Football : vers une Tribune Loire aseptisée au stade de La Beaujoire ?

A LA UNE

26/11/2016 ‑ 23H00 Nantes (Breizh-info.com) ‑ Entre le FCNantes et ses supporters, l’ambiance s’est nettement dégradée depuis le 5 novembre. Ce jour-là, lors du match Nantes-Toulouse, un groupe de protestataires s’est invité dans la tribune présidentielle ; le président du club, Waldemar Kita, a dû quitter les lieux sous protection policière. Les supporters reprochaient à Kita les mauvais résultats obtenus cette saison par des Canaris solidement installés aux dernières places du tableau de la Ligue 1.

L’incident du 5 novembre, déclenché par quelques dizaines de personnes, a été pris au sérieux par la Ligue de football professionnel. Sa commission de discipline a cependant choisi un relatif apaisement : elle a assorti du sursis la sanction décidée jeudi dernier à l’encontre des 7.000 supporters de la Tribune Loire du stade de La Beaujoire. Mais c’est une épée de Damoclès : en cas de nouveaux incidents, ce fief des supporters les plus remuants encourt la fermeture pendant trois matchs. Le club, lui, a pris des mesures immédiates : toute animation et tout déploiement de bâche sont proscrits dans la Tribune Loire.

« C’est n’importe quoi », s’indigne Éric(1). « On punit tout le monde pour une petite connerie de quelques uns. Le seul atout qui restait aux Canaris, c’est le soutien de supporters fidèles. Supprimer l’ambiance va les plomber encore davantage. » Le climat autrefois bon enfant de La Beaujoire ne va pas être rendu plus serein par la multiplication des caméras de surveillance et les renforts policiers.

Deux cents CRS supplémentaires ont été positionnés pour le match Nantes-Lille de samedi soir. Mais déjà en fin d’après-midi, des tensions ont eu lieu au stade Marcel-Saupin, où la réserve du FCNantes affrontait le Stade rennais, avec jets d’insultes et de fumigènes. Les supporters ont ensuite rejoint la ligne 1 de tramway à la station Duchesse-Anne dans l’intention de se rendre à La Beaujoire. Mais ils se sont trouvés encerclés par les policiers pour un contrôle d’identité généralisé, qui s’est déroulé dans un calme relatif. Vers 19h00, les derniers supporters ont quitté le pub Brady’s, allée du Commandant-Charcot, où bon nombre d’entre eux s’étaient réfugiés.

(1) Prénom modifié.

Crédit photo  : Breizh-info
[
cc] Breizh-info.com, 2016, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass Sanitaire : l’overdose !

A la Une ce soir, la prolongation du pass-sanitaire discutée à l’Assemblée Nationale. Mardi soir, les opposants à la...

Immigration. 67% des Français inquiets d’un « grand remplacement » de population

Un sondage qui pourrait faire l'effet d'une bombe. 67% des Français se disent en effet inquiets d'un « grand...

Articles liés