Clohars-Fouesnant (29). Le maire Michel Lahuec (DVD) assimile populisme et terrorisme

A LA UNE

22/02/2017 – 08h15 Clohars-Fouesnant (Breizh-Info.com) – Clohars-Fouesnant, belle petite commune du Finistère de 2000 habitants. A l’occasion de la parution du premier journal de la commune en 2017, le maire, Michel Lahuec (DVD) y présente ses voeux….tout en assimilant populisme et terrorisme. Ainsi, ce dernier déclare vouloir tourner « la page de 2016, au contexte particulier avec l’inquiétude liée à la montée du populisme, au terrorisme …» avant de formuler lui même un voeu très « politique » :

« En 2017, nous devrons être plus solidaires, plus tolérants, afin de vaincre cette peur et mieux vivre ensemble ». 

Un professeur de morale parlant à ses écoliers …ce qui a le don de ne pas plaire à des habitants de la commune, qui lui ont fait savoir. C’est le cas de Philippe Milliau, par ailleurs président de la chaine TV Libertés, qui vient de se fendre d’une lettre particulièrement acide que nous reproduisons ci-dessous :

Monsieur le Maire, 

Résident à CLOHARS FOUESNANT, je reçois avec bonheur le bulletin communal dans ma boite aux lettres et le lis régulièrement.

L’éditorial de la livraison de janvier, récemment arrivé et signé par vous appelle, pour le moins, quelques interrogations :

Vous y évoquez “l’inquiétude liée à la montée du populisme, au terrorisme …” En rapprochant dans une même globalité inquiétante les deux termes, vous inaugurez une polémique bien peu conforme à l’idée que les Cloharsiens se faisaient de leur maire. 

Aurez vous le courage – et si j’en demande trop – alors la décence de poser la définition du “populisme” de la peur duquel il faut “tourner la page en 2017”. S’agit il de personnalités élues comme le président des États-Unis? S’agit il d’une discrimination et d’une stigmatisation auxquelles vous procèderiez à l’endroit du tiers (ou davantage sans doute) de vos administrés qui vont voter prochainement pour des candidats réputés “populistes” tels que Marine LE PEN ou Jean Luc MELENCHON? En quoi ces personnalités et leurs électeurs peuvent ils d’une phrase assassine être associées au terrorisme? Avez vous mesuré la portée de ce que vous écrivez? 

Et non content de ce début d’éditorial délétère, vous poursuivez “ En 2017, nous devrons être plus solidaires, plus tolérants, afin de vaincre cette peur”. Passons sur cette phraséologie répétée ad nauseam par les médias, intellectuels et hommes politiques, vous savez, justement ceux dont les français ne VEULENT PLUS, mais enfin vous appelez à vaincre cette peur que vous venez de décrire notamment comme celle du terrorisme pour en arriver où : terroristes, mes frères embrassons nous ? Et puis aussi vaincre la peur engendrée selon vous par “la montée du populisme”. Là je vous comprends quelque peu, ne s’agirait il pas en fait de VOTRE PEUR.

Par ces quelques phrases, agrémentées du souhait de “mieux vivre ensemble”d’un affligeant conformisme, vous vous rangez du côté des élites égoïstes  et qui mènent le peuple à la ruine financière, mais surtout à la perte de ce bien précieux qu’est leur identité, leur fierté. De quel magistère moral êtes vous le porteur pour vous en prendre au réveil des peuples? Et si ce réveil devait être  maladroit, interrogez vous sur vos responsabilités…..

A l’opposé d’un égarement que j’espère passager, je dirais pour ma part : oui, ayez peur du terrorisme islamique et combattez le par tous les moyens. Non, n’ayez par peur du populisme, ni du peuple; cessez d’être le caniche, conscient ou non, d’une mondialisation  sans limites et de ses arguties moralisantes.

Salutations distinguées,

Philippe MILLIAU

PS : si par hypothèse ce courrier, destiné à être public, appelait réponse de votre part, je ne manquerai pas de la faire connaitre. Je prends assez peu de risques puisque j’attends toujours réponse à mon courrier du 24 juin 2015, qui avait pourtant un objet lié à l’ordre public dont vous êtes le garant. 

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Le migrant clandestin étant rentré sur la pelouse lors d’OM-PSG…laissé libre

Dimanche soir avait lieu le match entre l'Olympique de Marseille et le PSG, pour le compte du championnat de...

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

2 Commentaires

  1. Par l’amalgame et la sémantique employée ( solidaire-tolérance-vivre-ensemble) , le maire de Clohars-Fouesnant illustre parfaitement cette pseudo-droite bourgeoise, de type orléaniste, qui n’a eu de cesse, au cours de notre histoire, de faire échouer toute tentative de rétablissement d’un Etat national.
    Que disparaissent les peuples enracinés, les traditions etc. Qu’importe ! Pourvu que les intérêts financiers demeurent et s’amplifient. Voilà le Crédo des Libéraux toujours propres sur eux, pour donner une image rassurante à l’électorat honnête, face à la chiennaille rouge.
    Il n’y a donc pas à s’étonner, outre mesure de ces propos, d’une droite caricaturale qui n’a jamais renié les inepties du siècle des Lumières ; cette philosophie humaniste qui a permis à la caste économique de s’emparer de tous les pouvoirs, au seul bénéfice de ses intérêts. Par la révolution sanglante et par ses terroristes puisés dans les bas-fonds de la société.
    Et, ce sont ces représentants des partis libéraux et socialistes, issus des factions terroristes de 89,qui viennent aujourd’hui nous faire des leçons de morale….Gast !

  2. M. Lahuec cultive les fraises, ce qui est un beau métier mais ne fait pas de lui un expert en sciences politiques. Le premier paragraphe de son éditorial ressemble au produit d’un générateur de texte automatique, il n’a pas plus de goût qu’une fraise hors-sol. Voilà ce que c’est que de lire Ouest-France tous les jours ! Mais M. Lahuec se trompe : faire de la philosophie au rabais n’est pas ce que ses administrés attendent de lui, un bon maire ne se reconnaît pas à sa capacité à répéter par coeur des formules toutes faites.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés