Hongrie. M. Bakondi (sécurité intérieure) : « L’État Islamique est derrière l’immigration massive »

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

16/08/2016 – 07H45 Budapest (Breizh-info.com) – György Bakondi, conseiller en chef de la sécurité intérieure de Viktor Orbán, estime que Bruxelles fait preuve de faiblesse concernant l’immigration massive en Europe  alors que les gens sont effrayés par les attaques terroristes. «La migration est massive, organisée, agressive et illégale », a souligné György Bakondi dans des propos rapportés par Visegrad .

Bakondi explique par ailleurs que « Derrière l’organisation de l’immigration massive se tient l’État islamique, qui a déclaré la guerre à l’Europe. Les partisans de l’idéologie veulent déchirer l’Union ».

György Bakondi a déclaré que les menaces politiques et sécuritaires complexes développées en Europe, doivent être pris en charge par des actions résolues. Malgré cela, les institutions de l’Union européenne font preuve de faiblesse et n’utilisent pas la force. Le conseiller en chef a ajouté qu’au-delà des mauvaises décisions, le deuxième plus grand problème est que beaucoup aident la migration au lieu de s’y opposer. Le conseiller en chef de la sécurité intérieure hongrois se félicite toutefois de la globalisation de la lutte contre le terrorisme.

La Hongrie s’oppose par ailleurs en ce moment même au retour de « migrants » qu’elle avait enregistré en vertu des conventions de l’Union européenne. Ces derniers avaient alors été envoyés en Suède – pays qui veut aujourd’hui les ramener dans leur pays d’entrée dans l’UE, conformément au règlement Dublin II , en vertu duquel les demandeurs d’asile peuvent être renvoyés dans leur premier pays d’arrivée dans l’UE pour leurs démarches administratives.

Depuis le 5 juillet, les immigrés hongrois qui sont interpellés sont immédiatement raccompagnés à la frontière ou à la zone de transit la plus proche (loi de frontière profonde). « Depuis, 4.900 franchissement illégaux de la frontière ont eu lieu à la frontière entre la Hongrie et la Serbie, plus de 3.100 d’entre eux ont été appréhendés et 1.800 personnes ont été raccompagnées à la frontière », a souligné György Bakondi.

Par ailleurs, les Hongrois sont de plus en plus nombreux à souhaiter rejoindre les volontaires (militaires ou civils) désireux de protéger l’intégrité de la Hongrie, et son identité, face à la menace migratoire.

Un de nos confrères journaliste en Hongrie explique : « L ‘Europe se scinde désormais en deux parties distinctes ; les pays, à l’Ouest, qui font le choix de s’ouvrir – avec toutes les conséquences pour la sécurité et l’identité des peuples : terrorisme, communautarisme, perte d’identité, « grand remplacement »…. et de l’autre côté, en Europe Centrale, des pays qui ont choisi de protéger leurs populations ainsi que leurs identités, et cela en balayant d’un revers de main des traités et des accords qui n’ont aucune valeur lorsqu’il s’agit de notre existence même qui est menacée ».

Photo : Wikipedia
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

2 Commentaires

  1. Depuis le 5 juillet, les immigrés hongrois qui sont interpellés sont immédiatement raccompagnés à la frontière ou à la zone de transit la plus proche (loi de frontière profonde).

    Les immigrés hongrois ? Wow, un article où tellement de choses sont écrites en vitesse, que même la connerie dépasse largement le mur du son. Les immigrés clandestins… Qui sont venus par le Portugal, l’Espagne, l’Italie ou la Grèce, voire de Malte ou de Bulgarie, de Croatie… La Hongrie assure la gestion contrôle de passages face aux clandestins illégaux.

    Si la Suède en veut, elle peut les avoir si elle a les moyens. La neutralité suédoise m’a toujours fascinée dans son histoire. L’habit ne fait pas le moine, le moine ne fait le curé, et les plus vicieux sont les pervers dévoués.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Suède. Une analyse de l’explosion des viols commis par les immigrés

Elle s'appelle Ayaan Hirsi Ali. Elle est chroniqueuse de UnHerd magazine numérique d'idées, de culture et d'opinions. Elle est également chargée de recherche à...

Sondage : 62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration

62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration selon un sondage de l’Institut CSA pour CNEWS dévoilé ce jeudi...

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d’origine étrangère

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d'origine étrangère. C'est ce qu'indique le Vlaams Belang dans un article paru sur son site,...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait...