Nantes. Éléonore Revel, candidate FN « pour la famille, contre le Grand remplacement »

A LA UNE

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

13/04/2016 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Une élection législative partielle aura lieu les 17 et 24 avril dans la 3ème circonscription de Loire Atlantique (Nantes, Saint-Herblain, Couëron) pour pourvoir au remplacement de Jean-Marc Ayrault, son suppléant étant décédé. Breizh-info a rencontré Eléonore Revel candidate du FN-RBM à cette élection.

Mariée et mère de 4 enfants, tout juste âgée de 35 ans, catholique pratiquante, la candidate Front national est titulaire d’un DEUG  de philosophie et, précise-t-elle,  grande lectrice des romanciers  Jean de la Varende et  Jean Raspail. Entrée en politique depuis deux ans,  Éléonore Revel est attachée de groupe FN-RBM au conseil régional des Pays de la Loire.  Elle fut la directrice de campagne de Pascal Gannat, candidat tête de liste du FN-RBM à cette  élection.

Interrogée sur les motivations de son engagement, Eléonore Revel répond « je ne peux pas rester les bras ballants devant l’état actuel de la France … Elle n’est pas finie, elle peut encore transmettre quelque chose… Je n’ai pas honte de son passé. J’en ai marre des ‘ mea culpa’ permanents », concluant sur ce point : « J’ai l’espérance que ça peut changer vite».

Eléonore Revel n’hésite pas à se qualifier de « candidate pro vie et pro famille ». Pour elle : « l’être humain doit être respecté de sa naissance à sa mort naturelle ». Hostile au « mariage homo », elle a participé à la «  Manif pour tous ». Rappelant que le FN est le seul parti à s’être prononcé pour l’abrogation de la loi Taubira, elle affirme son hostilité  à la théorie du genre enseignée dans les écoles,  celle-ci n’a pour but que de « déconstruire les enfants ».

Le second point sur lequel Eléonore Revel insiste particulièrement est la lutte contre l’immigration qui doit être totalement arrêtée – « qu’elle soit clandestine ou légale ». A ce sujet elle n’hésite à faire sienne l’expression de Renaud Camus : « le grand remplacement ». Comme Eric Zemmour  elle pense aussi que l’immigration amène la perte d’identité de la France prélude à un changement de peuple.

Eléonore Revel mène une campagne  de terrain et  sur les réseaux sociaux. Elle dénonce l’insécurité grandissante dans certains quartiers comme Bellevue à Nantes et Saint-Herblain où un important « drive » de cannabis vient d’être démantelé.

Elle s’oppose à l’accueil de vingt nouveaux « migrants » à Saint-Herblain  pour « vider » la Jungle de Calais. Ce procédé scandaleux impose aux habitants de la commune  une immigration forcée, de «  migrants économiques », jeunes hommes pour la quasi-totalité qui ne tarderont pas à demander à bénéficier du regroupement familial. Eléonore Revel rappelle à ce sujet qu’il n’y a plus de place dans l’agglomération nantaise pour l’hébergement d’urgence des français et que ceux-ci doivent être aidés prioritairement dans l’attribution des logements et des aides sociales.

La candidate du FN s’attaque à une circonscription où le PS est très majoritaire depuis 1981. Jean-Marc Ayrault avait été élu dès le 1er tour en 2012 avec  55% des suffrages. Aujourd’hui, la candidate socialiste Karine Daniel n’a pas la notoriété d’Ayrault et doit faire face à 5 autres candidats de gauche et écologistes alors que la droite  est divisée entre Républicains et MODEM. Eléonore Revel habite la circonscription et entend bien s’y implanter.  Celle qui a été qualifiée de « Marion bis » vise le second tour, mais quel que soit son score, elle continuera le combat politique. Résultat  le 19 avril.

Crédit photo : Gauthier Bouchet
[cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya Diallo

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya...

La parole est à la police ! Avec Cyril Hemardinquer

Secrétaire national du syndicat de police FPIP, Cyril Hemardinquer a servi dans la police judiciaire. Il revient sur l'affaire...

7 Commentaires

Comments are closed.