17/09/2015 – 08H00 Rennes (Breizh-info.com) – Le SPACE de Rennes, grand rendez-vous International de l’élevage et de l’agriculture en Bretagne, ouvrait ce mardi matin, pour 4 jours. Une ouverture qui s’est faite attendre, en raison du blocage de plusieurs voies d’accès par des agriculteurs, réunis à l’appel de la Coordination rurale, deuxième syndicat de France, de la Confédération Paysanne, de l’Apli, de l’Organisation des producteurs de lait et de l’Organisation nationale des éleveurs de porc.

Une cinquantaine de tracteurs et plusieurs centaines de paysans ont ainsi voulu montrer symboliquement et pacifiquement leur colère et leur ras le bol face à la surdité des pouvoirs publics concernant la crise agricole. L’occasion également pour les représentants syndicaux de se démarquer de la FNSEA, dont ils accusent le président Xavier Beulin d’être en partie responsable des problèmes rencontrés par le monde agricole aujourd’hui.

Pas question pour autant de mener des actions radicales : « nous ne sommes pas la FNSEA. Nous n’avons pas l’habitude de prendre en otage les citoyens et de leur faire payer les dégâts occasionnés » nous explique Thierry, producteur de lait en Normandie.

Après de nombreux discours – ponctués par quelques pétards – dans la matinée, sur le parking du SPACE, une délégation de représentants des paysans, dont Isabelle Conan, de Bourbriac ou encore Bernard Lannes, président national de la Coordination rurale, s’est rendue  à la rencontre de Marcel Denieul, président du Space. Une minute de silence a été négociée et respectée à la mémoire de tous les agriculteurs qui se suicident, mais aussi en solidarité avec tous ceux victimes de la crise .

Certains n’ont toutefois pas apprécié : « c’est honteux. Ces gens là (ndlr : la FNSEA et le SPACE) sont responsables de ce qui nous arrive aujourd’hui. Hors de question d’aller faire une minute de silence à leur côté » nous indique un membre de la Confédération paysanne en colère.

Durant la matinée, Xavier Beulin en prendra particulièrement pour son grade : « il faut aller lui botter le cul » scandent certains manifestants, qui s’avouent profondément déçus et énervés après la manifestation parisienne organisée il y a quelques semaines : « tous ces sacrifices et ces kilomètres effectués en tracteur pour ça, c’est écoeurant. Nous nous sentons trahis » explique un autre manifestant. Une discussion houleuse a d’ailleurs eu lieu au stand de la FNSEA, où se trouvait Christiane Lambert, sa vice-présidente.

Par ailleurs, autre fait marquant, celui de la fuite des ministres. Pour la première fois dans l’histoire de l’organisation du SPACE, ni le ministre de l’Agriculture, ni le Premier ministre ne se déplaceront .  Stéphane Le Foll et Manuel Valls évoque des impossibilités de calendrier, mais sur place, des agriculteurs parlent avant tout de « crainte de la confrontation ». « Cela montre du peu d’estime que ces sinistres personnages font de nos syndicats qui, tous réunis, pèsent autant que la FNSEA dans le monde agricole » nous confie Martine, venue du Finistère pour l’occasion. Sur le site Boulevard Voltaire, le journaliste Nicolas Gautier parle de « grande débandade  » pour qualifier ces absences .
Marine Le Pen sera donc la seule personnalité politique nationale à se déplacer, ce jeudi, à la rencontre des éleveurs. Elle emboîte ainsi le pas à Nicolas Dupont Aignan, qui était sur place ce mardi.

Du côté des personnalités politiques bretonnes, Christian Troadec s’est rendu ce mardi sur plusieurs stands du SPACE – en compagnie notamment de Daniel Cueff – sans toutefois aller à la rencontre des manifestants.

Gilles Pennelle sera quant à lui aux côtés de Marine Le Pen, ce jeudi, tandis que Marc Le Fur, est lui venu y faire un saut ce mercredi en compagnie de Bruno Lemaire.

Photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 Commentaires

  1. moi je suis entièrement d’accord avec les agriculteur même si il me font ch..r sur la route mais bon je suis de tout cœur avec eux c’est inadmissible que l’état ne fasse rien pour eux (et les sdf et chômeur) alors qu’ il y a des millions qui sont débloquer pour les immigré qui par la suite vont foutre la merde chez nous pour finir en guerre civile. mois j’habite Ploubalay, bon je peut pas non plus faire tourner tout les producteurs mais j’achète ma viande a la ferme des aubrais a Pleslin-Trigavou (excusé pour la pub) certe un poil plus chers mais au moins je c’est se que je mange et sa fait marché le local pareil pour la poissonnerie il y a une au bout de ma rue et c’est très bien comme ça.

  2. Les 2 gugusses de « OUI, la Bretagne » font leur spectacle aussi.
    Ils oublient de préciser leurs accointances avec le PS.
    Que pensent-ils de la FNSEA et de Beulin ?

Comments are closed.