Cancer du sang : un test dans 3 ans

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

06/08/2016 – 05H30 Sheffield (Breizh-info.com) –  Selon les chercheurs de l’Université de Sheffield, une étape clé a été franchie dans le développement d’un test sanguin simple pour le cancer du sang. Il a été identifié quelques 788 biomarqueurs utilisable pour un dépistage : leur listing a été compilé à partir de plus de 19.000 études scientifiques au cours des cinq dernières années.

Le projet a été soutenu par le Cancer Research UK et commandé par l’organisation Early Cancer Detection Consortium. Ils espèrent que les premiers tests seront disponibles dans les trois ans pour les patients à haut risque. Il s’agirait, les études de validation cliniques une fois terminées, d’une gamme de 4 tests complémentaires utilisant 50 biomarqueurs différents.

Les médecins annoncent que «pour compléter la validation et les essais, il faudra six à huit ans, mais en théorie, nous pourrions avoir un test prêt dans trois ans pour une utilisation dans les groupes à haut risque”. Médecin spécialisé en pathologie et directeur du ECDC, le Professeur Ian Cree a annoncé à la presse anglaise pouvoir envisager des pré-diagnostics sur 95% des cancers du sang, grâce à cette batterie de tests.

Selon l’étude européenne Haemacare, l’incidence des cancers du sang augmente depuis 1995 pour les deux sexes, avec des taux de progression de 2 à 3% selon les cas de cancer du sang et le sexe.   

Maelys Lecor

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    effectivement c’est un produit excellent pour la prévention et le traitement du cancer, la feuille de graviola corossol est riche (bien plus que le fruit) en Acétogénine un agent actif naturel anti-cancer, qui contrairement à la chimio s’attaque au cellules cancéreuse sans abîmer les cellules saines, ou déséquilibrer le système immunitaire, bien au contraire. Plus d’infos sur http://www.graviolabio.com/
    Vous pouvez en trouver des feuilles en France sur la boutique bio en ligne http://www.biologiquement.com/
    Au plaisir
    David

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Entretien avec le Pr Julien Nizard – Responsable du DIU Prise en charge de la douleur

Comment améliorer la prise en charge de la douleur ? Depuis les années 2000, tous les établissements de santé doivent être dotés d’un comité...

Covid : l’appauvrissement global

Le rapport annuel de l’Organisation Internationale du Travail évoque des dizaines de millions de victimes économiques après la crise sanitaire. En dépit de leurs échecs,...

Des réseaux académiques européens appellent à lever les obstacles au transfert des données de santé

Selon un nouveau rapport des réseaux académiques européens, les problèmes juridiques entravent le partage des données de santé avec des chercheurs en dehors de l’UE/Espace économique européen (EEE). Les auteurs appellent à...

Covid-19 en Autriche. Un tribunal remet en cause les tests PCR

Nos confrères du Visegrad Post nous font part de la remise en cause des tests PCR par un tribunal autrichien, suite à une plainte...