Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La Trinité-Porhoët (56). Marine Le Pen attire 1500 personnes

01/04/2017 – 9h30 La Trinité-Porhoët (Breizh-info.com) – Marine Le Pen vient de passer deux jours en Bretagne. Sa tournée avait commencé jeudi matin à Brest au congrès de la FNSEA. Après un passage à Pordic pour rencontrer des agriculteurs et des éleveurs, la candidate à l’élection présidentielle tenait jeudi soir à la Trinité-Porhoët (nord du Morbihan) une réunion publique.

1500 personnes dans un lieu atypique pour écouter Marine Le Pen

Marine Le Pen La Trinité-PorhoëtLa réunion publique en question s’est donc tenue dans la cour d’une exploitation agricole, au milieu des champs. Un lieu reculé qui a tout de même attiré 1500 personnes environ. Une foule mélangeant militants Front national venus en bus notamment, nombreux journalistes et sympathisants locaux de Marine Le Pen. Du côté des élus et des cadres du parti, on retrouvait Gilles Pennelle, Alain Avello, Gilles Lebreton ou encore Émeric Salmon. Éléonore Revel, candidate aux élections législatives dans la 3ème circonscription de Loire-Atlantique (Nantes Saint-Herblain) était également présente.

« Les Bretons disent leur soif de France »

« Les Bretons disent leur soif de France ». C’est par ces mots que Marine Le Pen commencera son allocution. Une entrée en matière qui en laissera certains dubitatifs mais qui semblait convenir à l’assistance présente. Après avoir rappelé que le peuple n’avait « plus aucune idée de la grandeur de la France », Marine Le Pen lance sa charge anti-Union européenne en promettant de « ne pas devenir la chancelière de Merkel ». Des attaques contre l’Allemagne qui seront régulières dans la suite de son discours.

Monde rural et abandon des politiques

Marine Le Pen ne pouvait rêver d’un meilleur endroit pour aborder l’un des thèmes de prédilection du Front National : l’abandon du monde rural par la classe politique. Rappelant tout d’abord que la Trinité-Porhoët se situait au milieu d’un désert médical, elle entend relever le numerus clausus des médecins, demandant au passage au public s’il souhaitait « être soigné par des médecins roumains ».

Puis vient le sujet central du monde agricole. La candidate interroge tout d’abord : « Qu’ont-ils fait de l’agriculture ? », puis, sur le ton du lyrisme, « Sans agriculteur, un pays ne peut pas être libre ».

Dressant un sombre tableau de la situation, Marine Le Pen estime que « l’agriculture est un champ de ruines », rendant ensuite un hommage aux agriculteurs « car ils le méritent ». Les suicides dans le monde paysan seront également évoqués dans son discours.

Une fois le bilan dressé, elle s’en prend à ses concurrents directs, accusés d’avoir été successivement au pouvoir sans ne jamais rien faire pour améliorer cette situation. « Qui va plaider coupable parmi les responsables politiques ? Aucun d’entre eux ! »

L’Union européenne et la PAC remises en cause

Sur l’Union européenne et la Politique agricole commune, Marine Le Pen ne se montre pas plus tendre. Selon elle, la priorité de Bruxelles est de « privilégier la quantité sur la qualité et l’environnement ». Elle dénonce au passage les différents accords de libre-échange, TAFTA et CETA en tête. Des accords qui vont entraîner une concurrence déloyale, « ces pays n’ayant pas les mêmes obligations sanitaires que la France » selon Marine Le Pen.

Revenant à l’échelon locale, elle évoque le cas de l’agroalimentaire breton et précise : « La Bretagne ne peut pas lutter avec l’Allemagne pour l’abattage du porc notamment, les travailleurs détachés roumains et bulgares dans les abattoirs allemands travaillant pour quatre euros de l’heure ». Que faire face à cette situation ? Marine Le Pen affirme que c’est l’Union européenne qui empêche la France de protéger ses agriculteurs.

Les réponses de Marine Le Pen

L’une des premières propositions de la candidate est de privilégier les productions locales, via son concept de « patriotisme économique ». Un patriotisme qui doit commencer, selon elle, par la priorité aux agriculteurs locaux pour fournir les cantines scolaires. Marine Le Pen souhaite aussi revoir la dotation de la PAC (cinq milliards d’euros) pour « les agriculteurs des Pays de l’Est qui viennent ensuite sur nos marchés faire de la concurrence déloyale ».

Parmi les autres idées majeures du front National en cas d’arrivée au pouvoir en mai prochain, se trouvent également la réduction de charges pour les jeunes agriculteurs et la hausse des petites retraites des paysans. Une proposition plus singulière est la suppression des droits de succession pour les petites exploitations à condition que le repreneur continue de produire en France.

Délinquance et immigration au programme

Une fois le volet agricole évoqué, Marine Le Pen aborde un autre sujet qui préoccupe de plus en plus, jusque dans les campagnes bretonnes : la hausse de la délinquance et l’arrivée de migrants. Une délinquance qui se concrétise notamment par les vols de matériels agricoles et de récoltes dans les exploitations.

Après avoir rappelé les faits de l’affaire d’Arzon, c’est-à-dire l’agression sexuelle commise par un migrant fraîchement arrivé dans la commune sur une femme âgée, la présidente du FN se montre ferme en précisant qu’elle présidente, il n’y aurait pas de régularisation de migrants et une limitation stricte du droit d’asile.

Concernant les soins médicaux et les aides sociales, elle martèle : « Ils ne trouveront rien en France ! »

Migrants, terrorisme et imprécision

Sur le sujet du fondamentalisme islamique, Marine Le Pen entend lutter fermement contre les djihadistes. Elle précise par ailleurs qu’ « une partie des terroristes du Bataclan sont arrivés par les flux de migrants ». Une imprécision de la part de la chef de file du FN puisque la totalité des assaillants du Bataclan s’étaient glissés au milieu des migrants pour arriver jusqu’en France.

Fillon et Macron dans le viseur de Marine Le Pen

Les deux concurrents directs de la candidate dans les sondages n’ont pas été épargnés par ses critiques. Expliquant, selon elle, « l’absence de différences entre Emmanuel Macron et le PS », elle prédit « l’avènement du parti mondialiste ». Un parti mondialiste dans lequel Marine Le Pen inclut également François Fillon.

Un François Fillon qui n’échappera pas aux critiques de la présidente du Front national, notamment sur les petites retraites et sur le modèle allemand qu’il vante. Marine Le Pen prédit à son sujet : « Avec Fillon, ce sera la précarité généralisée ».
Et l’occasion pour la candidate de rappeler le long passage au pouvoir du vainqueur des primaires LR sous le mandat de Nicolas Sarkozy lorsqu’elle prend le public à témoin, « Pourquoi ferait-il maintenant ce qu’il n’a pas fait hier ? »

« J’ai besoin de vous et de votre détermination », dira Marine Le Pen en guise de conclusion, avant de quitter l’estrade rapidement, une fois l’habituelle Marseillaise entonnée.

“Vers un séisme politique”

Interrogé sur l’essor de Marine Le Pen en Bretagne, Gilles Pennelle, conseiller régional Front national, a évoqué un futur “séisme politique”.

Crédit Photo : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

10 réponses à “La Trinité-Porhoët (56). Marine Le Pen attire 1500 personnes”

  1. Scat9201 . dit :

    C’est 2200 personnes, pas 1500 … il faut réinformer hein, pas désinformer

  2. Scat9201 . dit :

    et on dit immigrants, pas migrants !!!!

  3. Fred dit :

    Cela manque de drapeaux bretons !

    • Gwendal Pennanech dit :

      Si d’aventure le FN accédait au pouvoir ils seraient interdits où confinés aux crêperies n’en doutons pas.

  4. Ar Vran dit :

    quel beau programme! Et quid des spécificités de la Bretagne (culture, langues, identité, dévolution…)? Ce n’est pas dans le logiciel archaïque francocentré du FN…
    Vive le Front National BRETON et que le FN retourne dans sa France rabougrie

    • guylaine dit :

      Tous les bretons ne sont pas indépendantistes !

      • Alain dit :

        Non, il y a aussi les “nègres blancs” qui votent socialistes ou FN (2 faces d’une même pièce) se donnant ainsi l’impression d’être quelque chose… pendant que leurs idoles (PSF/FN) leurs prennent leurs biens les plus précieux dont ils ne perçoivent pas la valeur…!

        Désolé pour l’usage du terme “nègres blancs”, mais c’est ainsi que nombre de politiciens français qualifiaient publiquement les Bretons au début du 20ème siècle…! Et malgré le siècle écoulé, il me semble que ce terme à aujourd’hui un sens concret!

      • DiaoulGwen dit :

        Parce qu’il faut être indépendantiste pour être attaché à sa culture, sa langue ou son identité ?
        Bravo Guylaine, votre réflexion transpire le jacobinisme du FN…

  5. […] Pen a visité une exploitation porcine située à Pordic, dans les Côtes-d’Armor, avant de tenir un meeting à La Trinité-Porhoët dans une exploitation laitière. De très nombreuses personnes se sont rassemblées pour […]

  6. Alain dit :

    “Les Bretons ont soif de France”….
    Elle a bien compris comment on s’exprime vis à vis des colonisés…

    J’ai toujours dit que Marine était une professionnelle…
    Finalement, ils n’avaient pas tord ces socialistes du début du 20ème qui évoquaient les Bretons comme étant des “Nègres blancs”…!

    On flatte l’ “inférieur” en l’accueillant dans un projet qu’on lui présente comme plus “valorisant” pour lui-même que sa propre liberté/identité et on lui laisser entendre qu’il le fait de sa propre volonté car il est intelligent..!!!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Environnement

Tempête Ciarán, quelles perspectives pour nos massifs forestiers en Bretagne ?

Découvrir l'article

Lamballe

Bretagne : Retour du train entre Dinan et Lamballe en 2024 après un an de travaux

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Economie, Social

L’emploi saisonnier en Bretagne porté par le tourisme

Découvrir l'article

A La Une, Economie

1,928 milliard d’euros : le Budget de la Région Bretagne pour l’année 2024

Découvrir l'article

Politique

44 % des français considèrent qu’il faut limiter les pouvoirs du Conseil constitutionnel en matière de législation

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Environnement

Maraîchage bio et gaspillage : « Aujourd’hui, tout doit être standardisé »

Découvrir l'article

Environnement, Le Mag'

La plage des Poulains à Belle-ile en mer : un joyau breton classé parmi les plus belles plages du monde

Découvrir l'article

E brezhoneg, Evenements à venir en Bretagne, Local, ST-NAZAIRE

Sant-Nazaire : kentañ saloñs gwin Breizh !

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍