Nice. Quand Philippe Vardon (FN) dénonçait « l’imam Estrosi » et la menace islamiste

A LA UNE

16/07/2016 – 05H30 Nice (Breizh-info.com) –  L’attentat meurtrier de Nice commis par un islamiste Tunisien bénéficiant d’une carte de séjour a provoqué la colère et la rage chez de nombreux Français.

Si Paris, capitale de la France, apparaissait jusqu’ici une cible prioritaire pour les fous d’Allah, il semblerait que des cellules essaiment dans d’autres grandes métropoles, comme celle de Nice. Philippe Vardon, conseiller régional (FN) de Nice avait déjà alerté les pouvoirs publics sur les dérives islamistes potentielles dans la cité nissarde. Et sur le rôle que jouait, selon lui toujours, Christian Estrosi (LR) maire de Nice et actuel président de la région PACA, dans cette montée de l’islamisme dans le secteur.

En effet, en 2014, Philippe Vardon avait sorti un livre intitulé « L’Imam Estrosi » aux éditions IDées. « En arabe, l’imam est celui qui conduit. Or, je prouve dans ce livre, écrit à la manière d’un journaliste, c’est-à-dire étayé de toutes les preuves nécessaires, que le maire conduit l’islamisation de notre ville.» expliquait à Nice Matin l’actuel élu régional.

Dans l’ouvrage, d’une centaine de pages, Philippe Vardon dénonçait notamment le fait que Christian Estrosi n’aurait rien fait pour endiguer la construction de lieux de culte musulmans dans la cité (18 en 2014) . Mais également la confiance faite à certains imams de l’UOIF (Union des Organisations islamiques de France) et donc de facto aux Frères Musulmans, organisation classée terroriste dans plusieurs pays du monde.

L’ouvrage n’ayant à notre connaissance pas reçu de plainte déposée jusqu’ici (nous sommes en 2016) par Christian Estrosi, ce dernier n’a pas du y trouver quelque chose à redire. Il a d’ailleurs particulièrement médiatisé, cette année, une nouvelle présence lors de la rupture du jeune de ramadan en compagnie de musulmans niçois, tout en présentant son projet pour une mosquée géante sur un terrain de 3000 m2 à l’ouest de Nice. Nice est par ailleurs l’une des villes de France les plus touchées par le phénomène jihadiste. Plus d’une centaine de niçois sont partis en Syrie combattre avec DAESH depuis le début du conflit.

 « J’ai toujours été du côté de ceux qui réclamaient + de moyens pour lutter contre terrorisme car je reste convaincu que nous sommes en guerre. » a déclaré Christian Estrosi après l’attentat de la Promenade des Anglais. « C’est le plus grand drame de l’histoire de . Nous pensons d’abord aux 84 victimes et aux blessés. Sincères condoléances aux familles.» a t-il poursuivi.

Christian Estrosi n’a toutefois pas fait de proposition concrète pour combattre l’islamisme, contrairement à son collègue des Républicains Jacques Myard, député maire de Maison-Lafitte, qui a adressé à la presse un communiqué incisif dans lequel on pouvait notamment lire :

« Nous devons adopter une politique globale face à des terroristes qui prospèrent grâce à notre naïveté, voire notre aveuglement.

En conséquence il est urgent
-d’expulser tous les binationaux en voie de radicalisation
-d’appliquer la déchéance de nationalité de l’article 23-8 du code civil pour tout Français engagé avec Daech
-de renouer des relations diplomatiques avec Damas pour obtenir des renseignements
-d’appliquer partout sur le territoire nationnal l’interdiction du voile
-de fermer les mosquées qui propagent la haine
-de dissoudre les associations dites culturelles qui diffusent la propagande islamique et de refuser toute ouverture d’école coranique
-d’interdire tout financement en provenance de pays islamiques intégriste et fermer toute représentation de la ligue islamique mondiale en France
-de monter une garde nationale. »

imam_estrosi

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Enfants handicapés. Après la polémique sur les propositions d’Éric Zemmour, Reconquête 44 réagit

Élu de Saint-Herblain, dans l’agglomération de Nantes, Matthieu Annereau (En marche) avait réagi très violemment aux propositions d’Éric Zemmour...

Non à la ragougnasse…

Nous vivons des temps affreux. Chaque samedi soir, lorsque j’attends le feuilleton de « Meurtres à Trifoullis », je...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés