Rennes. Gros flop pour le très coûteux budget participatif organisé par la municipalité

A LA UNE

11/03/2015 – 08H00 Rennes (Breizh-info.com)  – 6961 Rennais (sur plus de 200 000) ont participé à la sélection de 52 projets sélectionnés dans le cadre d’un « budget participatif » libéré par la municipalité de Rennes. Ainsi, 3% de la population rennaise a réparti une enveloppe de 3,5 millions d’euros qui sera investie dès cette année pour réaliser des projets qui devront toutefois être approuvés lundi prochain lors de la séance du conseil municipal.

Malgré le peu de participation et le peu d’engouement populaire (ainsi que les doutes sur les modalités du vote, car il n’est effectué aucun contrôle sur la domiciliation réelle des votants par Internet), la ville de Rennes gérée par Nathalie Appéré (PS) compte bien reconduire la chose.  Chaque année jusqu’en 2020 , c’est au total un investissement de plus de 20 millions d’euros qui sera réalisé.

A noter également que l’initiative était loin d’être totalement libre, puisque sur les 992 projets déposés par des citoyens, seuls 241 furent soumis au vote. Plus des deux tiers ont donc été purement et simplement recalés …. par la municipalité rennaise. Drôle de conception de la démocratie participative , presqu’une parodie comme nous l’avions évoqué précédemment

Parmi les projets sélectionnés, la création d’un « four à pain social » au Landry (80 000 euros), l’initiative « puisque l’on va dans le mur, autant le rendre beau » (10 000 euros) , qui consiste à faire appel à des graffeurs pour repeindre des murs de la commune, une guinguette à 50 000 € alors même que le projet est loin d’être abouti et défini,  ou encore des transats publics à 30 000 € parce que « l’installation de mobilier urbain permettant la position semi-allongée ou allongée répondrait certainement à une attente de confort d’un certain nombre d’entre-nous. ».

La liste intégrale des projets avec leurs explications, plus ou moins détaillée, est disponible ici. « Les gens qui ne sont pas contents pouvaient proposer et voter » signale Axel, un militant écologiste de Rennes . Et même proposer d’acheter des armes pour la police municipale, comme le suggérait un internaute ? « Ca n’est pas le sujet de ce budget participatif » nous répond Axel.

« Entre l’installation du radis d’un « artiste » sur le mail il y a quelques mois, puis son déplacement dans un autre quartier, ce projet de budget participatif, ou encore récemment, l’annonce de l’installation d’une oeuvre d’art rue de l’Alma à plus de 200 000 euros, la mairie de Rennes aurait-elle perdu toute mesure concernant l’argent de ses administrés ? » nous adresse un Internaute.

Ces dépenses sont largement critiquées par les élus d’opposition de droite, emmenés par Bertrand Plouvier, nouveau soutien d’Alain Juppé pour la primaire des Républicains qui vient de communiquer sur la dernière commande d’oeuvre d’art « J’estime le montant de 205 422 € de cette commande assez élevé dans une période où la Maire de Rennes répète sans cesse que le contexte financier de sa municipalité est contraint et où on demande aux Français de faire des efforts et aux Rennais de se serrer la ceinture. La politique de l’argent facile n’a, dans les faits et en réalité, pas de limite pour la majorité PS de Rennes !» écrit le chef de l’opposition, qui timidement confie tout de même ne pas « remettre en question » la qualitié du portfolio de Krijn de Koning – l’artiste sélectionné – dont chacun pourra apprécier le « travail ».

« Rennes, mais ça n’est pas une nouveauté, c’est un peu la folie des grandeurs artistico-écolo-bobo-pasbo » nous confie dans une conversation un élu d’opposition . « Mais que voulez-vous, les socialistes sont réélus à chaque fois , donc c’est que semble-t-il cela plait aux Rennais » …

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

2 Commentaires

  1. lorsque l’immigration de masse aura fait son oeuvre comme dans de nombreuses villes ,bizarrement les bobos socialo migreront….et le réveil des vrais Rennais sera brutal.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés