page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le PS toujours dominant en Loire-Atlantique

15/12/2015 – 13H00 Nantes (Breizh-info.com) – Alors que la participation a augmenté de plus de 7 points entre les deux tours, au soir du 13 décembre la Loire-Atlantique, comme la région administrative Bretagne, confirme son ancrage à gauche.

Le Parti socialiste arrive en effet nettement en tête avec 45,23 % des suffrages exprimés. Il réalise exactement, en pourcentage, le cumul des différentes listes écologistes et d’extrême gauche. Il progresse de 98 000 voix, soit 30 000 de plus que son potentiel électoral du 1er tour. Le PS demeure tout puissant dans ses fiefs urbains : 54, 7% à Nantes, 54,4% à Saint-Herblain, 61, 3% à Rezé, 57 % à Couëron, 53, 3% à Bouguenais, retrouvant même la majorité à la Chapelle-sur-Erdre ou à Saint Sébastien, dont les mairies sont tenues par l’UDI. Il en est de même à Saint-Nazaire : 55,7%. Ce clair succès des socialistes est le résultat d’une implantation politique, associative et culturelle que la « droite » locale n’a jamais vraiment cherché à lui contester. Il aura bénéficié aussi, durant toute la campagne, du soutien non dissimulé des médias subventionnés qu’il s’agisse de la presse écrite ou des télévisions et radios locales durant toute la campagne.

Avec 39,16 % des suffrages exprimés, Bruno Retailleau effectue une progression remarquable  de près de 10 points – plus de 71 000 voix – entre les deux tours car il ne disposait que de faible réserves de voix. La liste de Debout la France  n’avait obtenu 3,6% et 17 000 suffrages. Il a donc bénéficié des suffrages  de nombreux abstentionnistes du 1er tour et du recul en % du Front national.  Ce succès doit toutefois être relativisé car en 2010, au 2ème tour, la droite obtenait  dans le  département 38,76% des exprimés. C’est dans les zones rurales du nord du département, dans le Castelbriantais, dans le Pays de Retz, sur le littoral et en Presqu’ile guérandaise (près de 60 % à La Baule) que Les Républicains l’emportent sur la gauche. En terme de sièges et du fait de la loi électorale,  la liste Retailleau en gagne 19 contre 12 pour le PS, mais 6 de ses élus sont membres de l’UDI. Nombre de ses conseillers régionaux  font aussi  figure de revenants de combats perdus. Sauront-ils répondre aux attentes de leurs électeurs ? La question peut être posée : dès la proclamation des résultats, Laurence Garnier,  chef de file LR dans le département, a cru bon en effet d’employer la ‘novlangue’ de la gauche en parlant du « développement de la citoyenneté et du vivre ensemble ».

Avec 15,6% des voix le Front national  fait son retour à l’assemblée régionale – il n’y était plus représenté depuis 2004. Il conserve  exactement son nombre de voix du 1er tour (plus de 83 000) mais il recule nettement en pourcentage : moins 2,15 %. Il pâtit donc de la hausse participation et du vote utile en faveur de la liste Retailleau. Le FN maintient ses positions dans les zones rurales et dans la grande périphérie de Nantes Il recule de plus de 2 points à  Nantes et dans les communes de l’agglomération mais aussi à Saint-Nazaire et à Trignac où il a des élus municipaux. Son leader Pascal Gannat n’a pas su répondre aux vives attaques des médias entre les 2 tours. Il ne disposait que d’un nombre très réduit de militants – à l’exception de la région nazarienne-  ne correspondant en rien au poids politique de son mouvement. En faisant de son opposition à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, à l’instar des écologistes, un de ses principaux points de son programme, Pascal Gannat  n’a pas été compris par une grande partie de son électorat. Résultat 4 sièges en Loire Atlantique (dont la doyenne des élus de la région) au lieu des 6 attendus.

Jacques Auxiette (PS), le président sortant du conseil régional, n’a pas tardé à réagir : « La légitimité, c’est 51 %. J’ai été élu en 2010 avec 56 % des voix. Cela suppose d’avoir un autre regard sur la légitimité et la manière de gouverner notre région ». La nouvelle majorité saura-t-elle imposer une politique de rupture après douze ans de gestion socialiste ? On le saura rapidement.

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

2 réponses à “Le PS toujours dominant en Loire-Atlantique”

  1. Cadoudal dit :

    “Laurence Garnier, chef de file LR dans le département, a cru bon en
    effet d’employer la ‘novlangue’ de la gauche en parlant du « développement de la citoyenneté et du vivre ensemble ». Donc rien ne change……..tout va bien.

  2. Antoine dit :

    B5 a donc une nouvelle logique :-). Si les 3 autres départements des PdL veulent se débarasser de leurs socialistes.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Député européen, un job qui nourrit bien…

Découvrir l'article

Politique

La droite nantaise part en campagne

Découvrir l'article

NANTES, Politique

Mélenchon à Nantes ce 17 mai : l’eau manque, les socialistes aussi

Découvrir l'article

Politique, Vidéo

Bruno Retailleau (LR) : « Ce qui est sidérant, c’est l’idéologie macronienne de la frontière ! »

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Politique

Enquête sur Fontevraud : la région des Pays de la Loire menacée ?

Découvrir l'article

Culture, Politique

À Fontevraud, les Pays de la Loire au-delà de la gabegie

Découvrir l'article

Economie, Politique

Quand les Pays de la Loire se lancent dans l’hôtellerie-restauration : le désastre de Fontevraud Resort

Découvrir l'article

A La Une, Local, NANTES, Politique

Christophe Clergeau (PS) devra ramer pour devenir député européen

Découvrir l'article

Histoire, NANTES

La gauche ligérienne refuse un hommage au commandant d’Estienne d’Orves

Découvrir l'article

Politique

Sénat. Larcher et Retailleau défendent l’emploi…

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky