Front national. Marine ou Marion annoncées pour janvier à Fougères

20/09/2016 – 06H00 Rennes (Breizh-info.com) – On annonce dès maintenant une réunion publique en janvier 2017 à Fougères « avec la présence assurée de Marine Le Pen ou de sa nièce Marion Maréchal-Le Pen » (Ouest-France, 08/09/2016). L’une ou l’autre, ce n’est pas la même chose car les deux femmes semblent en désaccord sur la ligne politique que le Front national doit suivre. La première se situe dans le créneau social, populaire et populiste, tandis que la seconde, marchant sur les pas de son grand-père Jean-Marie Le Pen, se place résolument « à droite » et se veut libérale (économie) et défenseur des « valeurs traditionnelles »  (catho). Autant dire qu’elles ne s’adressent pas à la même cible. Marine vise les classes populaires (50% de la population), alors que Marion fait la cour au courant droite nationale – celui de Nicolas Dupont-Aignan (2 ou 3% de l’électorat).

Un exemple récent montre qu’entre la tante et la nièce, ce n’est pas le grand amour. Samedi 3 septembre, la présidente du FN faisait sa rentrée à Brachay. Au même moment, Marion Maréchal-Le Pen « se trouvait à 600 kms de là, au Puy du Fou. Et, à l’heure ou Marine Le Pen achevait son discours, elle passait à table avec Philippe de Villiers, entourée de sa mère Yann, de sa tante Marie-Caroline, ainsi que du mari de celle-ci, Philippe Olivier, investi par le FN pour les législatives dans le Pas-de-Calais » (Le Canard enchaîné, 07/09/2016). Une famille en or !

Élue de justesse député de Carpentras-Sud en juin 2012, Marion Maréchal-Le Pen avait bénéficié au second tour d’une triangulaire et d’un rejet par les électeurs du Front de gauche (3 399 voix au premier tour) de la candidate PS. Ce qui lui avait permis de devancer le député sortant UMP de 2 820 voix (18 920/16 100) – alors que la candidate PS arrivait en troisième position (9 926  voix contre 9 624 voix au premier tour). En juin 2017, la situation devrait être un peu différente. Selon le site Politiquemania, qui se fonde sur les résultats des élections régionales de 2015, la 3ème circonscription du Vaucluse ne devrait pas échapper à Marion Maréchal-Le Pen, peut-être même dès le 1er tour.

En attendant, les sympathisants bretons du FN peuvent s’interroger sur le discours auquel ils auront droit en janvier prochain à Fougères. Une version ni droite ni gauche (Marine Le Pen), ou bien une rhétorique plus « à droite » propre à satisfaire les électeurs plus « conservateurs » (Marion Maréchal-Le Pen) ? D’ici là, campagne présidentielle oblige, les nuances entre les deux femmes se seront certainement estompées. A Fréjus, ce weekend, le (mauvais)  slogan « Marine Le Pen, la France apaisée » a laissé la place à «Marine Le Pen, la candidate du peuple».

Bernard Morvan

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Eugenie1

    Elles sont en désaccord sur certains points comme les éléments contestataires des autres partis politiques !!!! La gauche et la droite comme le centre ne sont pas tojujours d’accord sur les lignes de leurs partis respectifs !! Au FN les membres peuvent aussi avoir des vues différentes !

  • Ar G/Wen.

    Les Le Pen et le FN sont contre les Prénoms Arabes..Bretons Aussi (Nolwenn,.gwenc’hlan..) !

    Cela doit être le fameux complexe de l’ailéné (qui ne sait plus qui il est ! ) ..ils ne doivent
    plus, pour être cohérent, porter un Nom de famille non-francophone (!) (Celtique).!

    Il faut choisir son drapeau :
    le « Gwen ha du  » Breton..ou celui de son boureau ethnocideur  » Le Bleu-Blanc-Rouge » (couleur de Paris Bleu-Rouge avec le blanc royal) !
    Ya, n’eo ket possubl d’a heul hentoù dishenvel !..Poent eo dibab d’an dud…

    • Mort de rire

      Mais on s’en tape de tes prénoms arabes, on est en Europe pas au Maghreb