Saint-Malo. Deux mineurs isolés étrangers arrêtés après un vol de voiture et une course-poursuite

A LA UNE

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

02/08/2016 – 08H30 Saint-Malo (Breizh-info.com) – Deux mineurs isolés étrangers – se disant Marocains – ont été arrêtés dans la nuit du 27 au 28 juillet à Saint-Malo. Les deux individus, Zakariai. B et Houssan. K circulaient à bord d’une voiture Volkswagen Golf volée à Rennes le jour même. Empruntant la rue Saint-Vincent à contresens, ils sont rapidement repérés par une voiture de police qui les prend en chasse, tout en apprenant qu’il s’agit d’une voiture volée à Rennes et qu’elle a déjà été signalée pour un double refus d’obtempérer auprès de policiers dans la capitale bretonne – double refus s’étant soldé par la fuite des délinquants.

Après une course poursuite folle et dangereuse, qui mènera les deux individus jusqu’à l’embarcadère Ferry du Naye, puis rue Ville Pépin (Saint Servan), le véhicule sera par la suite stoppé grâce à l’intervention d’un véhicule de la police municipale (place Bouvet). Les deux Marocains sortent alors de la voiture et sont interpellés par la Police nationale, non sans tenter de prendre la fuite.

N’ayant aucun papier d’identité sur eux, manifestement en état d’ivresse, ils se proclament mineurs (ce qui ne correspond pas à leur apparence physique) auprès des policiers et déclinent leur identité, tout en se déclarant sans domicile fixe à Rennes. Ils n’auraient pas d’antécédents judiciaires. Des bijoux ont également été retrouvés sur eux. Ils ont été placés en garde à vue, puis transférés à Rennes par la suite, toujours en garde à vue. Le commissariat de Rennes ne nous a toutefois pas indiqué les suites données à l’affaire.

Plusieurs mineurs isolés étrangers de Rennes ont fait parler d’eux ces derniers mois. Et comme nous le révélions au début de l’année, ils bénéficient d’une certaine impunité, ce qui les encourage à commettre des méfaits. Vols, agressions, trafics, bagarres, il ne se passe désormais pas une semaine sans qu’ils défraient l’actualité. La majorité d’entre eux, originaires du Maroc ou d’Algérie, se comportent comme des terreurs avec les passants, de République à la place des Lices. Si le procureur de la République de Rennes affirme  que ces mineurs isolés étrangers ne doivent bénéficier d’aucune impunité, ni la police, ni les citoyens – qui les voient sans arrêt revenir commettre leur méfaits  – ne font ce constat.

A noter que la prise en charge des mineurs isolés étrangers coûte  60 000 euros par an et par mineur isolé étranger aux contribuables français.

Pour l’Ille-et-Vilaine, le conseil général estimait déjà la facture, en 2011 (les arrivées de ces populations ont explosé depuis), à 13 millions d’euros par an. L’équivalent d’une semaine de cantine gratuite pour les 600 000 écoliers d’Ille-et-Vilaine.  Le département est d’ailleurs le troisième département d’accueil derrière… Paris et la Seine-Saint-Denis.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le rapport de gestion : non obligatoire mais indispensable pour les PME

Depuis 2018, les PME en-dessous de certains seuils n'ont plus l'obligation de publier un rapport de gestion. Pour Claude Saunal, associé...

Aid el Kebir : des moutons sacrifiés à Nantes, trafic de moutons démantelé entre l’Espagne et la Seine-et-Marne

Comme chaque année avec la fête religieuse musulmane de l'Aid el Kébir, les moutons en ont pris pour leur...

Articles liés

Rennes : des ateliers « vélos queers en non-mixité »

Alors que les sénateurs ont adopté en avril un « amendement UNEF » demandant la dissolution des associations organisant des « réunion non-mixtes » où sont généralement interdits...

Rennes : Un quartier pour islamistes radicalisées ouvert à la prison des femmes

La célèbre prison des femmes inaugurera prochainement un nouvel outil pénitentiaire : un quartier de prise en charge des femmes radicalisées (=islamistes). Le chantier débuté depuis...

Livre blanc de la sécurité : quand la Gauche rennaise veut plus de policiers !

C'était un engagement de la municipalité écolo-socialiste de Rennes : Les ateliers organisés au mois d'avril, qui ont réuni 130 habitants, et les résultats de l'enquête...

Amin et Ali, deux « prodiges de la République »

Le prodige Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté a lancé en décembre 2020, l'opération des « Prodiges de...