Hoax. Non, il n y aura pas de mosquée à Carhaix-plouguer…

A LA UNE

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

19/01/2016 – 14H00 Carhaix  (Breizh-info.com) – Ce mardi, un nouveau hoax a fait son apparition sur les réseaux sociaux : la construction à venir d’une mosquée à Carhaix-Plouguer. C’est François Hollande  qui l’aurait annoncée en personne. Du grand n’importe quoi.

« Le projet était en gestation depuis 3 ans, sous la pression de plus en plus forte des musulmans français et étrangers dont le nombre de visites ne fait que progresser depuis 10 ans. Impossible en effet pour les adeptes de l’Islam de prier.» peut-on lire avec, à suivre, un clin d’oeil aux Vieilles Charrues non perçu visiblement par des internautes qui ont foncé tête baissée dans cette information : « La mosquée, d’une capacité d’accueil de plusieurs milliers de personnes, sera orientée vers la Mecque et donc construite sur le site de Kerampuilh à Carhaix Plouguer – Finistère. Les travaux devraient commencer dans le courant du 2eme trimestre 2016.»

Plus c’est gros, plus cela passe visiblement ; 5 095 partages plus tard, sur les réseaux sociaux – comme sur la page « non au vivre ensemble avec ceux qui nous détestent » – des milliers d’internautes n’ont semble-t-il pas perçu que le site sur lequel avait été rédigé l’article était un site spécialisé dans la fausse information et la blague.

Ce même site propose des articles comme « une mygale retrouvée dans une bûche de Noël »  ou encore « un terroriste kamikaze annule son attentat suicide par peur d’être déchu de sa nationalité ». Une sorte de « Legorafi » (à la différence qu’ici, ce sont les internautes qui fabriquent les fausses informations) dans lequel malheureusement, certains se font prendre au piège.

Cette information humoristique, devenu de par le fait en quelques heures un « hoax » , a fait réagir un journaliste de réinformation : « Aujourd’hui, il n y a pas besoin d’inventer des mensonges, des rumeurs ou de faire de la diffamation, pour rendre compte d’une réalité qui fait mal et qui souvent, veut être masquée par les autorités ou par une certaine presse. C’est particulièrement nocif de voir ce genre de fausses informations circuler sur les réseaux sociaux – engendrant souvent un flot de commentaires haineux et inappropriés de la part d’Internautes qui ne tiennent sans doute pas, dans la vie de tous les jours et dans le réel, de tels propos . Non , il n y a aucune mosquée en prévision à Carhaix »

Notre confrère appelle « à la prudence, à la réserve et à la rigueur » lorsque les internautes voient circuler des informations sur Internet. « De quel site proviennent-elles ? De quand sont-elles datées ? On voit en effet des « buzz » se faire sur des articles datant de 4-5 années, c’est totalement contre-productif. Sont-ils sourcés ? De quelle manière (fautes d’orthographes notamment) sont-ils rédigés ? Voilà toutes les questions à se poser avant de relayer tout et n’importe quoi. Une information bidon que personne ne relaie, mourra d’elle même et c’est tant mieux ».

Il rappelle que « surtout sur ce genre de sujets, particulièrement sensibles et qui possèdent déjà suffisamment de matières pour ne pas en rajouter, les Internautes qui croient bien faire en diffusant ces informations nuisent aux intérêts et aux idées qu’ils entendent par ailleurs défendre. Il est de notre devoir de journaliste de réinformation de le rappeler ».

Photo : DR
Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya Diallo

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya...

La parole est à la police ! Avec Cyril Hemardinquer

Secrétaire national du syndicat de police FPIP, Cyril Hemardinquer a servi dans la police judiciaire. Il revient sur l'affaire...

5 Commentaires

  1. Réserve et prudence : la culture du doute et l’esprit critique.
    Rigueur : démarche scientifique.
    Source : travail de l’historien.

    Si l’on se passe de ces trois axes de réflexion, c’est que l’on est un adepte de la fainéantise intellectuelle (la frontière est mince avec la bêtise). Et force est de constater que plus c’est gros, plus ça passe. L’explication pourrait être simple : sensationnalisme, réaction viscérale, fibre émotionnelle. Mais surtout, etre conforté dans une pensée sans nuance, le règne de l’amalgame (au sens littéral du terme, et pas au sens journalistique), bref, la pensée simpliste et accessible sans effort.

    Ce qu’il y a d’amusant, c’est la constance dans l’origine de ces hoax, et la navrante facilité par laquelle ils sont gobés.

    Sinon, il y a la zetetique, mais elle s’accorde très mal avec la partisanerie politique …

    • bonjour
      pour ma part je pense qu il faut aller plus loin dans la réflexion .
      le fait de présenter cela comme de la désinformation sert en fin de compte à des projets de conquête ,comme toujours !et de contentement ,à savoir l’idée de l’acceptation de cet envahissement destructeur de nos liberté ! donc on parle bien de l’islam et de sa terreur dissimulée.
      sous les gouvernements précédent c’était la méthode la plus employée. on vote une future loi restrictive ou fiscale et on vous dit « OUI MAIS CELA EST POUR PLUS TARD , ET ON ACCEPTE ,ON LAISSE FAIRE ET PUIS ON OUBLIE ET APRES IL EST TROP TARD  » moi je vous dis RESTEZ VIGILANT, NOS ELUS TRAÎTRE ET FRANC MAÇON POUR LA PLUS PART AU SERVICE DE L’ISLAM SONT PRÊT A TOUTE LES FOURBERIES !!surveillez les projets de construction ici ou aux alentours car vous n’avez que deux mois pour contester au tribunal administratif les demandes de permis de construire présentées par vos maires ET DEUX MOIS CELA PASSE VITE!!par anticipation créez une association de défense du terroir des us et coutumes et des traditions séculaires .

  2. Les rumeurs ont toujours existé et nous apprennent beaucoup de choses. Non pas sur leur contenu, puisqu’il est faux, mais sur les sujets qui agitent l’opinion. Les « bobards » de la guerre de 14-18 (« les Boches font rôtir de petits enfants embrochés sur leurs baïonnettes »…) révélaient l’intensité de la haine franco-prussienne. Des milliers de « hoax » potentiels apparaissent tous les jours ; seuls prospèrent ceux qui rencontrent une vraie préoccupation des internautes. Celui que vous évoquez ne révèle rien sur la mosquée de Carhaix-Plouguer, et pour cause, mais il révèle que beaucoup de gens n’ont pas envie d’une mosquée à Carhaix-Plouguer.

  3. Et même si tout est faux, rien n’empêche la vérité ailleurs, puisque effectivement nos politiques salopard et traitre, nous impose belle et bien cette religion, qui menace l’équilibre de notre nation, par ces revendications et ces tradition hors culture française.

Comments are closed.