Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Demandeurs d’asile : budget en hausse, allocations en baisse

03/11/2015 – 06H00 Bretagne (Breizh-info.com) – Le budget alloué à l’immigration, à l’asile et à l’intégration grossira de près de 100 millions d’€ en 2016 par rapport à 2015, pour atteindre 703 millions d’euros. Cet argent servira notamment à l’accueil des 30,784 demandeurs prévus jusqu’en 2017, dont un millier en 2015 et 14.392 en 2016. La rallonge a été votée en première lecture par une quinzaine de députés, signe du désintérêt des représentants du peuple pour ce sujet pourtant important. Les 7 socialistes et un radical de gauche ont voté pour, l’élu front de gauche et l’écologiste se sont abstenus, les 3 élus UMP-LR et l’UDI ont voté contre, les deux représentants du FN étaient absents.

Cette rallonge prend en compte l’aide aux communes qui créent des places d’hébergement – 15 millions d’€ – mais aussi des moyens supplémentaires pour la prise en charge et le logement des demandeurs d’asile (57.4 millions d’€) et pour leur intégration (26.2 millions d’€). Débordés, l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et l’OFII (Office français de l’immigration et de l’intégration) embaucheront respectivement 126 et 100 personnes supplémentaires.

30 millions d’euros d’économie sur les allocations

En revanche, l’allocation temporaire d’attente (ATA) versée aux demandeurs d’asile tant que le statut de réfugié ne leur est pas octroyé va être remplacée par une ADA (allocation pour demandeur d’asile et revue à la baisse). Selon le décret d’application une personne recevra 6,80€ par jour (contre 11.45€ aujourd’hui), et un couple 10,20 € par jour (contre 23 aujourd’hui). Une famille de trois personnes perd neuf euros par jour et une famille de quatre six euros.

Cette révision à la baisse devrait permettre à l’Etat d’économiser 30 millions d’euros… à condition que le nombre total de demandeurs d’asile reste à peu près conforme aux prévisions – c’est à dire 70.000 personnes en 2015 et moins de 90.000 en 2016. A la veille des élections régionales, il est difficile de ne pas voir aussi dans cette décision un signe d’apaisement envoyé aux électeurs, qui s’agacent de voir la France dérouler le tapis rouge aux étrangers alors que les problèmes économiques intérieurs s’accumulent. Cependant les associations d’aide aux migrants tempêtent, notamment parce que l’ADA est la seule source de revenus légale permettant aux demandeurs d’asile – ils n’ont pas le droit de travailler – de se nourrir, de s’habiller, de téléphoner, acheter des produits d’hygiène etc.

Un travailleur social nantais s’inquiète : « l’allocation existante est déjà très faible – il ne faut pas oublier que la moitié des demandeurs d’asile sont à l’hôtel voire à la rue faute de places dans les CADA – et cela pousse une partie d’entre eux à travailler au noir ou vers la criminalité. En la réduisant encore, est-ce qu’on ne risque pas d’agraver ces tendances ? » La question ne manque pas de pertinence, d’autant que rien n’est prévu aujourd’hui pour renvoyer chez eux les demandeurs d’asile qui n’attendent pas d’être régularisés pour enfreindre la loi.

En Allemagne, l’Association des Villes d’Allemagne a annoncé dans un rapport que l’accueil d’1,2 millions immigrés – pour la seule année 2016 – coûterait 16 milliards d’euros. Ces chiffres s’ajoutent aux 1,5 millions de migrants qui auront atteint le pays en 2015.  Le tout alors que la moitié des 12 013 municipalités allemandes sont en banqueroute avec des besoins immédiats de l’ordre de 100 milliards d’euros pour simplement maintenir le niveau des infrastructures (écoles, routes, etc.).

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Paris : les immigrés clandestins surreprésentés chez les violeurs de rue

Découvrir l'article

International

Les immigrants légaux “économiquement inactifs” ont coûté 28 milliards d’euros à la Grande-Bretagne en quatre ans

Découvrir l'article

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Rennes : une association immigrationniste campe devant l’entrée de la préfecture

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration à Bélâbre. Ces bobos rejetés dans leur village car Pro Migrants

Découvrir l'article

International, Sélection de la rédaction

Grand remplacement au Royaume Uni : Une population de plus de 70 millions d’habitants d’ici 2026, du fait de l’immigration

Découvrir l'article

Immigration, International

Belgique. Aidées par la justice, les ONG pro-migrants font les poches des contribuables

Découvrir l'article

International

Dublin. Une manifestation record contre l’immigration aux cris de « Ireland is Full »

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Rennes : le collectif de soutien aux Sans-Papiers en pleine dépression

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍