Concert annulé a Villers-Cotterêts. Gabriel Saglio est un militant politique pro-migrants

A LA UNE

16/06/2016 – 11H30 Villers-Cotterêts (Breizh-info.com) – Depuis quelques jours, une polémique est née à Villers-Cotterêts, municipalité gérée par Franck Briffaut (FN) : le groupe nantais Gabriel Saglio et les Vieilles Pies – qui devait jouer à l’occasion de la fête de la musique organisée par la ville – a refusé de signer une charte s’engageant à faire preuve de neutralité politique durant le concert. « les artistes s’engagent, dans le cadre de leur prestation artistique, à respecter le principe de neutralité politique. A défaut, leur prestation ne sera pas rémunérée » indique la convention, ce qui semble relever du bon sens à l’occasion d’une fête populaire qui réunit des citoyens de toutes obédiences politiques. Une clause rajoutée à la convention liant la mairie et les artistes en raison de débordements survenus lors de la fête de la musique en 2015 nous a expliqué M. Briffaut par téléphone.

« A cette occasion, après son concert, un groupe de musique antillaise avait déclaré vouloir reverser son cachet à un parti politique d’extrême-gauche ». nous dit-il. « Imaginez la réaction des habitants quand ils ont entendu que leur argent allait être utilisé pour cela, c’est scandaleux ! ». M. Briffaut nous explique par ailleurs que cette clause de neutralité politique n’est pas réservée à tel ou tel artiste se revendiquant d’une étiquette politique : « ça serait des artistes appelant à me soutenir, après le concert, ça serait la même chose. Je suis pour une vraie neutralité artistique».

Une clause jugée inacceptable pour Gabriel Saglio et son groupe – qui entendaient sans doute distiller leur message en faveur de l’immigration et des « migrants » à cette occasion. Finalement, c’est la mairie de Villers-Cotterêts qui, face à la polémique, a remplacé le groupe – qui est tout de même invité pour l’année prochaine, signe de bonne volonté de Franck Briffaut.

Sur le site Internet de Gabriel Saglio, l’artiste se définit comme ayant « grandi au sein d’une famille de 5 enfants Gabriel Saglio, une famille où l’art, la culture et le militantisme sont inscrits dans l’ADN.». Fin 2015, Gabriel Saglio a joué à Nantes pour le festival Migrants’Scène, qui fait l’apologie du « migrant », de l’immigration au nom « des droits de l’homme et de l’hospitalité ». Le chanteur est par ailleurs membre de la CIMADE, qui « a pour but de manifester une solidarité active avec les personnes opprimées et exploitées. Elle défend la dignité et les droits des personnes réfugiées et migrantes, quelles que soient leurs origines, leurs opinions politiques ou leurs convictions. Elle lutte contre toute forme de discrimination et, en particulier, contre la xénophobie et le racisme. » (Article 1 des statuts de La Cimade). On est bien loin, en effet, de la neutralité politique.

« Quoi de plus normal dès lors, qu’une municipalité qui a éliminé la gauche dès le premier tour aux dernières élections régionales et dans laquelle une majorité de la population a voté, lors des dernières élections municipales, pour un maire Front national, ne souhaite pas qu’un chanteur fasse l’apologie du métissage et de l’immigration sur scène ? »  s’interroge un proche du maire joint par téléphone. Il est vrai – pour faire dégonfler toute cette polémique – qu’on a jamais vu non plus un groupe portant un message contre l’immigration jouer lors d’une fête de la musique dans une municipalité de gauche – au nom de la liberté musicale et de la diversité culturelle …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Nantes. Huit vide-greniers et autant de règles sanitaires ?

Maintenant que de nombreuses associations sont enfin au point quant aux règles sanitaires à appliquer aux vide-greniers, et qu’un...

Crus artisans et vins biologiques : la troisième voie des bordeaux ?

Entre le monde des grands crus spéculatifs et la masse uniforme des bordeaux anonymes du négoce bordelais, s’intercale l’interstice...

Articles liés