Tentative d’évasion à l’EPM d’Orvault

A LA UNE

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

29/12/2015 – 07H00 Orvault (Breizh-info.com) – Deux mineurs ont tenté de se faire la belle le 27 décembre à l’établissement pour mineurs d’Orvault. Profitant d’une diminution du personnel en poste le dimanche, ils ont, durant leur promenade, escaladé le mur d’une cour et se trouvaient à un mètre du sommet du mur d’enceinte. Fort heureusement, un surveillant les a vu, les a hélé et ils sont redescendus.

Les deux jeunes, défavorablement connus de la justice, ont profité de la configuration déplorable de l’établissement pour mineurs (voir sur la vidéo à partir de 4:30) et notamment de ses cours, dont la surveillance vidéo connaît des défaillances à cause de caméras mal placées et d’angles morts. Ils ont prétexté un « concours de débilité » et n’ont pas été placés en quartier disciplinaire, à la fois à cause de la période de Noël, et pour ne pas déstabiliser la situation générale. L’établissement compte actuellement une quarantaine de détenus dont 8 majeurs. « A chaque fois que la population dépasse une trentaine de personnes, ça devient rapidement ingérable », note William Cozic, délégué FO Pénitentiaire pour Nantes.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot revient sur le Covid, les régionales, le RN

L'ex numéro 2 du FN et président des Patriotes est revenu sur les élections régionales au micro de Boulevard...

Jean-Yves Le Gallou sur le RN : « La pasteurisation du discours mène à l’abstention ! »

Dans une série de tweets, Jean-Yves Le Gallou est revenu sur les scores décevants du Rassemblement national lors des...

Articles liés

Nantes. Il agresse un surveillant pour obtenir son transfert vers une prison plus « accueillante » en stupéfiants et téléphones

Le 20 mai dernier vers 11h30, un détenu s’en est pris à l’agent pénitentiaire qui l’accompagnait au retour de promenade ; il lui a donné...

Reportage. « Prison sous haute tension »

Immersion dans l'une des prisons les plus sécuritaires de France, la maison centrale de Saint-Maur et ses 195 détenus condamnés à de longues peines...

Bénéficiant d’une libération anticipée en raison du Covid-19, l’homme viole une adolescente

En mars 2020, la ministre de la Justice Nicole Belloubet décidait de faire libérer des milliers de détenus en raison de la potentielle propagation...

Le ministère de la Justice recrute 1 000 surveillants pénitentiaires

Le ministère de la Justice recrute 1 000 surveillants pénitentiaires et ouvre pour la seconde fois un concours local en Ile-de-France. « Afin de répondre...