Créez un emploi de journaliste à mi-temps pour Breizh-info.com

A LA UNE

Chères lectrices, chers lecteurs,

Pour ses 3 ans, Breizh-Info embauche.
Breizh-Info en trois ans, ce sont 25 rédacteurs occasionnels ou réguliers en 2016 contre 5 en 2013.
Breizh-Info, ce sont plus de 6 000 000 articles consultés.
Breizh-Info en trois ans c’est aussi un lectorat fidèle. Depuis sa création, nous sommes passés de 800 000 visiteurs uniques pour 2013-2014 à 3 380 000 visiteurs uniques cette année.
Breizh-Info a su en trois ans se développer et s’intégrer dans le paysage médiatique breton grâce à son sérieux et son honnêteté. Nos interlocuteurs ne s’y trompent pas, ainsi Laurent Wauquiez, Jean Failler le pape du roman policier breton, Laurent Obertone (l’auteur du Best Seller « Guerilla »), Denis Seznec ou encore le professeur Koleslov ont choisi Breizh-Info pour des entretiens exclusifs.
Nous ne devons cependant pas nous reposer sur nos lauriers. Cette admirable progression doit nous fixer un objectif, celui de l’excellence.
Rattraper puis dépasser l’influence néfaste de la presse bretonne subventionnée, celle qui nous désinforme, celle que vous ne croyez plus.
C’est dans cet esprit que nous souhaitons continuer à nous développer. Nous avons donc décidé de créer un emploi à mi-temps.
En 2016, nous avons consacré 55% de nos ressources au défraiement de nos journalistes et 35% à l’acquisition de matériel ou à l’entretien de celui existant (serveur, ordinateur, logiciels, etc.). Les 10% restant étant notre seule marge de manoeuvre pour investir.Si jusqu’à présent nous avons pu fonctionner sans trop de difficultés, avec nos ressources actuelles nous ne pouvons donc pas salarier un journaliste… même à mi-temps.Pourtant, voilà ce que nous apporterait un collaborateur à mi-temps.
Tout d’abord, nous avons besoin d’un journaliste disponible au moins la moitié de la semaine pour travailler exclusivement sur des dossiers. Ensuite, nous avons aujourd’hui un jeune à nos côtés susceptible d’être professionnalisé et rendu plus efficace.Cet ambitieux projet ne doit pas être freiné pour des raisons financières.
Pour salarier un journaliste à mi-temps, nous aurions besoin au minimum de 15000 € par an.
Ce chiffre peut vous paraître exorbitant, laissez-moi le décomposer pour vous :
  • Un salaire mensuel de 800,8 € nets,
  • Des charges patronales d’environ 30 %, soit 343,2 € par mois,
  • Un total annuel de 13 728 €,
  • Enfin un peu moins de 1300 € pour rembourser les notes de frais.

De plus, un salarié est en mesure de bénéficier d’une carte de presse, qui, vous vous en doutez, nous ouvrira de nombreuses portes !

Vous le savez, Breizh-Info est un site indépendant. Nous ne recevons aucune subvention de l’État ni aucune aide publique. Nous ne pouvons fonctionner que grâce au soutien de nos lecteurs et de nos donateurs. Ce sont eux qui nous offrent la liberté et l’autonomie dont tant d’autres médias sont privés.

Aidez-nous à créer un emploi !
Aidez Breizh-Info, soyez un acteur de l’information !

La rédaction de Breizh-info.com

PS : Ne tardez pas à faire votre don, nous avons besoin de votre aide le plus rapidement possible. Vous recevrez votre reçu fiscal d’ici la fin de l’année, permettant de le déduire à hauteur de 66% de vos impôts

banniere_dons2

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Cyclisme. Oscar Pelegri remporte la troisième étape du Tour de Bretagne entre Rosporden et Brandivy

Le coureur espagnol Oscar Pelegri Ferrandis, de la formation Electro Hiper Europa, a remporté le sprint final du peloton,...

OTAN- OCS –AUKUS : Un monde en recomposition mais surtout en cours de bascule

Dans le brouhaha de la querelle entre la France et l’Australie sur le marché des sous marins,  un événement...

2 Commentaires

  1. Si j’avais un peu de temps, je postulerais pour ce poste, mais quelque chose me dit que ma candidature ne serait pas retenue…

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés