Affaire Maryvonne. Le député Julien Aubert (UMP) se félicite de l’expulsion des squatteurs

julien aubert - copie

30/05/2015 – 07h00 Rennes (Breizh-info.com) – Après la décision du tribunal de Rennes d’ ordonner l’expulsion immédiate des squatteurs qui occupaient la propriété privée de Maryvonne Thamin depuis plusieurs mois – ils ont désormais 48 heures pour quitter les lieux avant emploi de la force publique – dans quel état celle-ci va-t-elle retrouver son logement  ? Difficile de le savoir. Aux dernières nouvelles, selon l’avocat de l’octogénaire, Maître Billaud, la maison serait vide actuellement, mais il serait impossible d’y pénétrer pour le moment.

En quelques semaines, ce qui est devenu « l’affaire Maryvonne » aura fait le tour de la France. Après une forte mobilisation populaire, relayée au départ par Breizh-info mais aussi par d’autres médias Internet de réinformation, celle-ci s’est en effet transformée en quasi affaire d’Etat, les grands médias et les principaux partis politique s’emparant de la question.

Ainsi, le député Julien Aubert (UMP, Vaucluse), vient de déposer une loi, co-signée par Marc le Fur, visant à protéger les propriétaires face aux squatteurs, mais aussi face aux locataires indélicats.

Joint par téléphone ce vendredi alors qu’il prenait le train pour Paris,  le député s’est réjoui de la décision du tribunal : « cela montre que l’Etat de droit existe encore dans ce pays » tout en reconnaissant – concernant sa proposition de loi – qu’il sera difficile de la faire adopter par la majorité PS à l’Assemblée nationale, « la gauche privilégiant systématiquement le locataire et le social sur le propriétaire ». Affirmant que les squatteurs agissent par idéologie « quasi proudhonnienne , mettant en avant que la propriété c’est le vol », Julien Aubert parle de plusieurs milliers de cas qui seraient en France, similaires à celui de Maryvonne Thamin.

Le député a également reconnu que le rôle des médias alternatifs comme le nôtre était prépondérant dans ce genre d’affaire – car « vous n’êtes pas liés à des impératifs et vous êtes plus libérés sur le terrain . ».

Interview complète ci-dessous :

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

4 réponses

  1. Ils ne sont pas encore partis, lorsque le fils est allé toquer à la porte du pavillon, personne n’a répondu.

  2. Bonne nouvelle pour cette dame qui mérite clairement de retrouver son logement occupé et vandalisé par d’abominables crasseux agressifs à chien qui pullulent dans le centre de Rennes.
    .
    Par contre quelle honte que ce malfrat varois UMP, parti judéo-maçon particulièrement corrompu, qui tente de récupérer cette affaire et se permet d’assimiler squatteurs et locataires alors même que la crise, le chômage, l’immigration-invasion et le prix élevé des logements frappent un grand nombre d’honnêtes français.

    .
    De plus P.J. Proudhon est un grand intellectuel/polémiste français… décidément tout ou presque est bon à passer au lance-flamme dans le parti de Sarközy, l’infâme petit mafieux aux origines judéo-hongroises.

  3. Affaire qui a fait le tour de la France. Pas uniquement, à l’étranger aussi on en a parlé. Et c’est aussi cela qui inquiète les autorités. Comment va réagir un investisseur étranger quand il apprend que de tels lois existent en France ?

  4. C’est vrai à l’étranger, ça fait rêver. des millions d’américains SDF et les autres qui s’en moquent. Je préfère la solidarité… Un investisseur qui laisse une maison en ruine inoccupée fait de toute façon un mauvais calcul.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS