Rennes. Deux « jeunes » condamnés pour complicité de trafic de drogue.

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

03/08/2016 – 05H30 Rennes (Breizh-info.com) Deux « jeunes » résidant à Rennes ont été condamnés à des peines de dix huit mois de prison ferme et de douze mois ferme, avec mandat de dépôt, ce lundi par le tribunal de grande instance de Rennes pour trafic de stupéfiants. Ils avaient été interpellés dans un hôtel, à Montgermont (Ille-et-Vilaine) alors qu’ils étaient en train de mettre du cannabis en sachets.

C’est la femme de chambre de l’hôtel qui – sentant une odeur particulièrement forte de cannabis – a prévenu la gérante de l’hôtel, puis la gendarmerie. Ces derniers sont aussitôt intervenus et ont interpellés les deux individus. 700 euros ont été retrouvés, ainsi que trois kilos de cannabis et de marijuana, conditionnés en sachets.

L’un des deux prévenus est un récidiviste, déjà condamné en août 2015 pour trafic de drogue. Les deux individus ont refusé de donner le nom de leur dealer durant la garde à vue. Le tribunal a donc suivi les réquisitions du procureur, qui avait réclamé les peines de 18 mois et de douze mois ferme.

Le trafic de drogue à Rennes est particulièrement important, en provenance de Maurepas et Villejean notamment, mais aussi de Mineurs Isolés Etrangers arrivés du Maroc, d’Algérie, de Libye ; ces derniers sont – selon nos sources – des dizaines à avoir été arrêtés par la police, puis parfois relâchés ou parfois condamnés, échappant très fréquemment à la prison, et systématiquement à l’expulsion hors du pays.

L’exemple d’Omar A, Algérien de 17 ans, est frappant : vol en réunion le 12 septembre 2015 à Rennes, infraction à la loi sur les stupéfiants le 27 janvier 2016 à Rennes, infraction à la loi sur les stupéfiants le 3 février à Rennes , ce dernier est considéré par la police comme celui qui dirige les opérations de trafic de drogue sur la place de la République, et qui remet la drogue aux dealers. Il a écopé d’une condamnation de 6 mois de prison avec sursis le 1er mars 2016. Puis le 11 mars 2016, il est contrôlé par la police à Rennes, qui entame une procédure pour « séjour irrégulier sur le territoire »  : ce dernier est toutefois laissé libre, avant d’être à nouveau arrêté pour infraction à la loi sur les stupéfiants, le 25 avril 2016 à Rennes.

A ce jour, et malgré ce lourd passif alors qu’il n’a pas encore atteint sa majorité, le jeune Algérien est toujours sur le territoire français, et à Rennes …

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

2 Commentaires

  1. il faut comprendre que la consommation de drogue par nos jeunes français arrange bien nos gouvernements successifs. Les générations montantes enlisées dans leurs addictions, n’assument pas leur vie de citoyen et deviennent des moutons soumis. Depuis plus de 30 ans, rien n’est vraiment fait pour endiguer ce fléau qu’est la drogue, que les trafiquants soient français ou étrangers.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À Lorient, une nouvelle bande de...

Tennis. L’Open de Rennes revient en septembre 2021

En 2021, l'Open Blot Rennes de Tennis se déroulera en septembre et accueillera son nouveau directeur sportif : Nicolas MAHUT . L'Open Blot Rennes a...

Pays de Saint-Malo. Cambriolages en série : les habitants appelés à la vigilance par les gendarmes

Un nouveau trafic de drogue a été démantelé dans la région de Saint-Malo avec l'arrestation d'individus en état de récidive. Un secteur géographique qui...

Dans les prisons bretonnes : feu de matelas, séquestration, tentative d’évasion…

Il n'y a pas que les tournevis et les couteaux qui se radicalisent et qui s'en prennent aux civils ou aux policiers municipaux, généralement...