03/12/2016 – 11H15 Callac (Breizh-info.com) –Des collégiens de 4ème, au collège Gwer Halou de Callac ( Côtes-d’Armor), ont été chargés, dans le cadre de leur programme d’éducation morale et civique (sic) , d’organiser une collecte de produits d’hygiène au profit des migrants. L’information est révélée par l’hebdomadaire « l’Écho de l’Armor et l’Argoat »(mercredi 30 novembre 2016).

Le professeur d’histoire, qui enseigne également le programme d’éducation morale et civique, a fait intervenir un militant du collectif de gauche « on est du Kreiz-Breizh et on agit »Il a exposé les actions du collectif Utopia 56 – dont nous avions parlé il y a déjà quelques mois et qui est un des collectifs les plus mobilisés en France concernant l’accueil et la collaboration avec les migrants .

Les jeunes élèves du collège de Callac ont été ainsi incités à organiser une récolte de produits de première nécessité. Ils en ont récolté pour l’équivalent de 200 euros dans leur entourage. Ces produits sont expédiés à des migrants de Paris, via un camion piloté par le Collectif des voltigeurs du pays de Morlaix. A noter que la collecte se poursuit dans le collège, un établissement public, devenu lieu de dépôt pour les fournitures apportées aux migrants.

« Ce qui me gène là dedans, ça n’est pas que des gens viennent en aide aux migrants.» nous confie une maman d’élève. « Mais c’est que les enfants n’ont pas vraiment le choix – hormis à être stigmatisé – et qu’un collège public n’a pas à s’engager de la sorte car il s’agit d’un acte humanitaire certes, mais également politique. Et à ce que je sache, ces jeunes enfants mineurs n’ont pas le droit de vote, et doivent être protégés des idéologies de chacun. Ils décideront plus tard s’ils veulent aider, ou pas, les migrants ».

L’affaire n’a toutefois pas semblé choquer plus que cela parmi les habitants que nous avons contactés. « C’est de la solidarité, ça n’est pas politique » nous confie Anne avant de préciser « la solidarité n’a pas de frontières », en bottant toutefois en touche lorsque nous l’interrogeons afin de savoir pourquoi de telles initiatives n’existent pas, toute l’année, pour soutenir une partie de la population du Kreiz Breizh fortement touchée par la misère économique et sociale.

Contacté, les responsables de l’établissement n’ont pas donné suite à nos questions.

Utopia 56 est régulièrement invitée dans les collèges de Bretagne à prendre la parole devant les élèves. Il présente sa mission associative ainsi que la cause des migrants, sous un jour favorable  » of course « . Par ailleurs le collectif « on est du Kreiz Breizh et on agit » organisait récemment un fest-noz à Kergrist-Moëlou, pour les migrants. Durant ce concert a joué le groupe « Les Ramoneurs de Menhir », groupe arnacho-punk classé à l’extrême gauche, au côté de Titom, de Thomas Lotout, dit Titom, qui n’est autre que le bénévole, qui est intervenu dans l’enceinte du collège de Callac …

L’enseignement moral et civique (EMC) a été créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République. Ce nouvel enseignement – très contesté par de nombreux parents d’élèves et enseignants – est mis en œuvre de l’école au lycée depuis la rentrée 2015. Il se substitue aux programmes d’éducation civique existants à chacun des niveaux de l’école élémentaire, du collège et du lycée.

Selon le site de l’Education nationale , ce « catéchisme républicain » comme le surnomment certains, « doit transmettre un socle de valeurs communes : la dignité, la liberté, l’égalité, la solidarité, la laïcité, l’esprit de justice, le respect de la personne, l’égalité entre les femmes et les hommes, la tolérance et l’absence de toute forme de discrimination. Il doit développer le sens moral et l’esprit critique et permettre à l’élève d’apprendre à adopter un comportement réfléchi. Il prépare à l’exercice de la citoyenneté et sensibilise à la responsabilité individuelle et collective.».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

4 Commentaires

  1. Du très bas niveau. Au lieu d’un camion, un virement bancaire et quelqu’un pouvait acheter les produits nettoyants sur place en IDF. La science et le raisonnement imaginatif n’est plus français, il est politique et zombie.

    Tout cela est sensé mener vers le meilleur système éducatif du monde ?

    Combien de manifs, de gouvernements remaniés, de budgets prioritaires, de soutiens scolaires, de lois éducatives … Par derrière les parents stressés font tout pour leurs progénitures et font confiance aux experts éducatifs. Plus ils en font plus ça s’enfonce.

    Allez voir les résultats de l’étude TIMSS du 29 novembre en science et math. La France est maintenant dernière en europe au CM1.
    http://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html

    http://www.lemonde.fr/bac-lycee/article/2016/11/29/les-eleves-de-terminale-s-ne-savent-plus-ce-qu-est-une-demonstration-mathematique_5040022_4401499.html
    Citation à la fin : [Autre explication avancée par ces professeurs, l’obsession des gouvernements, de droite comme de gauche, de fabriquer des « honnêtes hommes », à l’image des savants de la Renaissance dotés d’une large culture générale. « Dans un contexte d’enseignement massifié, cela condamne les lycéens à être superficiels dans tous les domaines », estime Martin Andler. « On a choisi de former des citoyens plutôt que des scientifiques. Voici le résultat », tranche Denis Monasse.]

    Les comments des « honnetes hommes » sont affligeants, la faute au programmes, aux profs, aux statistiques, au nombre d’heures, etc … mais jamais capable de réaliser que la planête ignore le modèle égalitariste français.

    Faute de résultat, nos ministres politiseront le discours : « nous avons les élèves les plus sociaux du monde ». C’est le souhait des parents ?

  2. Ce type d’action entre dans le cadre de la « refondation » de l’Ecole pour nos enfants, basée sur des activités de cette nature, et non plus sur des cours, ces activités étant notées. Il faut s’attendre à une multiplication de ces actions d »éducation civique et morale » destinées à embrigader nos enfants dans une logique immigrationniste notamment.Il faut que les parents réagissent. L’Ecole n’est pas faite pour cela et c’est d’autant plus grave que pour 2 millions d’élèves issus de l’immigration (y compris les nouveaux arrivants), les dispositifs d’éducation dite prioritaire sont basés sur un enseignement structuré avec des professeurs triés sur le volet et formés à part, afin de dispenser un enseignement de qualité dans des structures d’excellence.

Comments are closed.