Législatives : qui sont les candidats du PCF investis en Loire-Atlantique ?

A LA UNE

29/12/2016 – 07H00 Nantes (Breizh-info.com) – Le Parti communiste français a investi ses candidats dans les cinq circonscriptions du grand Nantes. Cependant ils pourraient d’ici l’élection être remplacés par des candidats d’autres partis, en fonction des résultats des négociations entre partis d’extrême gauche. Présentations des candidats d’un parti qui n’est plus que l’ombre de lui-même.

Dans la 1e circonscription (Nantes-Orvault), comme en 2012, est investi Aymeric Séassau, fonctionnaire territorial, secrétaire du PCF 44 et adjoint au maire de Nantes. Il affrontera le sortant François de Rugy (Ecologistes!) auquel le PS laisse la place. Il est aussi responsable travail-emploi-entreprises au sein du comité national du PCF.  Pro-aéroport de Notre-Dame-des-Landes – au point de provoquer une scission au sein du PCF local, la fédération de Loire-Atlantique étant la seule parmi les départements alentour à soutenir officiellement l’aéroport, alors que le front de Gauche et la CGT y sont opposés – il n’est pas non plus connu pour être favorable à Mélenchon. Il affirmait au Figaro en novembre dernier que ce dernier « énerve tout le monde avec ses provocations, ses invectives et ses dérapages ». Voilà deux prises de position qui « l’éloignent du terrain », affirme ce militant communiste historique du centre de la Loire-Atlantique. « En s’opposant à l’aéroport et à Mélenchon, Aymeric suit ses maîtres du PS, en échange des places toutes chaudes à la mairie et à la métropole de Nantes. C’est un apparatchik qui n’est pas pour rien dans le déclin du Parti ». Notamment dans le secteur de Notre-Dame-des-Landes, où il réalise des scores qui sont parmi ses pires dans le département : aux régionales, le PCF faisait 1,67% à Notre-Dame des Landes même, 2,02% à Vigneux-de-Bretagne et 1,89% au Temple de Bretagne. A Sautron, dans la 1ere circonscription justement, le PCF atteignait tout juste 1,61%. On frôle le groupuscule…

Dans la 2e circonscription (Nantes-centre) le PCF a investi Nathalie Blin, par le passé déléguée CGT chez MHS, une entreprise nantaise d’électronique créée par Matra, reprise par Atmel (USA) et qui a fini par déposer le bilan en 2011 après sept plans sociaux et un long déclin. Elle est aussi élue municipale à Nantes et à Nantes Métropole. En 2012 elle était la suppléante d’Aymeric Séassau sur la première circonscription et aux cantonales de 2015 elle était candidate sur le canton de Nantes 2. Elle a signé en octobre 2015 la pétition de l’inter-LGBT demandant l’ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Dans la 3e circonscription (Nantes/Saint-Herblain/Indre/Saint-Etienne-de-Montluc), fief socialiste inexpugnable, le PCF présente Robin Salecroix, conseiller municipal et communautaire de Nantes. Délégué à la vie étudiante et au logement des jeunes – délégation stratégique s’il en est, il est venu à la politique en protestant contre le CPE en 2006, puis est devenu secrétaire de la section nantaise du PCF ; il incarne la jeune garde. Cet Angevin, né en 1990, a fait ses études à Saint-Nazaire, passé un an à la fac de droit et est vendeur de métier; il avait une auto-entreprise de 2010 à 2015, basée dans le quartier Zola (Chantenay-nord). En 2015, il était suppléant sur le canton de Nantes-5 sur la liste unique du PCF-FG-GU-MRC. La 3e circonscription fait partie des derniers bastions du PCF en Loire-Atlantique : aux régionales, le parti atteignait encore 8,75% dans la commune d’Indre, très marquée à gauche en raison de la présence des anciens arsenaux d’Indret, et 5,07% à Couëron, autre commune très ouvrière.

Dans la 4e circonscription (Nantes / Rezé / Bouguenais / Bouaye), autre fief socialiste, le PCF présente Mireille Pernot, conseillère municipale à Rezé et vice-présidente à Nantes Métropole en charge de l’eau et de l’assainissement – c’est d’ailleurs la seule vice-présidence communiste. Cette apparatchik est aussi membre du conseil national du PCF. Fonctionnaire territoriale au conseil régional des Pays de Loire, elle est chargée de mission pour la responsabilité sociétale des entreprises, au sein de la direction Actions économiques, innovations et internationalisation. Par le passé elle a déjà été candidate en 2012 dans cette circonscription (6,48% des voix au premier tour). Sur cette circonscription, le PCF ne cesse de décliner doucement ; aux régionales, il passait les 5% encore à Bouguenais (5,89%).

Enfin dans la 5e circonscription (Nantes-Erdre, Carquefou, la Chapelle-sur-Erdre, Ligné), qui penche sociologiquement à droite, tout en étant tenue par un socialiste, le PCF investit Michel Laboureur, délégué CGT du comité d’entreprise de Seita, avant sa fermeture à Carquefou fin 2014 – il y était formateur en RH après être entré en 1995 sur le site de Lille où il a d’abord été mécanicien avant de devenir formateur. Cet habitant du Loroux-Bottereau, originaire de l’Avesnois, était candidat sur la liste du PCF aux régionales de 2015. Sur cette circonscription, il est possible que le PCF n’atteigne même pas les 5% – aux régionales, il ne dépassait cette marque dans aucune des communes de la circonscription, et plongeait même à 2,07% à Petit-Mars.

Dans les autres circonscriptions de la Loire-Atlantique, quel que soit le candidat qui représentera le PC, ce dernier devrait continuer son déclin. Il pourrait ne dépasser les 5% que dans quelques communes éparses autour de l’ancien arsenal d’Indret, noyées dans une 9e circonscription actuellement à gauche (Le Pellerin, Saint-Jean de Boiseau, la Montagne), ainsi que dans ses anciens fiefs briérons. Le redécoupage cantonal les a quelque peu divisés – Saint-Joachim (le PCF y faisait encore 10,61% aux régionales) est maintenant dans le canton de Guérande, donc dans une septième circonscription où la droite part favorite. Les autres (Trignac, Saint-Malo de Guersac, Montoir) sont dans la 8e circonscription où le PCF a cédé une bonne partie de son électorat et de ses voix au FN, qui pourrait casser la baraque au premier tour et compliquer sérieusement l’élection de Laurianne Deniaud investie par le PS.

Louis Moulin

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés