le Bohec : « L’armée romaine a fonctionné, depuis sa naissance jusqu’au début du IVe siècle, sur un principe simple : la qualité...

Les éditions Tallandier viennent de publier dans la collection Texto « Les guerres romaines », livre signé Yann Le...

Dominique Lormier : « Il est important de rendre hommage aux 290 000 soldats français tués ou blessés en mai-juin 1940 » [Interview]

Les éditions La Mécanique Générale (Ring) publient « Comme des Lions », livre de l'historien et écrivain Dominique Lormier,...

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Protocole sur le Brexit. Les accords du Vendredi Saint menacés en Irlande du Nord, l’UE met le feu aux poudres

La tension est à son comble en Irlande du Nord, et l’Union européenne est en train de mettre de...
16/02/2015 – 07h00 Boussay (Breizh-info.com) – Le loup continue sa progression vers nos contrées. Alors que le nombre de bêtes attaquées (9033) a augmenté de 30% en 2014 par rapport à 2013, les pouvoirs publics continuent de mentir sur la situation et de couper les moyens à l’ONCFS chargée du suivi de l’expansion du loup en France.
Selon l’Observatoire du Loup, un collectif de naturalistes et d’observateurs, qui a publié début 2015 l’état des lieux pour une vingtaine de départements, le loup a atteint l’Oise, l’Aisne et le Poitou. En novembre 2014, un ovin a été consommé à Jazeneuil, une localité située entre Niort et Poitiers, à 110 km de la Rochelle, mais aussi à 126 km des frontières de la Bretagne, près de Boussay (Loire-Atlantique). Dans le même département de la Vienne des hurlements de loup ont été entendus à Bourg-l’Archambault en décembre 2014, tandis que le canidé est présent dans le nord du Limousin depuis le début de 2014.
Par ailleurs le loup a été signalé fin décembre 2014 en forêt de Chantilly (38 km de Paris), à Ciry-Salsogne (Aisne) le 21 octobre 2014 et en forêt de Compiègne en août 2014. Selon l’Observatoire du Loup, en 2015 le loup continuera sa progression dans le Poitou, l’Aquitaine, l’Ile de France et s’implantera dans le Centre-Val-de-Loire, se rapprochant peu à peu de la Bretagne. Dans le grand quart nord-est et le nord de la Bourgogne, son implantation est d’ores et déjà devenue permanente, alors que les premières incursions ont eu lieu il y a moins de cinq ans.
Photo :  DR
[cc]
Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Terrorisme : « Il faut s’attendre à des attaques de type militaire ou guérilla », selon Me de Montbrial

Rétablir l’autorité pour restaurer l’unité de la nation: c’est le pari que veut faire l’avocat Thibault de Montbrial, président...

Ivan Rioufol sans tabou sur la vaccination et les responsables de la situation sanitaire

Ivan Rioufol sans tabou sur la vaccination et les responsables de la situation sanitaire. https://www.youtube.com/watch?v=-kbxQGW-NGs Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches...
- Publicité -

2 Commentaires

  1. Comme partout, la présence du loup est minimisée, pour lui donner le temps de s’installer et de s’habituer a consommer des animaux domestiques! Un façon de mettre en oeuvre les recommandation des promoteurs du tout sauvages: «  »dans les zones ou se développe les prédateurs, il faut de forte restrictions a l’élevage, afin que le pastoralisme ne perturbe pas les carnivores » extrait d’une étude demandée par l’UICN, la LCIE, le WWF. »

    «Les éleveurs devront abandonner le métier, de toute manière, ils n’arriveront pas à se débarrasser du loup, il y en a partout, ils débarquent de toutes les frontières», assène le lupophile Pierre Jouventin (Ancien Directeur de recherche en éthologie au Centre National de la Recherche Scientifique & Directeur de laboratoire d’écologie au CNRS)
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/02/loup-savoir-compter-explique-til-son.html

  2. Comme partout, la présence du loup est minimisée, pour lui donner le temps de s’installer et de s’habituer a consommer des animaux domestiques! Un façon de mettre en oeuvre les recommandation des promoteurs du tout sauvages: «  »dans les zones ou se développe les prédateurs, il faut de forte restrictions a l’élevage, afin que le pastoralisme ne perturbe pas les carnivores » extrait d’une étude demandée par l’UICN, la LCIE, le WWF. »

    «Les éleveurs devront abandonner le métier, de toute manière, ils n’arriveront pas à se débarrasser du loup, il y en a partout, ils débarquent de toutes les frontières», assène le lupophile Pierre Jouventin (Ancien Directeur de recherche en éthologie au Centre National de la Recherche Scientifique & Directeur de laboratoire d’écologie au CNRS)
    http://leloupdanslehautdiois.blogspot.fr/2015/02/loup-savoir-compter-explique-til-son.html

Comments are closed.