Carnac . Jean-Marie Le Pen : « Ouest-France a contribué à la gauchisation de la Bretagne » [entretien exclusif ]

le_pen_JM

20/07/2015 – 07h00 Carnac (Breizh-info.com) – Jean-Marie Le Pen était en vacances à Carnac la semaine dernière, à côté de la ville de La Trinité Sur Mer qui l’a vu naître et dans laquelle séjournaient au même moment toute une partie de sa famille, ce qui explique sa présence à l’hôtel. Contrairement à ce qu’a affirmé une certaine presse, il ne s’agit pas du tout d’une nouvelle querelle familiale entre le père et ses filles.
Celui qui est surnommé « le menhir » par ses fidèles, a accepté de nous accueillir à son hôtel , pour un long entretien. Nous avons pu ainsi évoquer ensemble les raisons qui ont poussé ce Breton de naissance et de sang à choisir le nationalisme français, plutôt que le régionalisme breton par exemple.

M. Le Pen nous a également dressé un panorama de l’évolution de la Bretagne de ces dernières décennies, tout en accusant Ouest-France et l’Eglise catholique d’avoir contribué à « gauchiser » la région. Anecdote amusante : il nous a confié avoir été en classe avec plusieurs membres de la famille Hutin (les dirigeants d’Ouest France, NDLR).

Nous avons ensuite élargi l’entretien, en évoquant les problèmes d’insécurité qui se développent dans les grandes villes en Bretagne, des problèmes « liés en majeure partie à l’immigration » selon Jean-Marie Le Pen, ce dernier a ensuite défendu sa vision d’une Europe « boréale, allant de Brest à Vladivostok, une Europe majoritairement blanche » avant de mettre en garde sur les tensions qui « se multiplieront si rien n’est fait pour endiguer l’immigration » , rejoignant également ceux qui voient – y compris François Fillon – poindre le spectre d’une guerre civile en France et en Europe.

Préconisant des solutions concrètes pour stopper l’immigration, revenant également sur « l’inquiétante démographie africaine » et sur « l’erreur grave de la décolonisation » , le natif de la Trinité sur Mer s’est toutefois déclaré inquiet d’une certaine apathie de la population européenne, apathie qui « représente un danger de mort pour notre civilisation . » .

Le président historique du Front national s’est ensuite attardé sur le changement de ligne à la tête du FN, notamment instillé par Florian Philippot et son entourage, et sur le profond décalage existant entre un électorat et une base très anti-immigration, avec une tête qui se préoccupe essentiellement d’autres questions (économiques, sociales …).Des questions éloignées des slogans chocs de la fin des années 80 (« quand nous arriverons, ils partiront » …) qui pourraient conduire à une déception prochaine de l’électorat traditionnel frontiste.

Enfin, après avoir répondu à quelques questions d’actualité, où nous avons évoqué « l’esprit du 11 janvier » en revenant notamment sur la condamnation d’un blogueur breton à de la prison ferme pour avoir écrit « qu’il n y avait jamais eu de celtes noirs », M. Le Pen s’est ensuite confié sur ses lectures estivales, évoquant notamment le livre de Bernard Lugan « Osons dire la vérité à l’Afrique » avant de nous livrer un commentaire sur le Tour de France 2015.

Jean-Marie_le_pen

Entretien à découvrir en vidéo, ci-dessous : (attention, un petit bug s’est produit lors du montage vidéo, avec la répétition d’une séquence sur la Russie)

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

14 réponses

  1. Il y a des idées malthusiennes nauséabondes dans cet interview…

    Les idées de Malthus sont à l’origine de la culture de mort (contraception / avortement / divorce) qui détruit la culture européenne, c’est un cancer que l’extrême droite veut exporter vers l’Afrique et le tiers-monde pour résoudre ses problèmes. On ne guérit pas le mal par le mal…

    Enfin, c’est vraiment dommage que Le Pen ait une vision aussi petite de la Bretagne…

    Mennozhioù Malthus a zo penn-kaoz sevenadur an Ankou (diforc’hañ-bugale) a zo o tiskar Europa, ur c’hleñved eo…

    1. Petra ober ? Dioren betek kaout 20 milliard ? 50 milliard ? 100 Milliard ?
      Enezhenn pask n’eus diskouezet deomp petra eru pa ne vez graet netra.

      Ar wirionezh, ez eo hon eus ni en Europa, dioret a wallarc’h hor vroiou,
      n’on a ket ezhomm bremañ da gaout familiou gant 12 bugel.

      Alas, n’on eus ket difennet da tud a vro afrika da aozhañ o diorenn.

      Kemeret e vez bep bloazh muioc’h muiañ ha dud…. Afrika n’eo ket india pe china, ne vo graet netrañ ganto.

      Un deiz, hon o ur brezel…

      1. Ar gudenn n’eo ket ur gudenn demografiel, hogen politikel. E gwirionez ez eus war an douar boued a-walc’h evit 20 pe 50 milliard a dud, dre m’eo diskoufiet 50 % eus ar boued produet (n’eo ket lakaet e gwerzh zoken), ha dre ma vez kaset ganeomp er podoù lastez 30 % eus ar boued hon eus prenet.) An naonegezhioù krishañ o deus bet atav un abeg politikel…

        Kudenn Broioù Afrika n’eo ket an demografiezh, hogen disonested an dud a zo e-penn an traoù aze, tud lakaet en o flas gant renerion Pariz (Eus De Gaulle betek Hollande.)

        Tud gwenn Europa a zo deut da vout ur toullad tud kozh, lazhet o bugale ganto dre ar sioc’hanerezh, tra ma vez tud du Afrika tud yaouank leun a vuhez : aze emañ an dalc’h. Doujomp ouzh ar vuhez, ouzh buhez hor bugale. Adsavomp framm naturel an tiegezh, distroomp d’ar feiz kristen, hag e teuomp a-nevez da vezañ ur gouenn kreñv leun a fiziañs en dazont.

        Ouzhpenn-se : ha n’eo ket deut da soñj deoc’h e vefe aloubadeg Europa gant an Islam ur c’hastiz a-berzh Doue evit ar « Sevenadur an Ankoù » hon eus savet amañ ? Mat e vefe da bobloù Europa prederiañ war an dra-se ha bezañ gouest d’ober un enklask a goustiañs hollek.

      2. klask a reoc’h difenn en un doare religiel an dud hag a zo o lazhañ or hor yezh , hag hor vro.
        Evidomp ni, gwir vretonned hag kristianned, da eo difenn da lazhañ bugale, anat eo evidomp ni.
        Met evit ar re ho deus c’hoant difenn allah pe moar me, buezh ar bugaligou, ha dalvezh evidomp kemen a gudennoù.
        Ober a reont bugale, hep soñjal euzh ar pezh a vo graet evito, hag nebeutoc’h c’hoazh euzh penaos evint desavet.

        Komz a reuoc’h euzh produadur boued…. war ar fin emaomp.
        N’euzh ket muiñ dour a wallac’h evit en ober.

        Echu eo, hag n’o peuzh c’hoant d’e wellet…

  2. Pourquoi régionalisme breton ? Nationalisme breton POINT .ON S’ EN FOUT QUE OUEST FRANCE SOIT DE GAUCHE OU DE DROITE DE TOUTE FAÇON C EST UN JOURNAL FRANÇAIS Comme le telegramme qui détruisent notre pays

  3. Mr Le pen est un « immigré de l’intérieur » voilà la vérité comme il le dit. Il est bel & bien français tout comme les immigrés extra-européen. Point barre. Pour lui c ‘est la France, pas la Bretagne. Demain il dira qu’il faut se battre pour la France, c’est à dire se battre pour leur France (frooooonce des immigrés), qui elle est belle & bien réelle aujourd’hui. Moi perso, je ne souhaite la France soit sauvée, puisqu’elle appartient aux immigrés de tout bords, mais sauver la Bretagne du destin de la France. Demain, je crois que les enracinés de tout bords sauveront leur propre terres. Il n’y a rien à attendre d’un mr comme L Pen. & c’est pas la Russie qui va sauver la France il se fourre le doigt dans le c…l. Kenavo.

  4. « L’aspect politique de l’autonomisme breton avait été compromis pendant l’occupation ». Là Jean-Marie, pour le coup, cette question de l’autonomisme breton compromis sous l’occupation est vraiment un point de détail de l’histoire : a peine 60 personnes mises en cause sur 2 millions d’habitants.

  5. Je suis d’accord avec vous. Moi qui suis né à Quimper, je l’ai vu changé de manière magistrale ces 10 dernières années.

  6. tu vis en Bzh pour dire des conneries pareil?? Des vagues de migrants sur nos terres???? Les seules vagues que l’on voit ici, sont celles du bord de mer, au pire, ce sont celle des touristes l’été.
    La chasse aux intolérants et aux nostalgiques des années 40, voilà le vrai combat a mené.

    1. Désolé,on voit à Quimper des jeunes filles habillées en Jilbab ,et je ne suis pas certain qu’elles soient d’origine étrangère.
      Sont-elles Bretonnes ? Provocation ?

      1. Pauvre homme…Vous êtes bien à plaindre. Je viens de passer 15 jours à Quimper, et je n’ai pas vu l’ombre d’un hijab….. Vous êtes un malade qui s’ignore. Mais rassurez-vous, cela se soigne très bien.

    2. « connerie » = stupidité. Merci à vous pour votre analyse.
      « Bzh » : les pseudo Bretons utilisent cette abréviation pas les autres. Vous avez un autocollant sur votre voiture ? Ou alors « A l’Aise Breizh » ? « Non à Notre Dame des Landes » … du folklore !
      « Tu » même derrière votre écran, un minimum de politesse peut-être respecté.
      C’est l’été, il faut changer de DJ, les années 40, y étiez-vous ? Nous sommes en 2015 !
      Renseignez-vous juste un peu, les migrants installés dans les grandes villes bretonnes tel que Rennes, Brest, Quimper, Nantes sont en surnombre donc ils sont répartis sur tous le territoire Breton. Il est sur que si vous habitez dans un landier dans les Monts d’Arrée, vous n’êtes pas encore concerné ou même à Notre Dame des Landes ni même dans un squat.
      Votre commentaire est tout a fait celui d’un pseudo Breton qui défend les migrants en Bretagne au lieu de défendre ses racines. Encore le style régionaliste bretonnant zadiste gauchiste antifa … ce n’est pas être Breton en tout cas.
      C’est du flan. Même pas du Gâteau Breton.

  7. Je confirme qu’à Rennes, la capitale bretonne, l’immigration massive est bien là. Dans les rues et les hypermarchés on y croise partout l’Afrique et évidemment celle du Nord… Le voile est porté partout, la djellaba, et bien sûr les  » boubous « . Et tout ce joli monde profite de l’hospitalité imbécile de la France… La langue française n’est plus de mise ! On devine facilement qu’avec ces déguisements, tous ces gens-là se tiennent très éloignés du monde du travail !

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !