La Boîte noire à Rennes. La mairie s’en prend aux squats d’extrême-gauche

A LA UNE

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

05/06/2015 – 08H30 Rennes (Breizh-info.com) – Conséquence ou pas de l’affaire Marvyonne Thamin, la municipalité rennaise à majorité PS semble décidée à ne pas laisser l’extrême-gauche ternir l’image de la capitale bretonne, une mouvance qui semble effrayer un électorat certes de gauche, mais à des années lumières des revendications en tout genre émanant de ces groupuscules. Des groupuscules « qui représentent un noyau dur d’une centaine de personnes à tout casser sur Rennes néanmoins suivies par de nombreux étudiants qui se renouvellent chaque année » souligne un policier qui suit leurs activités.

Au mois d’avril, la Ville de Rennes a ainsi lancé une procédure d’expulsion à l’encontre d’un squat situé au 48 avenue du Sergent Maginot, à Rennes, sur les quais. Ce squat, baptisé « la Boîte noire », occupe les anciens locaux d’une ancienne galerie d’art contemporain gérée par l’association 40mcube, très prisée par la municipalité (35 000€ de subventions en 2014). Comme chez Maryvonne Thamin et dans un réflexe quasiment animal de marquage du territoire, les lieux ont été intégralement marqués des tags et slogans des occupants.

Entre une partie de son électorat très « bobo » et une petite minorité d’extrême-gauche radicale, Nathalie Appéré semble donc vouloir trancher ; d’autant plus que le squat « la Boite noire » semble réunir tout ce que Rennes compte d’activistes de la gauche radicale.

Dans la nuit de samedi à dimanche, une quarantaine d’individus , la plupart ivres et cagoulés, ont ainsi été aperçus sortant de l’endroit et défilant jusqu’au centre-ville de Rennes (à 2h30 du matin), au cri de « Clément Antifa » et de « Mort aux fachos », avec l’envie manifeste d’en découdre . Les énergumènes  sortaient d’une journée organisée par le collectif « un toit c’est un droit » au profit exclusif des immigrés.  La veille, un concert de soutien aux parties civiles dans le procès Clément Méric y était organisé.

Le tribunal d’instance de Rennes rendra son jugement ce vendredi concernant le squat. Une expulsion attendue par les riverains, qui ont déposé de nombreuses plaintes pour nuisance : les soirées concerts s’y déroulent en effet jusqu’à 5h du matin …

Crédit photos : Google Streetview (photo de 2013)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rave party à Redon et affrontements avec les forces de l’ordre : un homme a eu la main arrachée

Les gendarmes ont empêché l'installation de plus d'un millier de fêtards pour une free-party à Redon (Ille-et-Vilaine), dans la...

Ils avaient dénoncé l’Islamisme. Deux colleurs d’affiches de Génération identitaire condamnés par la justice

Le 18 juin 2021, le tribunal correctionnel d'Aix-en-Provence a condamné Jérémie Piano et un autre militant aixois de Génération...

1 COMMENTAIRE

  1. Madame le Maire de Rennes se bouge ? Une grande première, il aura vraiment fallu les moyens médiatiques (affaire Maryvonne) pour cette municipalité se décide à faire appliquer la loi en la matière.
    Elle découvre seulement maintenant que ces pitres « antifas » créent des nuisances aux riverains….
    Pitoyable image de la politique.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tennis. L’Open de Rennes revient en septembre 2021

En 2021, l'Open Blot Rennes de Tennis se déroulera en septembre et accueillera son nouveau directeur sportif : Nicolas MAHUT . L'Open Blot Rennes a...

Dans les prisons bretonnes : feu de matelas, séquestration, tentative d’évasion…

Il n'y a pas que les tournevis et les couteaux qui se radicalisent et qui s'en prennent aux civils ou aux policiers municipaux, généralement...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...

Rennes. Soupçonnés de violences aggravées, enlèvement et séquestration….ils sont laissés libres sous contrôle judiciaire

Les défenseurs de la magistrature française ont beau s'agiter dans tous les sens actuellement pour dénoncer « la démagogie » de ceux qui critiquent...