01/07/2015 – 06H30 Nantes (Breizh-info.com) – Le premier concours régional des cidres bretons se tenait, samedi 27 juin 2015, dans le château des Ducs de Bretagne, à Nantes. 83 jurés y ont dégusté à l’aveugle plus de 150 échantillons et ont eu la délicate mission de décerner des médailles (or, argent et bronze) dans 16 catégories différentes. L’évènement – le premier de cette ampleur organisé – souhaite s’inscrire dans la durée, avec la Maison Cidricole de Bretagne, née pour l’occasion.

Différentes catégories donc (AOP Cornouaille, cidre fermier, cidre artisanal, cidre de grande maison (cidre brut, demi-sec et doux), AOC Eau-de-vie de cidre de Bretagne, AOP Pommeau de Bretagne, jus de pomme et poiré) testées par des cavistes, restaurateurs, producteurs… Dès le mois de juillet, les médailles qu’ils ont décerné à cette occasion seront apposées sur les bouteilles des produits cidricoles pour le grand public. « Ce concours montre une belle image de la diversité des produits cidricoles et présente une Bretagne unifiée » confie Nicolas MAZEAU, juré et producteur participant.

Gilles Leizour, juré et également producteur de pommeau et d’eau-de-vie de cidre tire la même conclusion : « Tous les produits cidricoles sont mis en valeur et représentés et c’est important. Ce qui est intéressant c’est que tous les producteurs sont réunis et marchent dans la même direction ».

Tous les ans, le concours se tiendra dans un lieu et un département différent, même si l’organisation avait tenu, symboliquement, à faire la première édition à Nantes, comme pour souligner son évidence bretonne.

L’Association Cidricole Bretonne – organisatrice de l’évènement – devient officiellement la « Maison Cidricole de Bretagne ». « On change davantage le fond que la forme, prévient Gilles Barbé, président de l’Association Cidricole Bretonne. L’idée est de rassembler sous le même toit les anciens signes de qualité et les nouveaux, comme l’eau-de-vie de cidre, par exemple, qui vient d’obtenir son AOC. »

Economiquement, la seconde région de France en terme de production de cidre se porte bien et attire toujours de nouveaux producteurs. L’idée : donner plus de poids et de contenu à la filière, mais surtout fédérer tous les signes de qualité pour une meilleure gestion administrative et une meilleure promotion auprès du grand public.

« Il y a une vraie mixité dans la taille des entreprises cidricoles en Bretagne, mais ce qui est important, c’est que tout le monde va dans le même sens », explique Laurent Guillet, Vice-Président de l’ACB et directeur commercial de la cidrerie Kerisac.

L’objectif de la filière bretonne nouvelle génération est claire : se réorganiser pour mieux se rassembler.

DSCN4214

PALMARÈS CONCOURS RÉGIONAL DES CIDRES, POMMEAU ET EAUX-DE-VIE DE CIDRE DE BRETAGNE

cidre

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.