A Brest, la FNSEA veut défendre les agriculteurs contre les caméras cachées dans les exploitations

Christiane Lambert FNSEA Brest

29/03/2017 – 14h45 Brest (Breizh-Info.com) – C’est un leitmotiv de cette première matinée du congrès annuel de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA). Le mal-être paysan, provoqué par la crise économique mais aussi par les reportages de certaines associations, inquiète. Face à ces caméras cachées, la région monte au créneau pour soutenir les éleveurs.

Les associations de défense des animaux en accusation

Tous les intervenants condamnent fermement les associations militantes. Les orateurs ont notamment évoqué ces « association anti-viandes » ou, plus simplement, « associations militantes » qui tournent régulièrement des vidéos en caméra caché dans les abattoirs ou les exploitations agricoles.

Son nom n’est jamais prononcé mais c’est bien l’association L214 qui fait figure de principale accusée. Il y a quelques jours, cette association révélait en effet une vidéo choc qui montre des animaux forcés de vivre au milieu de cadavres en putréfaction ou d’ossements, dans une exploitation de Pouldreuzic (29), près de Quimper.

Le vice-président de la région Bretagne soutient les agriculteurs et la FNSEA

Loïg Chesnais-Girard, premier vice-président de la région Bretagne, n’a pas hésité à condamner ces associations. « Élu depuis 20 dans ma commune, j’y ai connu des drames. » Pour lui, il existe un « sentiment de mal-être » amplifié par « des associations qui filment de manière clandestine des images pour chercher le buzz. Tout n’est pas parfait mais il est hors de question de laisser salir les agriculteurs et notre industrie agro-alimentaire sans réagir. Nous avons tous un rôle à jouer. Nous aurons, à la région, une stratégie pour lutter à vos côtés. » Il note néanmoins que « c’est l’exemplarité collective qui fera la force » des agriculteurs. Pour lui, « les consommateurs veulent de la valeur. »

Christiane Lambert (FNSEA) : « Nous disons stop au harcèlement ! »

Du côté de la FNSEA, Christiane Lambert est claire : « J’entends régulièrement des témoignages poignants, des familles dans la douleur. Nous disons stop au harcèlement dont sont victimes les agriculteurs dont nous avons eu un exemple récent en Bretagne par les anti-viande. »
Jérôme Despey, Secrétaire Général Adjoint de la FNSEA, l’assure : « Quelques actions militantes ne peuvent pas continuellement dénigrer notre activité. »

Brigitte Gothière (L214) : « Nous voulons simplement montrer la réalité »

Contactée par nos soins, Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214, balaye les accusation de recherche de « buzz » lancées par Loïg Chesnais-Girard. « Nous ne recherchons pas le buzz, nous voulons juste montrer la réalité. » .

Pour expliquer la virulence des intervenants du congrès de la FNSEA à l’encontre des associations de défense des animaux, Brigitte Gothière a son avis : « Nous sommes entrés dans une phase de mutation du modèle agricole. Mais la FNSEA fait de la résistance et ceux qui mettent en lumière l’ancien modèle les embêtent. La mutation leur fait peur. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS