Tentative d’évasion à l’EPM d’Orvault

A LA UNE

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

Covid-19. « La contamination et la mortalité sont, à l’été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées qu’à...

Ci-dessous le point mensuel de D. Delawarde au sujet de la progression du Covid19 dans le monde. La contamination et...

29/12/2015 – 07H00 Orvault (Breizh-info.com) – Deux mineurs ont tenté de se faire la belle le 27 décembre à l’établissement pour mineurs d’Orvault. Profitant d’une diminution du personnel en poste le dimanche, ils ont, durant leur promenade, escaladé le mur d’une cour et se trouvaient à un mètre du sommet du mur d’enceinte. Fort heureusement, un surveillant les a vu, les a hélé et ils sont redescendus.

Les deux jeunes, défavorablement connus de la justice, ont profité de la configuration déplorable de l’établissement pour mineurs (voir sur la vidéo à partir de 4:30) et notamment de ses cours, dont la surveillance vidéo connaît des défaillances à cause de caméras mal placées et d’angles morts. Ils ont prétexté un « concours de débilité » et n’ont pas été placés en quartier disciplinaire, à la fois à cause de la période de Noël, et pour ne pas déstabiliser la situation générale. L’établissement compte actuellement une quarantaine de détenus dont 8 majeurs. « A chaque fois que la population dépasse une trentaine de personnes, ça devient rapidement ingérable », note William Cozic, délégué FO Pénitentiaire pour Nantes.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pourquoi la gestion de la crise COVID est un scandale [ L’Agora]

Au début de la crise COVID, en janvier 2020, les services de l’État ont assuré aux Français qu’ils étaient...

Une directrice d’école de Leeds, au Royaume-Uni « Les blancs font partie des groupes ethniques minoritaires… c’est merveilleux »

« Nos religions sont peut-être différentes, mais les messages de bonté, de rassemblement et de charité sont tous les...

Articles liés

Débat. Avons-Nous Perdu Le Goût Des Libertés ?

Dans ce live signé Zone Libre, Paul Fortune et Ludwig analyseront le recul des libertés personnelles et publiques au travers de différents points d'actualité....

Nantes. Il agresse un surveillant pour obtenir son transfert vers une prison plus « accueillante » en stupéfiants et téléphones

Le 20 mai dernier vers 11h30, un détenu s’en est pris à l’agent pénitentiaire qui l’accompagnait au retour de promenade ; il lui a donné...

Reportage. « Prison sous haute tension »

Immersion dans l'une des prisons les plus sécuritaires de France, la maison centrale de Saint-Maur et ses 195 détenus condamnés à de longues peines...

Bénéficiant d’une libération anticipée en raison du Covid-19, l’homme viole une adolescente

En mars 2020, la ministre de la Justice Nicole Belloubet décidait de faire libérer des milliers de détenus en raison de la potentielle propagation...