« Vous n’êtes plus socialistes. » Les jeunes socialistes finistériens taclent Le Drian, Poignant et Ferrand

A LA UNE

27/03/2017 – 07h00 Brest (Breizh-Info.com) – La division ne cesse de se creuser entre une partie de la base militante du Parti socialiste et les élus qui se sont ralliés à Emmanuel Macron en abandonnant Benoît Hamon.

Les Jeunes socialistes du Finistère ont ainsi décoché leurs flèches les plus venimeuses à Jean-Yves Le Drian, Bernard Poignant et Richard Ferrand. Ce dernier, déjà au centre d’un flou artistique sur la question israélo-palestinienne, est le secrétaire général du mouvement En Marche !.
Extraits choisis de la lettre adressée aux trois poids lourds socialistes par des Jeunes socialistes très très remontés.

« L’ultime reniement d’une vieille caste »

« Vous avez fait le choix de soutenir Emmanuel Macron. Cette décision foule au pied nos valeurs, notre engagement. Elle insulte les centaines de milliers de citoyens qui se sont déplacés lors des primaires de la gauche et ont exprimé leur désir d’une gauche vivante. […] Vous avez abandonné vos convictions, focalisés sur la gestion de court-terme et le maintien de vos positions acquises. Soutenir Emmanuel Macron, c’est probablement l’ultime reniement d’une vieille caste que vous incarnez, face aux citoyens, aux militants qui vous ont portés. »

« Vous n’êtes plus socialistes »

« La gauche vivante préfère les éoliennes aux girouettes, ne comptez pas sur nous.
Vous n’êtes plus socialistes. Pas uniquement par déloyauté aux statuts d’un parti, la politique ce ne sont pas des règles, mais ce sont des principes. Non, vous n’êtes plus socialistes car au lieu de défendre les services publics qui sont le seul patrimoine de ceux qui n’en n’ont pas, vous soutenez la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires. Vous n’êtes plus socialistes car au lieu de vouloir un État qui protège ceux qui sont frappés par la mondialisation, vous proposez de réduire son périmètre et de couper 60 milliards dans son budget. »

« Vous êtes le marchepied du Front national »

« L’argument du vote utile face au Front National tient au mieux du manque d’honnêteté intellectuelle, au pire d’un aveuglement mortifère. Vous en êtes les marchepieds. En reniant votre parole, vous alimentez le « tous pourris ». En ralliant En Marche et les ministres de droite qui en font partie, vous incarnez l’ « UMPS ». En prétendant éviter la « catastrophe », vous la préparez avec opportunisme et cynisme. »

« Vous n’êtes pas indispensables »

« Cette gauche se fera sans vous. Contrairement à vous, elle est droite dans ses convictions et n’a aucune place, aucun poste à défendre.
[…] Nous, nous militons pour un projet. Nous, nous militons pour des solutions nouvelles qui permettent de préparer la France de demain. Nous militons pour plus de justice, plus d’écologie, plus de fraternité. Nous sommes engagés pour un futur désirable, auquel vous n’êtes pas indispensables. »

Une plume trempée dans le vitriol. Les destinataires ont dû apprécier…

Crédit Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

DUELS. Nikita Khrouchtchev vs Mao Zedong

Dans cet épisode de DUELS historiques, l'Echiquier mondial se penche sur deux figures emblématiques du communisme. Leur antagonisme idéologique...

Covid-19, l’épidémie qui nous mène au totalitarisme

En été 2020, ce sera derrière nous", qu'ils disaient... Un an et demi plus tard, la dictature sanitaire est installée...

Articles liés