Abbaretz (44) : ivres, un couple de jeunes âgés de 15 ans cambriole l’école privée

A LA UNE

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

28/01/2017 – 17H45 Abbaretz (Breizh-info.com) –  Le week-end du 22 janvier, un jeune garçon et une jeune fille, tous deux âgés de 15 ans, se sont introduits sans effraction dans l’école primaire Saint-Joseph d’Abbaretz.

Ils y ont découpé des trousses d’élèves, inscrit des injures contre les gendarmes sur les tableaux, renversé des pupitres et volé (tant qu’à faire) deux ordinateurs. Des bouteilles d’alcool vides ont été retrouvées sur place.

Les gendarmes n’ont pas eu besoin de beaucoup de temps pour identifier les auteurs des faits, un garçon originaire de la Chapelle sur Erdre et une fille de Saint-Nazaire. Ils étaient très bien connus des gendarmes puisqu’ils étaient dans la voiture qu’ils ont poursuivie de Derval jusqu’à Orvault-Grand Val le 27 décembre dernier.

La Peugeot 206, volée la veille à Savenay, avait roulé jusqu’à 200 km/h sur l’autoroute, puis à contre-sens sur plusieurs kilomètres à Orvault, malgré les pneus crevés par une herse placée par les gendarmes à Ragon, sur les voies de bus, du tram et les trottoirs.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Vélo électrique : tout ce que vous devez savoir avant d’en acquérir un

Presque devenu un phénomène de société en l'espace de quelques mois, le vélo électrique est désormais omniprésent sur les...

Populations humaines : différences génétiques et controverses

Existe-t-il sujet scientifique plus sulfureux que celui des différences génétiques entre les populations humaines ? Dans cette émission, Floriane Jeannin...

Articles liés

Nantes. Elles simulaient des malaises pour voler des voitures

Une conductrice dans une voiture, seule. Une fille qui simule un malaise sur la route. Un piège qui se referme. Par ce mode opératoire...

Nantes. Vols à la tire dans le tramway : encore un clandestin interpellé

Autre phénomène de la délinquance de voie publique nantaise qui empoisonne littéralement la vie des habitants et des visiteurs de Nantes depuis cinq à...

Lannion. Un couple de septuagénaires séquestré par des individus originaires de Seine-Saint-Denis

À Lannion, un couple de septuagénaires avait été séquestré par quatre individus en mai 2020. Ces derniers ont été récemment interpellés en Seine-Saint-Denis. Lannion :...

Loire-Atlantique. Vols de carburant, à l’étalage, de véhicules : A la campagne, les délinquants ne chôment pas

Dans la nuit du 25 au 26 août vers 1 heures du matin, une société de transports à Saint-Julien de Concelles a appelé la...