6 des 7 pays bloqués par Trump refusent les ressortissants d’Israël

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

31/01/2017 – 06h45 Etats-Unis  (Breizh-Info.com) – Alors qu’une tempête médiatique et économique attaque le « décret Trump » interdisant aux ressortissants de sept pays musulmans d’entrer aux États-Unis (pendant 90 jours uniquement), un petit décryptage s’impose sur un décret qui est déjà mis en application, par ces mêmes pays, vis à vis d’un autre état, Israël en l’occurence.

En effet, sur les 7 pays ( la Libye, le Soudan, la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Yémen et la Somalie.) concernés par ce décret – sorte d’état d’urgence de l’immigration ne durant que 90 jours – 6 pratiquent la même discrimination, toute l’année. Ainsi la Libye, le Soudan, la Syrie, l’Irak, L’Iran, le Yémen, le Soudan font partie de ces pays qui interdisent l’accès à leur territoire à toute personne munie d’un passeport en provenance d’Israël.

Difficile donc pour les autorités de ces pays, ainsi que pour les citoyens qui les ont portés au pouvoir, de s’indigner d’un traitement ponctuel qu’ils infligent eux mêmes toute l’année à un autre état. Et que dire de la réaction de l’Indonésie, premier pays musulman du monde, « regrettant » la mesure de Donald Trump tout en pratiquant là encore, la même politique vis à vis d’Israël, toute l’année cette fois.

Etonnement, pas un média de la presse subventionnée n’a relevé cela, préférant se focaliser sur les réactions indignées de dirigeants « du monde entier » (en réalité de quelques puissances occidentales et/ou musulmanes) , eux aussi parfois mal placés pour évoquer la sécurité de leurs administrés.  L’administration Trump a  d’ailleurs défendu son décret, dimanche, en le justifiant par le souhait de ne pas connaitre aux Etats-Unis une situation comme « dans certaines parties de la France, dans certaines parties de l’Allemagne et en Belgique », en référence aux attentats terroristes qui ont été perpétrés en Europe ces derniers mois.

D’autre part, l’administration américaine étudie l’intégralité des demandes d’exemptions au cas par cas et qu’une partie des gens qui en ont fait la demande, après enquête, a été exemptée. Prévenir, plutôt que guérir en quelque sorte ..

François Hollande – l’homme sous la présidence de qui des centaines de français sont morts sous les coups du terrorisme islamiste – a appelé ce week-end Donal Trump pour hausser le ton, ce qui peut prêter à sourire. Il a manifestement été renvoyé dans les cordes. Bien que la presse française se fasse écho exclusif de ce qu’aurait dit le président Français, on peut toutefois lire entre les lignes : « Des deux côtés, le ton est resté très courtois, mais très ferme sur le fond. Exemple : le décret anti-réfugiés. François Hollande a bien fait comprendre à Donald Trump qu’il ne l’approuvait pas, mais le président américain est resté intraitable, invitant même la France à suivre son exemple ».

Dans la foulée, Donald Trump a appelé Vladimir Poutine pour un long entretien sur les grandes affaires du monde ; tout un symbole. François Hollande apparait dans cette affaire comme le nourrisson pleurant dans son bac à sable avec son hochet, pendant que « les grands » sont partis jouer ailleurs …

Seule voix dissonante parmi les leaders politiques européens qui se sont tous répandues en pleurnicheries,  celle de Milos Zeman, président de la République Tchèque : « Le président américain Trump protège son pays, il est soucieux de la sécurité de ses citoyens. Exactement ce que les élites européennes ne font pas », a tweeté ainsi le porte-parole du président tchèque, Jiri Ovcacek. « La sécurité des citoyens tchèques est une priorité. Maintenant nous avons des alliés aux Etats-Unis » a-t-il ajouté.

Crédit Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés...

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l’épidémie et Harcèlement

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l'épidémie et Harcèlement https://www.youtube.com/watch?v=eUFLWj6qw2A Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021,...

8 Commentaires

  1. Les USA de Mr TRUMP n’ auraient pas le droit de faire ce que font nombre de pays arabes ??? Bizarre que les merdias n’ en parlent pas ……

  2. Denis pas malin du tout….si il l’était, il reconnaîtrait que l’interdiction aux USA est décidée dans le but de limiter les risques d’entrées d’islamistes. L’interdiction des états arabes, effectivement totalitaires, est seulement une mesure raciste de rétorsion contre les ressortissants d’Israël, illustrant ainsi le fait que nombre des dirigeants arabes ont toujours la volonté de faire disparaître l’état juif….Bref, Denis la mauvaise foi vous va mieux…selon moi.

    • Bernard Pinaud, qui a une trop bonne opinion de sa propre intelligence devrait remarquer que Trump n’a pas interdit les ressortissant de pays, comme l’Arabie Saoudite, le Pakistan, l’Egypte, qui eux, on effectivement perpétrés des attentats sur le sol américain. Dès lors on peut raisonnablement se demander le but réel d’une telle mesure et facilement en comparer les motivations avec celles des dictatures moyen orientales. Ensuite, Bernard, s’il savait lire, aurait remarqué que je suis loin de défendre les pays arabes dans leurs politiques contre les ressortissants d’Israel (dont je doute qu’ils souhaite passer leur vacances en Iran d’ailleurs).

      • Là par contre nous sommes d’accord, cette impasse sur l’Arabie Saoudite prouve à elle seule que les USA version Trump, comme tous ses prédécesseurs, ne sont toujours pas décidés à régler les comptes avec leur meilleur ennemi qui alimente financièrement les salafistes de nombre de nos mosquées.Je n’ai jamais prétendu que vous défendiez les états arabes, je conteste la mise sur le même pied d’égalité des USA et des dictatures arabes…on pourrait retourner au CP ensemble pour quelques cours du soir…..

  3. Concernant les états arabes qui interdisent les passeports israëliens, je me permets de préciser qu’ils n’hésitent pas à exiger des justificatifs aux non juifs. J’ai du ainsi produire un certificat de baptême pour me rendre en Arabie Saoudite….

  4. Je pense que la France devrait faire comme Trump, mais aucun de nos politiques n’aura assez de courage. Personne n’a dénoncé ces interdictions des Juifs, là encore on vit avec des pays au régime de Nazis et on se permet de juger Trump ?
    Il défend son pays et les américains contrairement à la France qui laisse entrer le diable sur le territoire !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

USA. Parents de tueurs (reportage)

Depuis 1970, aux États-Unis, dans les établissements scolaires, un peu plus de 1 600 fusillades ont été perpétrées, entraînant la mort de 598 personnes...

Vladimir Poutine abandonne le dollar. En route vers un monde sans la monnaie américaine ?

Le désamour entre les USA et la Russie ne date pas d'hier. La Guerre Froide a bien sûr exacerbé des divergences idéologiques, et l'après-guerre...

Syrie/Irak 2 ans après Daesh : Quelle est la situation des chrétiens ?

Que deviennent la Syrie et l’Irak deux ans après la chute de l’État islamique ? Entre les crises humanitaire et économique de ces pays,...

Siria : an Iran a glask astenn he levezon dre he yezh

Klask a ra Teheran astenn he levezon e biz Bro-Siria. « Kreizennoù Sevenadurel Iranian » a zo bet savet e kêrioù zo da skouer ma glask...