25/01/2017 – 12H10 Rennes (Breizh-info.com) – Chaque année, l’hebdomadaire l’Express publie une enquête sur les grandes agglomérations de France où il fait bon vivre, et où il est bon de travailler. Le cru 2017 est sorti, avec dans la catégorie « ville où il fait bon vivre », Quimper en 2ème position, Rennes en 7ème et Brest en 10ème position (sur 98 villes sélectionnées).

Nantes arrive en tête des villes « où il fait bon travailler » et Rennes en 3ème.

Cette enquête de L’Express ne  porte pas exclusivement sur les villes mais sur les 98 agglomérations de province les plus peuplées. Toutes les structures intercommunales étudiées (métropole ou communauté d’agglomération) comptent au moins 100.000 habitants ou sont rassemblées autour d’une ville principale d’au moins 40.000 habitants. Les 31 indicateurs de l’enquête ont tous été recueillis auprès d’une source officielle, très souvent l’Insee, le CGET (ex-Datar) et son Observatoire des territoires, les ministères de l’Intérieur, de la Santé et de l’Education nationale.

Pour le classe « ville où il fait bon vivre » sont pris en compte notamment un cadre de vie agréable, ensoleillé et proche de la mer; un accès à la culture large, de bons lycées et de grandes universités ; de bons transports en commun; une offre de soins de qualité; une délinquance sous contrôle; des prix de l’immobilier abordables; un environnement sain, avec l’absence de sites industriels dangereux et une qualité de l’air satisfaisante

Parmi les autres villes bretonnes, on retrouve Vannes 12ème, Saint-Brieuc 14ème, Lorient 15ème, Nantes 28ème, et Saint-Malo…73ème…

Pour le critère « ville où il fait bon travailler », selon l’Express « la ville idéale est celle: qui offre de nombreux emplois; où le marché du travail est dynamique et où le chômage ne sévit pas trop; où nombre d’entreprises se créent; avec une gare TGV ou un aéroport; qui attire les touristes, synonymes d’activité économique; avec beaucoup de cadres et de chercheurs, vecteurs de développement ; qui affiche un faible taux de pauvreté et favorise l’insertion des jeunes sur le marché du travail.».

Parmi les autres villes bretonnes présentes dans le classement, Brest s’y classe 19ème, Vannes 37ème, Saint-Malo 39ème, Quimper 50ème, Lorient 52ème, Saint-Brieuc 57ème.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 Commentaires

  1. Je connais ces villes et les changements récents de population, surtout dernièrement à Quimper, Les résidents extérieurs des communes périphériques mais travaillant en ville ne comprennent pas ces arrivées importantes et bigarrées évidemment de plus en plus visible (ils sont soutenus légalement). Quand j’étais gamin (année 70) ,c’était les coiffes des femmes des campagnes du Cap, Bigoudenie, Elliant, Fouesnant qui animaient la rue, maintenant c’est le monde black, turc, arabe,.. qui n’a qu’une envie celle d’occuper la ville…

    Alors me faire croire que Quimper est une ville agréable à vivre, alors qu’elle suinte le socio-socialisme et que le centre-ville agonise…

  2. Rennes, Quimper, Brest c’est en France….???

    On voit que l’école n’a pas attendu Belkacem pour modifier les livres de géographie et d’histoire!!!

    Si les Allemands avaient gagnés la guerre certains prétendraient que ces villes seraient en Allemagne..! Heureusement que la guerre froide est restée froide car elles auraient pu être en Russie…!
    Mais attendons encore un peu, les Chinois pourraient avoir leur avis sur la question….!

Comments are closed.