Cambadélis fait référence à son tour aux Français de souche

A LA UNE

28/02/2015 – 10H00 Nantes (Breizh-info.com) – « Devant nous, il y a le flou et le loup ». Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste, était hier à Nantes pour tenter de rassurer les socialistes devant les perspectives ouvertes à la droite et au FN lors des élections départementales. Mission difficile tant les sondages sont mauvais pour eux.

Le patron du PS a beau tenter de se rassurer en constatant qu’il n’est pas seul à s’investir dans la campagne – Manuel Valls était à Rennes le même jour – le moral est loin d’être au beau fixe. Après un déjeuner avec les hiérarques locaux du parti – Jacques Auxiette, président du conseil régional  et Johanna Rolland, maire de Nantes, Cambadélis s’est rendu à La Chapelle-sur-Erdre, avant de rejoindre les socialistes nantais après un détour par Orvault.

Le Premier secrétaire s’en est pris comme prévu à l’UMP – « le flou » – à qui il reproche de n’avoir ni projet ni stratégie, notamment sur la  réforme territoriale ou la loi Macron ; et surtout au Front national – « le loup » – qu’il accuse d’ «imposer sa vision nouvelle de la société française en réduisant les droits des uns au profit des autres, les Français de souche. »

Après François Hollande au dîner du CRIF lundi dernier, c’est donc le Premier secrétaire du PS qui emploie à son tour l’expression Français de souche. Sans guillemets apparemment. Cela témoigne, outre d’une nouvelle victoire sémantique identitaire, de l’obligation qu’il y a de désigner, qu’on le veuille ou non, la réalité. Laquelle finit toujours pas s’imposer. Il assigne  en outre au FN le rôle de défenseur des Français de souche ce qui, dans le contexte actuel, peut apparaître risqué pour son parti.

Que le patron du PS crie aujourd’hui au loup témoigne enfin du profond désarroi qui s’est emparé d’un système politique qu’il représente jusque dans ses pires travers. Reste à savoir maintenant si les électeurs se comporteront comme des moutons…

Crédit photo :Parti socialiste/Flickr (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

3 Commentaires

  1. Au train où vont les choses, Il faudra bien un jour se rendre à l’évidence : « Quel sera le sort réservé aux autochtones français de souche lorsqu’il deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ?  » C’est la bonne question tirée du récit idéaliste « les corps indécents ». Il suffit de se promener dans les rues de Roubaix, de Mulhouse, de Marseille, de Nice etc. pour avoir une petite idée de l’avenir radieux soigneusement concocté par nos responsables mais pas coupables depuis un peu plus de trente ans (immigration massive imposée, rapprochement familial, droit du sol etc.). On n’a pas fini d’apprécier les délices du vivre ensemble.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés