Olibaba : la caverne aux trésors de l’olive à Nantes

A LA UNE

Covid-1984 (Telegram) : « Dans l’Histoire du monde, je n’ai pas souvenir que des esclaves aient été libérés plus vite parce qu’ils obéissaient mieux » [Interview]

Sur le canal Telegram, dont nous vous avons expliqué le process récemment, on trouve énormément de chaines qui diffusent...

Alain de Benoist : « Internet n’est pas un espace de liberté, mais un espace de flicage, d’ordures verbales et de tout à l’égo...

Cela faisait quelques mois que nous n'avions pas interviewé Alain de Benoist afin de connaitre son sentiment sur l'actualité...

Royaume-Uni. L’Écosse bientôt indépendante ? L’Irlande bientôt réunifiée ?

L'Écosse toujours un peu plus sur la voie de l'indépendance ? La perspective est confortée par un nouveau sondage...

Commando au CHU de Nantes : « L’indigence des forces de l’ordre face aux trafiquants de drogue devient impossible à cacher »

L’intrusion au CHU Hôtel-Dieu de Nantes, dans la nuit du 21 au 22 janvier, d’un commando de délinquants pour...

Philippe Baillet : « Avec Sparta nous entendons précisément renouer avec des formes de vraie critique sociale » [Interview]

Nous vous proposons ci-dessous de découvrir la publication Sparta, nouvelle revue de réflexion culturelle, politique, métapolitique et philosophique, qui...

05/03/2017 – 04h30 Nantes (Breizh-Info.com) –Ouverte mi-décembre rue Saint-Pierre à Nantes, Olibaba est une toute petite boutique qui recèle pourtant des trésors. Huile d’olive à la truffe blanche italienne (36€), huiles d’olives espagnoles et portugaises, tapenades, préparations diverses, et même ustensiles de cuisine : ici l’olive est reine.

La boutique est tenue par Germain, ancien communicant évenementiel parisien qui s’est installé à Nantes pour se rapprocher de ses racines bretonnes (Dinan) et sa femme Bégonia, d’origine espagnole.

Il s’est formé sur le terrain, en contact avec les moulins à huile espagnols, portugais ou italiens. « J’ai goûté les olives de plus d’une soixantaine de fournisseurs différents, j’ai même des olives grillées au feu de bois », nous explique-t-il. Ou encore des olives au vin rouge – les fameuses « olives ivres » –  aux tomates séchées etc. Il les vend au détail ou en pots pour toutes les occasions.

Olibaba, 21 rue de Verdun, 02-28-49-17-83. Ouvert 10h-19h30 du mardi au samedi.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Jean de Kervasdoué : « Les écolos nous mentent ! »

Jean de Kervasdoué, économiste, professeur émérite au CNAM et membre de l’Académie des technologies, auteur de "Les écolos nous...

Jean-Marc Jancovici : Énergie et climat pour demain. Quels scénarios après les crises?

Conférence en ligne organisée par l'INSEAD le 18 janvier 2021 : Energie et climat pour demain, relance et finitude...