Saint-Malo. Ar Koad, Un paradis du Whisky à découvrir (bar-boutique)

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

19/08/2016 – 06H00 Saint-Malo (Breizh-info.com) – Fin janvier 2016, l’Intra-Muros, à Saint-Malo, a vu ouvrir le paradis du Whisky en son sein : Ar Koad, situé au 2, rue du Boyer, en lieu et place de l’ancien pub, « L’Excalibur ». Il s’agit à la fois d’un bar à whisky, mais aussi d’un lieu où le visiteur pourra emporter avec lui une des 280 références que propose Lénaïck Lemaitre, le propriétaire des lieux.

N’hésitez d’ailleurs pas à lui demander conseil, il s’agit d’un fin connaisseur, passionné par son métier …et par ailleurs lui aussi producteur de Whisky. Sa production, le Naguelann Mesk, issue d’une rencontre entre deux distilleries bretonnes (Warenghem et la distillerie des menhirs), a d’ailleurs connu un tel succès depuis son lancement début 2016 qu’il n’en a actuellement plus en stock.

« En mettant ce projet sur pied je souhaite ajouter une pierre dans l’édifice que représente le Whisky De Bretagne, historiquement première région française à avoir fabriqué du Whisky. Cette création implique en outre un lien humain et artisanal entre les précurseurs dans cette activité.» explique M. Lemaître, qui fût par ailleurs fondateur, à Paris, d’un club de passionnés de whisky avant de revenir travailler en tant que chef-cuisine à Saint-Malo.

Pour lancer sa production, il avait d’ailleurs fait appel au Crowdfunding, avec succès puisqu’il avait récolté plus de 16 000 euros. Prochaine cuvée, à la fin du mois d’août 2016 avec un produit 100% made in Languenan – village où se situe la distillerie du propriétaire d’Ar Koad. Vu la qualité du produit proposé – que nous avons pu dégusté en exclusivité – le succès est à nouveau assuré.

Outre son engagement en faveur de la production d’un nouveau Whisky breton de qualité, Lénaïck Lemaître propose au visiteur un véritable tour du monde des Whisky. Qu’ils viennent d’Inde, de Taiwan, d’Australie, de République tchèque, du Pays de Galles, mais bien entendu également d’Ecosse ou d’Irlande, les produits proposés sont de qualité, et à des prix abordables à la dégustation.

Ainsi un Morlag 1990, dont la bouteille coûte 176 euros à l’achat, pourra être dégusté à 8,50€ en 2 CL ou à 17€ en 4 cl. Un NZ 15 de Nouvelle Zélande, avec une bouteille vendue à 90 euros, se dégustera pour 4,50 € les 2 Cl et 9€ les 4. Une large majorité des références est proposée à partir de 6€ les 4 cl à la dégustation, particulièrement raisonnable lorsque l’on connait le coût d’un mauvais whisky (de type Clan Cambell, JB ou autres …) dans n’importe quel bar .

Des plateaux whisky à thème (Bretagne, autour du monde ..) sont également proposés, pour faire durer le plaisir en suivant un fil conducteur bien précis.

Pour accompagner cette dégustation, des graines japonaises vous seront proposés, avec du chocolat noir. Un régal. Par ailleurs, les personnes ne consommant pas de whisky trouveront également leur bonheur, Ar Koad proposant également soft drinks, mais aussi d’excellents cocktails à base d’autres alcools, ou le traditionnel Irish Coffee.

L’établissement dispose par ailleurs d’une terrasse à l’abris du vent, bien agréable.

Ar Koad, c’est donc le paradis du Whisky à Saint-Malo. Une adresse incontournable pour les amateurs, mais également pour ceux qui souhaitent s’initier à ce plaisir gustatif, tant le propriétaire des lieux se montre pédagogue et parfaitement instruit. Une adresse enfin, pour réaliser un achat cadeau qui ne pourra que séduire son destinataire.

A ne pas manquer à Saint-Malo intra muros ! Durant l’été l’établissement est ouvert tous les jours, de 10h à 1H.

Ar Koad
2 rue du Boyer
35 400 Saint Malo
02 23 15 75 61

http://www.naguelann.bzh/

Photos : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

3 Commentaires

  1. C’est tout à l’honneur de ce commerçant d’avoir choisi un nom breton à son enseigne… sauf qu’il y a une erreur de grammaire tellement énorme qu’on se demande si elle n’est pas volontaire. Tous les noms commençant par K, quand ils sont précédés d’un article, mutent toujours, en G ou en C’H, selon que le mot est féminin ou masculin.
    Alort que nous Bretons fezont fè tout pour respekté la langue franseize, sette erreur è sinifikative du mépris des francè vizavi de la langue Bretonne.

  2. A -du on penn-da-benn, il est vrai que St Malo n’est pas une terre de bretonnants mais on devrait la langue que l’on écrit ! à fortiori si c’est du breton en Bretagne !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les Cris de Saint-Malo. 500 brise-lames malouins au coeur d’une exposition photo

Les célèbres brise-lames de la Grande Plage de Saint-Malo (dite la plage du Sillon) font désormais partie intégrante du patrimoine culturel français. Ces fûts...

Saint-Malo (35). Le festival Etonnants Voyageurs ouvrira ses portes virtuelles du 22 au 24 mai

Tyrannie sanitaire oblige, pas de festival Etonnants Voyageurs cette année à Saint-Malo. Ou plutôt si, mais de façon virtuelle, avec un festival qui «...

Saint-Malo. Un hommage rendu à Arnaud Beltrame, victime de l’islamisme

Au même titre que les attentats islamistes du 22 mars 2016 à Bruxelles de Bruxelles n'ont pas été oubliés par beaucoup, 5 ans après,...

Brittany Ferries. Malgré un chiffre d’affaires en baisse de près de 60 % en 2020, la compagnie bretonne optimiste

L'armement breton Brittany Ferries a connu une année 2020 très difficile avec un chiffre d'affaires divisé par deux sur fond de Covid-19 et de...