Tour de France pour la famille. Ludovine de la Rochère à Châteaulin et Saint-brieuc les 26 et 27 juin [interview]

A LA UNE

22/06/2015 – 07h00 Châteaulin (Breizh-info.com) – Ludovine de la Rochère et Alberic Dumont, dirigeants de La Manif Pour Tous, ont débuté le 12 mai dernier un tour de France de la famille. Ils seront à Châteaulin le vendredi 26 juin ( de 20h30 à 22h, Juvénat Notre-Dame, Penn Feunteun) , à Saint-Brieuc le samedi 27 juin ( de 15h00 à 16h30 Amphithéâtre du lycée du Sacré-Cœur 2 boulevard Saint Jean-Baptiste de la Salle ) , puis à Rennes, le lundi 29 juin (20h30, Salle Guernesey au 2éme étage du Centre Commercial des Longs Champs , avenue Morvan Lebesque à Rennes) , afin de « préparer la mobilisation générale pour dire NON à l’exploitation de la femme, NON à la marchandisation de l’enfant, NON à la déshumanisation, NON aux usines à bébés.» comme l’indique le communiqué adressé à la presse.

« En partant à la rencontre des Français, nos équipes et nos porte-paroles entendent sensibiliser le grand public encore bien incrédule devant le scandale de la GPA » explique Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous. « Nous avons une attente très forte de nos équipes et de nos sympathisants à travers tout l’hexagone » précise Albéric Dumont, vice-président du mouvement.

« Il y a le temps des manifestations et le temps de la pédagogie, de l’explication. Nous y sommes car il faut expliquer au grand public une réalité sinistre, celle d’un business très lucratif qui repose sur des usines à bébés, la traite des femmes et la fabrication d’enfants sur commande. Combien de temps accepterons-nous de fermer les yeux sur ce trafic humain intolérable ? » s’interroge Ludovine de La Rochère.

Cette série d’événements vient également soutenir l’initiative « No Maternity Traffic », pétition internationale adressée au Conseil de l’Europe pour dire non au trafic d’enfants, à l’asservissement de la femme et à la destruction de la famille.

Pierre-Yves Thomas, responsable de LMPT22, a répondu à nos questions.

Breizh-info.com : Plus de deux ans après les grandes Manif Pour Tous, quelles avancées avez-vous obtenus ? N’y at-il pas un essoufflement du mouvement ?

Pierre-Yves Thomas : Les idées que nous avons défendues et que nous continuons de défendre progressent dans les esprits, même chez des gens qui n’appartiennent pas du tout à notre famille de pensée (Onfray contre l’idéologie du genre et la GPA, José Bové contre la GPA…).

Nous menons également un gros travail de sensibilisation au niveau de l’Europe pour lutter contre la vente d’enfants, qui semble fonctionner, avec actuellement par exemple la pétition “No Maternity Traffic” qui a atteint + de 70000 signatures.

Début juin, , nous avons assisté au renvoi de l’affaire italienne Paradiso-Campanelli devant la Grande Chambre de la CEDH

En pratique, et avec beaucoup de réserve, nous avons obtenu :

  • L’abandon du projet de loi d’ouverture de la PMA aux couples de femmes (3 février 2014).
  • Une prise de position officielle de M. VALLS contre la GPA, non  suivi d’effet (3 octobre 2014).
  • L’abandon de la loi Famille Bertinotti (février 2014).
  • L’abandon de l’ABCD de l’Egalité (juin 2014), mais remplacé par un « Plan Egalité Filles-Garçons» avec lui aussi des relents très « genrés ».

Le gouvernement est devenu plus méfiant. Il a freiné ses ardeurs. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il ait renoncé à ses objectifs…

Essoufflement ? Si on a pu constater un écart de mobilisation entre la période qui a précédé le vote de la loi Taubira et celle qui a succédé à ce vote, en revanche les actions continuent de manière régulière, diverse, et sur tout le territoire (veilleurs, conférences, pétitions…). Le mouvement a été très fécond : d’une part, on peut observer que ce sujet de l’opposition massive à la loi Taubira via LMPT revient sans cesse dans les médias ; d’autre part, le nombre de publications et de conférences sur les sujets “sociétaux”, s’opposant à la politique du gouvernement et de l’Europe en général ne cesse de croître.

Indéniablement, ces grandes marches ont fait naitre une prise de conscience dans toute une partie de la société qui semble avoir ouvert les yeux et être sortie de sa torpeur.

Breizh-info.com Quel est le bilan de ce gouvernement vis à vis des familles et de l’enfance ?

Pierre-Yves Thomas : Au gouvernement, on cherche très clairement et méthodiquement à briser la famille:

  • Sur le plan fiscal (réduction du congé parental, augmentation injuste des impôts sur les familles, mise sous condition de ressources des allocations familiales).
  • Comme prévu, les conséquences du « mariage pour tous » sont là : GPA, PMA avancent sournoisement et par détournement de la loi française (application de la circulaire Taubira de janvier 2013).
  • L’idéologie du genre est non seulement toujours présente dans l’Education, mais elle y a été étendue à tous les niveaux d’enseignement sous un autre nom: “Plan égalité filles-garçons” de Madame Belkacem.
  • Soumission du gouvernement Valls aux injonctions de la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme), souvent au mépris du principe européen de subsidiarité.

Breizh-info.com : La Bretagne s’était particulièrement mobilisée lors des grandes manifestations. Comment l’expliquez-vous ?

Pierre-Yves Thomas : On a en Bretagne une tradition démocrate-chrétienne  qui accorde une grande importance aux valeurs de la famille et aux liens trans-générationnels.
On observe en outre une dimension spirituelle (chrétienne) bien présente en Bretagne qui a permis de préserver un certain nombre de ces valeurs.

Breizh-info.com : Comment comptez-vous mobiliser et agir sur la société , mais également sur les décideurs politiques ? Certains organisateurs de La Manif Pour Tous ont été candidats pour des partis de droite, quelles sont les passerelles ?

Pierre-Yves Thomas : Nous tentons de mener des actions pour peser sur la société , notamment par l’éveil des consciences dans la société civile et dans l’esprit de chacun des citoyens. mais aussi par la mise en lumière du scandale de la pratique de la GPA (marchandisation, asservissement, etc.) que La Manif Pour Tous avait largement anticipé par ses avertissements lors des débats sur la loi Taubira en 2013.

Nous pesons aussi sur les décideurs politiques qui ont le devoir de rester cohérents dans leur mission de représentation du peuple aux différentes instances républicaines.. Nous sommes là pour rappeler que le politique, dans sa mission législative, a pour responsabilité d’œuvrer pour le bien de la société.

Sur les passerelles avec des partis de droite, je rappelle que le mouvement LMPT est aconfessionnel et non-partisan, même s’il intervient dans le champ politique.
Par conséquent, LMPT est tout à fait disposée à écouter et traiter avec les partis politiques qui défendent des valeurs communes à celles de LMPT.
Finalement, le rôle et l’ambition de LMPT ne sont pas de présenter des candidats à tel ou tel scrutin, mais bien d’être l’interlocuteur des partis politiques déjà présents sur l’échiquier.
Maintenant, si des partisans de LMPT se lancent dans l’arène politique, alors on doit considérer que ce sont des initiatives purement individuelles, mais qui reflètent sans doute cet éveil des consciences déjà évoqué, et sous cet aspect la loi Taubira est peut-être finalement un mal pour un bien !
Quel plus beau cadeau, en effet, que celui d’une nouvelle vocation, d’un nouvel engagement révélés grâce à cette loi scélérate ?

Crédit photo : Wikimedia commons (Ycare)
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

1 COMMENTAIRE

  1. je ne suis pas certain que ses extrémistes catholiques soient les mieux placés pour parler du droit des femmes .
    car derrière ses fanatiques se cache Civitas et l’extreme droite.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés