Vannes. Le projet d’extension de la mosquée suspendu temporairement en attente de jugement

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

30/07/2015 – 07h00 Vannes (Breizh-info.com) – Le tribunal administratif de Rennes vient d’accuser réception du recours en excès de pouvoir de Bertrand Iragne, conseiller municipal Front national à Vannes. Il avait saisi ce dernier à propos d’une irrégularité présumée dans le cadre la vente d’un terrain à l’association Culturelle des Turcs de l’Ouest. Il s’agissait pour la majorité municipale de David Robo (LR) de permettre à l’association d’acquérir à bas prix un terrain jouxtant l’actuelle centre culturel musulman , pour le transformer en parking et en mosquée.
La requête de M. Iragne ayant été enregistrée par le tribunal administratif, il est désormais impossible pour le maire de Vannes de valider cette transaction. Il devra attendre le jugement, qui pourrait intervenir dans plusieurs années , « peut-être même après les prochaines élections municipales de 2020 » espère le conseiller frontiste, qui se félicite de cette validation.
Reste toutefois une possibilité pour M. Robo : remettre une troisième fois à l’ordre du jour, en respectant cette fois-ci totalement la procédure administrative, le projet de cession de terrain. Avec toutefois le risque d’à nouveau voir le projet contesté et de finir par apparaitre comme un édile mettant tout en oeuvre pour satisfaire la communauté musulmane turque, accusations de clientélisme à la clé.

« Cela démontre que même lorsqu’un seul conseiller municipal doit faire face à l’ensemble de ses collègues sur des thématiques aussi importantes que celles-ci, il peut parvenir à marquer des points.» nous indique un militant local du mouvement Résistance Républicaine avant d’affirmer : « M. Iragne est un exemple à suivre pour tous ceux qui refusent l’islamisation du pays ».

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

5 Commentaires

  1. très bonne nouvelle. Oui, halte à l’islamisation de la Bretagne. A Brest, le problème est le même avec un maire qui collabore avec les musulmans, en oubliant en premier lieu ces concitoyens Bretons.

  2. Ce n’est que partie remise.
    La Bretagne est devenue une terre d’immigration depuis quelques années déjà.
    Petit à petit les oiseaux font leurs nids.

Comments are closed.