Mistrals.Une ardoise supplémentaire de 250 à 350 millions d’€

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

03/102015 – 07H00 Saint-Nazaire (Breizh-info.com) – Revendus prestement à l’Egypte les deux BPC Mistrals sont devenus à nouveau un sujet de fierté pour Hollande, après l’outrageant feuilleton qui a vu la France rompre le contrat avec la Russie au mépris de son image internationale et de la continuité de l’État. L’Elysée clame même que le prix de vente aux Égyptiens couvre le remboursement fait aux Russes. Opération blanche ? Pas vraiment. Selon un rapport du Sénat et Le Canard enchaîné, le contribuable n’a pas fini de payer les errements de Hollande.

La commission des Finances du Sénat estime  en effet que si l’accord avec l’Egypte arrive à bon terme, « le reversement au budget général d’une fraction du produit de la vente des BPC pourrait finalement ramener le coût pour l’État à un montant compris entre 200 millions d’euros et 250 millions d’euros ». La commission estime aussi que l’aventure des Mistrals russes aura coûté à l’Etat « une perte financière d’environ 1,1 milliard d’euros, qui se traduira en 2015 par un effet négatif sur le solde budgétaire de 556,7 millions d’euros ».

De son côté, Le Canard enchaîné (30.09) fait d’autres calculs, mais arrive aussi à de très gros chiffres : « le contrat paraphé avec les égyptiens prévoit en effet 200 millions d’€ de dépenses supplémentaires à la charge de la France : fourniture de six barges de débarquement (valant plus de 80 millions d’euros), mise au normes égyptiennes des navires (40 millions), formation des 400 marins d’équipage pendant six mois (environ 30 millions), maintenance et fourniture de pièces détachées pendant quatre ans (50 millions d’euros) ». A cela s’ajoute encore la marge de 100 millions d’€ que DCNS réclame à cors et à cris et qu’elle devrait percevoir, aux dernières nouvelles, puisque l’Etat s’est engagé  à rembourser intégralement la société ainsi que les industriels qui ont participé aux projets – dont les chantiers STX de Saint-Nazaire pour 660 millions d’€. Soit encore beaucoup de millions pris sur le dos du contribuable. Et le feuilleton n’est probablement pas terminé. Pas de quoi inquiéter toutefois David Samzun, le maire (PS) de Saint-Nazaire, ni le sénateur (PS) de Loire-Atlantique,Yannick Vaugrenard, qui se sont déclarés très satisfaits de l’accord passé avec la Russie.

Crédit photo  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

7 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Qui sont les complotistes ? Jacques Baud décrypte l’affaire Navalny

Depuis plusieurs années, et avant même la crise du Covid-19 et la vaccination, les médias occidentaux se repaissent d’un mot devenu totem "le complotisme"....

Les Femmes Russes Et Le Néo-Féminisme – avec Yannick Jaffré

Zone Libre reçoit Yannick Jaffré, auteur de "Paris-Moscou - Aller Simple Contre le Néo-Féminisme" dans lequel il sonde la psychologie de la femme russe,...

Vladimir Poutine abandonne le dollar. En route vers un monde sans la monnaie américaine ?

Le désamour entre les USA et la Russie ne date pas d'hier. La Guerre Froide a bien sûr exacerbé des divergences idéologiques, et l'après-guerre...

Une secte chrétienne extrême : les scoptes

La Russie est une  terre où se sont épanouies maintes hérésies chrétiennes mystiques. Parmi elles, une des sectes les plus étranges fut sans conteste celle...