Pont L’abbé. TLPE : la taxe qui révolte les PME / PMI [vidéo]

A LA UNE

09/06/2016 – 08H00 Pont L’abbé (Breizh-info.com et Reinformation.tv) – Les gouvernements qui se succèdent au pouvoir de la France depuis 40 ans ont-ils décidé de mettre à genoux les petites sociétés, les PME, les PMI  ? La question est légitime à l’heure où l’on assiste à une avalanche de taxes et d’impôts de toutes sortes. La France compterait paraît-il près de 400 taxes et impôts divers. 41 nouvelles taxes ont été votées depuis 2010, ce qu’explique dans son livre On va dans le mur, Agnès Verdier-Molinié, la directrice de l’Ifrap, la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques.

La TLPE, une taxe passée inaperçue

Votée en France en 2008, la TLPE, taxe locale sur la publicité extérieure, applicable à la discrétion des collectivités locales, a été « pensée » par les politiques pour soi-disant lutter contre la pollution visuelle à l’entrée des villes. En fait, la taxe sur les milliers de pancartes, panneaux ou affiches présentes aux entrées des agglomérations, vient surtout combler l’effondrement des dotations de l’Etat aux communes de France. Elle aurait par exemple permis à la mairie de Quimper de récolter près de 500.000 euros… Taxer les sociétés permet donc de palier en partie à la baisse des dotations, l’argent de l’Etat se faisant de plus en plus rare. Mais il s’agit aussi d’un « cadeau » empoisonné de l’Etat aux mairies, qui entrent souvent en conflit avec les entreprises locales.

Des petits patrons en rébellion contre la municipalité et contre la taxe locale sur la publicité extérieure

A Pont l’Abbé en Bretagne, le conflit dure depuis des semaines. Depuis le début de l’année en effet, plusieurs dizaines de petites entreprises françaises sont entrées en opposition contre la mairie qui a choisi de leur infliger la TLPE. Récemment, plusieurs petits patrons ont investi le conseil municipal de la commune. D’autres actions sont prévues dans les prochaines semaines.

bigouden

Nous avons interrogé Arnaud Potier, responsable de l’association des entrepreneurs de Pont l’Abbé (AEPB), sur les dernières actualités liées à cette taxe :

Breizh-info.com : Que représente aujourd’hui l’AEPB sur le secteur de Pont Labbé ?
Arnaud Potier : AEPB Association des Entreprises du Pays Bigouden représente 40 entreprise dont 350 emplois.
Breizh-info.com : Que répondez vous aux propos  du maire qui parle de pollution visuelle notamment pour justifier la taxe ?
Arnaud Potier : Le maire n’a pas d’arguments si ce n’est ses mensonges ; à Pont L’abbé il y a à tous les ronds points des affichage sauvages et la le maire ne parle pas de pollution visuelle.
Quelles sont les prochaines actions que vous entendez mener ? Pourquoi continuez vous à payer ces taxes ? Pensez-vous que l’Etat soit aujourd’hui en mesure de vous réprimander si vous faites la grève des taxes ?
Arnaud Potier : nous allons bloquer la mairie et des ronds points, nous n’allons pas payer cette taxe ; si des factures nous sont adressées il y aura aussitôt des actions en représailles.
Les factures passent par les services des  impôts de Pont l’abbé et vous savez bien que les impôts peuvent  bloquer des comptes en banques . Mais nous irons au bout et nous gagnerons.
Breizh-info.com : Existe-t-il d’autres mouvements de cette ampleur sur d’autres secteurs en Bretagne ? Avec vous connaissance de mairies qui mettent cette taxe en oeuvre ?
Je sais qu’il y a eu d’autres mouvements de protestations en France concernant cette éco – taxe  de trop. Quimper récupère environ 500 000.00 €/an en rackettant ainsi les commerçants et entreprises. Pont l’abbé est la seule commune du pays bigouden à vouloir racketter les entreprises. Nous allons rencontrer le président de la communauté de commune du pays bigouden sud  (CCPBS), qui essaye de développer l’économie. Nous allons lui parler de cette taxe afin qu’il fasse pression sur M. MAVIC (maire de Pont L’abbé)

Reportage vidéo Armel Joubert des Ouches pour Reinformation.tv

 

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Démolition, le Journal d’Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : la sélection littéraire hebdomadaire

Démolition, le Journal d'Anne France, Alternative Ulster, Pôle emploi la machine à asservir, J-M Caradec : voici la sélection...

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

1 COMMENTAIRE

  1. bonjour
    dites merci aux cons de bretons qui ont permis le retour de la gauche qui applique les lois de sarko !!! tous pourris !! concernant les aires d’accueils aux itinérants parasites dits » gens du voyages « merci encore a la gauche mitterrand qui a baisé l’acteur militant CRETON en 82 83 qui demandait une loi protégeant les enfants dits différents « trisomique ».
    la raclure mitterrand c’est servit du terme « DIFFERENT » pour inclure les gens du voyages comme entité fragile !!!!! bonjour a l’appel d’air européen qui en a découlé et du nombre de caravane financé par les allocations familiales …….PAYER TOUJOURS PAYER.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés