Insomnies à Concarneau (bande dessinée)

A LA UNE

Fondée en 2011, la maison d’édition Sixto continue de produire des bandes dessinées policières dont l’intrigue se déroule dans une ville bretonne. Insomnies a ainsi pour cadre Concarneau.

Damien, la quarantaine, au bord de la dépression, tente de fuir l’ennuyeuse routine qu’il ressent dans son quotidien. Il passe son temps libre à faire de longues promenades en bord de mer, sur le sentier côtier des douaniers à Concarneau, entre le Cabellou et le phare de Pouldohan. Il y repasse le film de sa vie : sa femme, ses deux jeunes enfants, son travail de vendeur de chaussures de sport à Concarneau. Avec son appareil photo et son dictaphone, il cherche à vivre la grande aventure qui lui fait défaut. Il rencontre Marie Le Quellec, une jeune joggeuse qui creuse mystérieusement des trous sur la plage. Celle-ci finit par lui révéler une ancienne histoire : le casse d’une banque, le braqueur s’enfuyant en bateau qui tombe dans la mer, son corps récupéré par un marin-pêcheur, lequel enfouit le butin sous une plage… Elle avoue que le marin-pêcheur était son grand-père et lui transmet une carte du trésor. Damien va-t-il enfin vivre une grande aventure ?

insomnies-germain-boudierArchitecte de formation, originaire de la banlieue parisienne, Germain Boudier est aujourd’hui dessinateur, peintre et sculpteur. Il vit à Concarneau et expose ses œuvres à la galerie Izart, à Pont-Aven. Il a reçu un Premier prix au festival de Saint-Malo Quai des Bulles 2002 et un Prix coup de coeur en 2003 au festival de Perros-Guirec. Puis il publie aux éditions La Boîte à Bulles ses premières bandes dessinées : Le Serin est un pigeon comme les autres (en 2005) et La Saison du Serin (en 2010). Chez Futuropolis, en 2008 et 2010, il réalise une bande dessinée en deux tomes sur le Tour de France (Le Tour en caravane).

Dans Insomnies, sa dernière œuvre, Germain Boudier construit, petit à petit, une intrigue policière à laquelle se trouve par hasard mêlé un homme en mal d’aventure. Le ton est résolument intimiste. Il a fait le choix judicieux de commencer par décrire une vie quotidienne pour parvenir à une véritable aventure.

Habitant près des lieux où se déroule l’action d’Insomnies, l’auteur a photographié ce sentier côtier afin de le reproduire fidèlement. Les habitués des balades sur le chemin longeant la mer pourront reconnaître les lieux. L’intrigue se déroule le long du sentier du Cabellou. Le trésor est caché à la Pointe de Beg-Menez, à Pouldohan, près d’un phare. Il s’agit d’une tour carrée en maçonnerie, blanche mais dont la base et le sommet sont verts. Allumé le 1er septembre 1924, son éclat vert scintille toutes les 4 secondes.

insomnies-planche-copie

Le scénario alterne entre la vie monotone de Damien et celle, pleine de frisson, qu’il aimerait vivre. Germain Boudier a fait un choix artistique pour mettre en valeur cette alternance. Les dessins en noir et blanc illustrent la réalité quotidienne de Damien alors que des lavis plus sombres montrent son monde imaginaire. Cette technique à l’aquarelle donne en effet un sentiment d’irréel. Le lecteur qui découvre une bande dessinée ne se rend pas toujours compte du temps qu’il faut pour la réaliser. Germain Boudier met en moyenne un peu plus d’un jour pour réaliser une planche. Il a donc fallu deux ans pour achever cette bande dessinée de 177 pages.

La bande dessinée Insomnies est sélectionnée pour le Prix de la bande dessinée embarquée organisé par l’association Brest en Bulle. L’album est ainsi lu sur les navires hauturiers d’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), sur les bateaux de la compagnie Penn ar Bed desservant les îles du Ponant (Sein, Molène, Ouessant…) et même dans les sous-marins de la Force océanique stratégique.

L’ouvrage est édité par Sixto, une maison d’édition bretonne basée à Nantes, Brest et Rennes. Sixto a vu le jour en 2011. Jean-Pierre Bathany, auteur de polars, souhaitait créer une société d’édition qui marierait la littérature policière et la bande dessinée. Il évoquera le projet avec cinq autres auteurs, d’où le nom de Sixto. L’idée était de publier des auteurs qui aimeraient décrire leur ville. Ainsi, avant Insomnies se déroulant à Concarneau, Nantes a fait l’objet des bandes dessinées Le voleurs de cerveaux (de Cyrille Launais), L’Ange Noir (de Jérôme Mathé et Jean-Pierre Bathany) et A marée haute (d’Aurélien Boulé et Paulette Taecke). A Rennes se déroule Danse macabre (de Monnerais et Kéraval). Saint-Malo est le décor de Saint-Mal (de Lambda). Brest est le cadre de La nuit Mac Orlan (de Briac et Arnaud Le Gouëfflec) et Quitter Brest (de Briac et Yvon Coquil).

Kristol Séhec

Insomnies, 177 pages, Editions Sixto, 23 euros

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Afrika-ar-Su : N’eo ket mui paeet implijidi an ANC abaoe 3 miz

N'eo ket an ANC evit meriñ ekonomiezh Afrika-ar-Su (anez komz eus ar peurrest evel just) met n'eo ket evit...

Immigration et racket du contribuable. Un milliard d’euros pour l’aide médicale d’État (AME) aux migrants dans le budget 2022

Un milliard d'euros. 14 euros par Français, pris dans vos poches. Selon le projet de loi de finances annoncé...

Articles liés