juppé

03/06/2015 – 08h00 France (Breizh-info.com) – L’américanisation de la vie politique française poursuit sa progression : les candidats à la présidence de la République ont besoin de plus en plus d’argent. Jusqu’à maintenant, il s’agissait de couvrir les dépenses de la campagne précédent les deux tours, aujourd’hui trouver d’autres fonds s’imposer pour financer la primaire.

Dans cette rude bataille, les candidats de l’UMP ont déjà pris le départ. En effet le parti, ruiné, ne versera pas un centime aux postulants. « Chacun se débrouillera », a prôné Nicolas Sarkozy, faisant mine d’oublier que, pour sa part, il bénéficiera de la machine UMP, du moins jusqu’au début de la campagne officielle.

Alors Bruno Le Maire, Alain Juppé et François Fillon cherche des donateurs. Ils acceptent les gros chèques, jusqu’au plafond de 7500 euros par donateur – mais la déduction fiscale correspond à 4950 € pour un versement de 7500 €. Au total, Juppé, Fillon et Le Maire espèrent bien lever de 2 à 3 millions chacun d’ici novembre 2016. C’est pourquoi on les voit déjeuner ou dîner avec des grosses fortunes à Paris, à Londres, à New York. Parmi les poids lourds qui soutiennent Alain Juppé, on trouve évidemment François Pinault. Détestant Sarkozy, celui-ci apporte tout naturellement son aide au fils spirituel de Jacques Chirac, Alain Juppé.

 Rappelons que, parmi les grands patrons qui ont soutenu dès le départ François Hollande, on trouvait déjà un certain François Pinault. Pour ce dernier, tout ce qui peut contribuer à barrer la route à Nicolas Sarkozy est bon à prendre.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.