Loire-Atlantique. Les Jeunes Républicains font leur rentrée

A LA UNE

25/10/2016 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Thomas Tihy, responsable départemental des Jeunes Républicains de Loire Atlantique,  organisait le 22 octobre une « réunion de rentrée » de ses militants au Pallet, au coeur du vignoble nantais. L’occasion de mobiliser ses troupes en pleine campagne des primaires mais aussi de préparer les élections législatives dans une circonscription où l’opposition LR  compte bien reprendre le siège de député conquis pour la première fois par le parti socialiste en 2012.

Une trentaine de militants avait répondu à l’appel  (jeunes travailleurs, étudiants de l’Union nationale  inter-universitaire etc.). Si les jeunes de LR paraissent bien implantés dans le vignoble, Thomas Tilly reconnait toutefois qu’« à Nantes ça galère ».

Documents de l’IFRAP, de l’Institut de Formation politique, de contribuables associés, de l’UNI, de Vigi Gender ou bulletins d’abonnement à Valeurs actuelles… indiscutablement, la documentation proposée aux militants était marquée à droite.

Si Jérome Guiho adjoint au maire de Vertou et candidat investi par LR sur la circonscription était excusé, plusieurs élus sont intervenus pour apporter leur encouragement  – pas toujours désintéressé – aux jeunes militants : Rodolphe Amailland, maire de Vertou depuis 2014 et conseiller départemental, Jérôme Marchais, maire de Vallet, Charlotte Luquiau, conseillère départementale du canton de Vallet, François Guillot maire de Gétigné et conseiller départemental du canton de Clisson , Laurent Dejoie conseiller régional et ancien maire de Vertou.

Les premiers intervenants  firent part de leur engagement en tant qu’élus, insistant sur leur attachement au terroir et leur rôle de gestionnaire. Tous affirmèrent «partager les mêmes valeurs» sans préciser toutefois ce qu’elles sont. L’intervention de Laurent Dejoie devait prendre un tour plus politique. Après un hommage appuyé à Bruno Retailleau, le nouveau président de la région des Pays de la Loire – «un vrai patron» –  il devait, lui, insister sur les valeurs de la famille, lieu de transmission et du travail.

Seul élu à faire état de son choix dans les «primaires du centre et de la droite», le maire de Gétigné a parrainé Nathalie Kosciusko-Morizet (la candidate « qui en a marre des Gaulois » : ) : « c’est une femme qui a de belles idées » et apporte du renouvellement : « les autres c’est des vieux de 60, 70 ans ! ».

Interrogé sur le récent vote des conseillers départementaux LR qui ont soutenu la motion socialiste sur l’installation des migrants clandestins en Loire Atlantique, François Guillot devait préciser : « On est tous d’accord, ce n’est pas un sujet de clivage. C’est un devoir de les accueillir ». Heureusement, un autre élu avait tenu à préciser auparavant : « Il y a une droite et une gauche, c’est pas la même chose ! ».

Photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

5 Commentaires

  1. En tant qu’observateur étranger (italien du nord) je n’ai qu’un mépris infini pour les lâches renégats français et bretons de l’herpès !!!
    Que ce soit d’une disparition lente et sans gloire ou d’une mort atroce et saignante sous le couteau d’un quelconque colon musulman leur disparition libérera l’humanité d’une engeance honteuse pour tous les peuples et Nations dignes et vivants ne voulant pas être contaminés par leur dégénérescence putride !

  2. Je tiens à apporter une rectification à l’article. Mon propos a été mal retranscris. Nantes est un territoire politique difficile, mais nous n’avons pas de mal à y mobiliser de jeunes militants. Il s’agit du territoire sur lequel nous sommes les plus présents et actifs dans le département. Plus de la moitié de nos adhérents sont nantais. Nous ne sommes que récemment implantés dans la 10e circonscription. Nous y avons une équipe jeune seulement depuis 6 mois, d’où en partie notre décision de faire notre réunion de rentrée ce sur ce territoire.

    • « Mais nous n’avons pas de mal à y mobiliser de jeunes militants. »
      – Jeunes ? … Dans leurs têtes ils sont déjà aussi vieux et aussi vifs d’esprits que leur maîtres à penser : les Giscard, Juppé, Chirac (lequel est dans un état psychique et physique digne du radeau de la Méduse).
      – Militants ? … Militants de quoi ? Du néant ?
      En fait juste encartés pour pouvoir profiter du coup de ‘’piston’’ providentiel et assuré, et de la gamelle bien rempli comme les gentils (enfin pas tant que ça…) chiens-chiens cou couche panier qu’ils sont de manière atavique.
      – « De rentrée ce sur ce territoire. » … vous auriez pu au moins préciser si pour vous il s’agit de la Bretagne, des ‘’Pays de Loire’’, voire même d’un vague espace ‘’Grand ouest de l’espace Schengen’’ ?

      Allez du balai ! De toute façon la nature est ainsi faite qu’à terme les idiots et les lâches y sont éliminés par le jeu implacable de la sélection naturelle.
      Même et SURTOUT si ce sont de ‘’bons’’ gros fils et filles à papa comme par exemple le furent vos prédécesseurs … les Dodos :

      http://pedagogie2.ac-reunion.fr/colougnonp/travaux/sitesperso/dodobon/images/dodo5.jpg

  3. Tiens, un rassemblement de Walking Dead au Pallet ?
    Yen a combien qui serait capable de donner une définition de la scolastique ? Et / ou de tailler un pied de vigne ? 2, 3 max, j’imagine.
    Des parasites. Heureusement de plus en plus stériles.

  4. « Interrogé sur le récent vote des
    conseillers départementaux LR qui ont soutenu la motion socialiste sur
    l’installation des migrants clandestins en Loire Atlantique, François
    Guillot devait préciser : « On est tous d’accord, ce n’est pas un sujet de clivage. C’est un devoir de les accueillir ». Heureusement, un autre élu avait tenu à préciser auparavant : « Il y a une droite et une gauche, c’est pas la même chose ! ». »

    Qui est ce traitre ? Qu’est ce qu’il fout à droite ?

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés