Les actes anti-chrétiens en augmentation en 2014 en France.

brule_ton_eglise

18/03/2015 – 08h30 France (Breizh-info.com) ‑ L’Observatoire de la christianophobie, (800 000 visites sur l’année 2014) animé par Daniel Hamiche (rédacteur en chef et administrateur), Guillaume de Thieulloy (directeur de publication), Vivien Hoch et Faustine des Lys, vient de publier son rapport (consultable ici) concernant les actes christianophobes en France, pour l’année 2014.

Avec 186 actes christianophobes recensés en 2014, il y a donc selon l’observatoire , tous les deux jours en France, une attaque à l’encontre des chrétiens. Un nombre sous-estimé selon la direction, de l’observatoire, qui  s’explique : « malgré tous nos efforts, en dépit des signalements de plus en plus nombreux fournis par des lecteurs et dont aucun média local ou national n’a donné le moindre écho, il ne nous est pas possible d’être pleinement informés de l’ensemble de ces actes. Il n’est pas exagéré d’estimer qu’il faudrait multiplier par au moins 5 le nombre signalé et documenté de ces actes dans L’Observatoire, pour avoir une vue à peu près globale de la christianophobie en France.» avant de continuer : « Quand une église est taguée, le curé se contente de signaler le fait au maire qui fait intervenir les services municipaux pour effacer ou recouvrir l’inscription haineuse, mais ni le maire ni le curé ne le signaleront à la police ou à la gendarmerie. ».

Parmi les actes recensés et répréhensibles, l’observatoire a repéré 25 cas de Tags haineux, 118 de Vandalisme, profanation, incendies, 12 de  Vols, 4 d’Attaque informatique christianophobe , 16 cas de  Provocation publique à la violence ou à la discrimination et 11 cas de Violences physiques, action christianophobe, ou perturbation du culte.

Les chiffres du ministère de l’Intérieur vont il est vrai beaucoup plus haut que ceux rapportés par l’Observatoire de la christianophobie, signe que de nombreux faits ne sont pas portés au su du grand public : ainsi, en 2008, 129 atteintes aux lieux de cultes catholiques ont été recensés (84,3% de l’ensemble des atteintes), contre 336 en 2011 (80%) et 405 en 2013 (82%).

Si la prédominance des lieux de culte catholique explique en partie le fait que la majorité des atteintes aux lieux de cultes visent la première religion de France, les lieux de culte musulmans , qui ouvre en plus grand nombre que les églises aujourd’hui en France, ne subissent pas de hausses exponentielles des attaques (jusqu’en 2013, derniers chiffres du Ministère de l’Intérieur).

La Bretagne, terre de tradition catholique, a été particulièrement touchée sur l’année 2014 par les attaques anti-chrétiennes, comme le montrent les dizaines de faits-divers rapportés dans le rapport de l’observatoire – et dont Breizh-info s’était d’ailleurs  fait l’écho.

Deux questions à Vivien Hoch, de l’Observatoire :

Breizh-info.com : L’Eglise soutient-t-elle l’Observatoire de la christianophobie ?

Vivien Hoch : L’Observatoire de la Christianophobie est totalement indépendant des institutions de l’Église catholique. Elle ne reçoit strictement aucune subvention, et très rarement des encouragements. Face au nombre grandissant d’actes antichrétiens, les laïcs doivent se prendre en main ; c’est ce que nous faisons avec l’Observatoire !

Breizh-info.com : comment expliquez-vous le silence des autorités face à ces attaques anti-chrétiennes ?

Vivien Hoch :  Il y a plusieurs raisons à ce silence des autorités. D’abord, une raison idéologique. Le christianisme est indéniablement dans une position de supériorité historique en France. Les autorités et les médias considèrent qu’il faut défendre beaucoup plus les minorités que la « majorité » (si tant est que les chrétiens soient encore en majorité).

Une autre, encore pus déplorable : l’antichristianisme primaire de nombreux élus et journalistes qui ne veulent pas bouger le petit doigt pour les chrétiens.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

2 réponses

  1. Face au danger il faut aussi que les gens s’engagent a proteger le patrimoine, comme les remparts de Dinan qui s’effondrent etc.. !! et les constructions millenaires chretiennes de notre territoire ont besoin d’entretien sinon inexorablement tout cela va decliner, meme donner 1 euro pour restaurer des eglises etc.. ca sert a quelque chose concretement (ex. https://www.fondation-patrimoine.org/fr/bourgogne-5/tous-les-projets-292/detail-eglise-saint-julien-de-thury-30841)

  2. La question qui sera bientôt sur toutes les lèvres des bretons comme des autres : « quel sera le sort réservé aux autochtones de souche (chrétiens) lorsqu’ils deviendront minoritaires sur la terre de leurs ancêtres ? » Suivant récit idéaliste « les corps indécents ». Il faudra tout simplement changer nos bonnes vieilles habitudes. S’adapter ou quitter le pays. Rien de bien grave : Ne dit-on pas Impossible n’est pas français ?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !