Hongrie. Le peuple est protégé de l’immigration et de l’islamisation par sa Constitution

Hongrie

02/05/2016 – 06H45 Budapest (Breizh-info.com) – Le premier ministre de Hongrie, Viktor Orbán, a rappelé que le peuple hongrois était protégé de l’islamisation et de l’immigration par la constitution hongroise. Cette déclaration a été faite lors de la cérémonie au parlement pour les 5 ans de la nouvelle constitution hongroise.

« Pour être parfaitement clair et sans équivoque, je peux dire que l’islamisation est constitutionnellement interdite en Hongrie » , a-t-il dit ; des propos rapportés notamment par nos collègues du Visegràd Post. « Le gouvernement n’est pas en mesure d’accepter une immigration de masse, car cela irait à l’encontre des principes embrassés par la Loi Fondamentale, autre nom de la constitution hongroise ».

Le chef du gouvernement a cité des extraits du la “Loi Fondamentale” assurant que celle-ci garantissait « la promotion et la protection de notre héritage, de notre langue unique, de la culture hongroise » ainsi que la protection des « conditions de vie des futures générations ».

« Nous avons le droit de choisir avec qui nous voulons et avec qui nous ne le voulons pas » a encore martelé Orbán. Puis d’ajouter que la Hongrie et les pays d’Europe centrale sont plus à même d’apporter des réponses adaptées aux crises diverses car ils sont plus « emplis de l’esprit d’action » que d’autres pays. Il a ajouté que la raison en est la constitution moderne qui a réponse à « d’où viennent les Hongrois, où sont-ils maintenant et où ils vont », alors que l’Europe « est dans le déni à propos de son passé et de son futur et est accablée par l’auto-flagellation ». « Cela ressort des fréquentes attaques de l’Europe à l’égard de la Pologne et de la Hongrie » a dit Orbán.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 réponses

  1. bonjour
    j’aime bien ces peuples hongrois, polonais, autrichiens qui ne renient pas leurs origines ni l’ histoire de leur pays et qui a l’inverse de nos traîtres organisent l’avenir de leurs nations en valorisant leur passé et les choix séculaires de leurs ancêtres.

  2. Enfin une bonne nouvelle !
    Köszönöm, jól ! (Très bien, merci !)
    S z e b b j ö v ö ! *
    * Les hongrois, ceux sympathisants du J o b b i k en particulier, comprendront … (= + pe – : Adsav ! E brezhoneg pe c’hoazh : Avanti ! En italianeg).

  3. Bravo à Victor Orban d’avoir pensé à tout, les gouvernements d’Europe de l’Est protègent leurs pays au contraire des nôtres.
    Nous sommes dirigés par des traîtres.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !