MAJ : 07/04/2017 – 08h00 Damas . Les États-Unis ont frappé dans la nuit de jeudi à vendredi une base aérienne syrienne . La télévision d’État syrienne a qualifié vendredi d’« agression » les frappes américaines contre une base aérienne du régime, une source militaire évoquant des « pertes ». Donald Trump, le président de l’isolationnisme, rentre donc dans le rang après quelques mois seulement à la Maison Blanche.

07/04/2017 – 05H45 Damas (Breizh-info.com via Tvlibertes.com) – Donald Trump est il en train de retourner sa veste ? Elu sur un programme isolationniste, le président américain multiplie les signes inquiétants d’interventionnisme et d’alliances contre-nature… Dernier cas en date : les attaques chimiques imputées au président Bachar Al Assad mais qui ne sont aujourd’hui nullement attestées.

Les dernières déclarations du locataire de la Maison Blanche peuvent laisser craindre le pire. Face au scandale médiatique des prétendues attaques chimiques de l’armée de Bachar Al-Assad, le président américain a réagi sans aucune nuance, alors que les faits sont contestés…

Les condamnations immédiates des prétendues attaques chimiques ne souffrent aucune nuance alors même que les témoignages sont en partie issus des casques blancs, une organisation proche des terroristes islamiques. Cet épisode n’est pas sans rappeler les précédents américains qui ont provoqué la Guerre du Golfe de 1990 puis l’invasion de l’Irak.

En 1990, une jeune femme témoignera sous anonymat sur de prétendus meurtres d’enfants par le régime de Saddam Hussein. Non seulement les faits étaient faux mais en plus la jeune fille s’avérait être la fille de l’ambassadeur du Koweït à Washington proche du gouvernement koweïtien en exil.

En 2003, c’est au tour de Colin Powell, secrétaire d’État de Georges W Bush de mentir délibérément sur de prétendues armes de destructions massives.

Pas avares de manipulations, les Etats-Unis ont habitué le monde à de petits mensonges pour aller faire la guerre notamment dans les pays arabes… Et c’est toujours l’argument sentimental qui est mis en avant : le prétendu martyr d’enfants. Et pourtant les enfants n’ont pas toujours été la priorité des Etats-Unis comme en témoigne le très célèbre cliché montrant une jeune fille vietnamienne arrosée au napalm par l’aviation sud-vietnamienne armée par les Américains…

Au lendemain de l’élection de Donald Trump, TV Libertés rappelait qu’un président américain avait déjà été élu sur un programme isolationniste sans que cela ne l’empêche de partir faire la guerre en Irak. Le 31 janvier dernier, le même journal évoquait les premières contradictions de la politique de Donald Trump.

Et c’est bien du côté de la proximité des Etats-Unis avec les monarchies islamistes du Golfe qu’il faut aller chercher les raisons de la volte-face de Trump. Ces dernières promeuvent un islam sunnite et sont donc naturellement opposées à Bachar Al Assad et ses soutiens iraniens. Les Etats-Unis de Donald Trump n’ont peut être finalement pas refusé d’être les gendarmes du monde !

L’ancien candidat à l’élection présidentielle américaine Ron Paul évoque de son côté la possibilité d’une attaque sous faux pavillon…

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

3 Commentaires

  1. Et oui quand on a des portes avions, des destroyers, des chasseurs et des bombardiers, on ne résiste pas à les utiliser….

    C’est là qu’on voit toute la bêtise à vouloir quitter l’Europe….
    L’Europe doit continuer d’avancer et vite… mais avec un réveil des peuples et des nations qui la composent pour mettre fin à ce « club » d’Etat-Nations (reniant les nations véritables) dont les seuls bénéficiaires sont les oligarchies.

    Le plus impressionnant c’est que l’un des modèles le plus crédible provient des Bretons eux-même avec le projet d’ « Europe aux 100 drapeaux » (comprendre l’Europe aux 100 nations) de Yann Fouéré.

    Mais les Bretons se prennent pour des inférieurs et rêvent de « grandeurs » en votant français (Socialiste ou FN) et sont béatement fiers d’être ignorant du talent de leur propres nationalistes.

    A leur manière, les Ecossais et Catalan se battent pour réaliser ce projet imaginé par les Bretons… Ils veulent forcer l’Europe à soutenir l’émancipation des nations sans état et mettre fin à ce club des Etats-Nations…

    L’Europe, première puissance économique au monde, est un continent désarmé et incapable de s’organiser militairement sans l’OTAN, une véritable folie.

    Une Europe puissance aux 100 drapeaux/nations pourrait disposer d’une force militaire supérieure à celle des Etats-Unis. Cela casserait la bipolarité du monde occidental qui enfin pourrait retrouver une stabilité et une cohérence face à l’émergence de la Chine et de l’Inde… mais aussi de l’Afrique (menace migratoire).

    Mais pour l’instant tout comme les Bretons aiment lécher les bottes des Français, les Européens préfèrent s’user la langue sur celles des Américains et des Russes.

    Ni les Bretons, ni les Européens ne tiennent leur rang…!

  2. Dans mon commentaire précédent, j’ai cité le nom d’Olivier Lepick, chercheur spécialiste en histoire et en armes chimiques, membre de la « Fondation pour la Recherche Stratégique », qui dénonce Assad et Poutine dans les médias. (exemple dans Ouest-France: Attaque chimique en Syrie. L’explication russe est de la foutaise).

    Il se trouve que ce Lepick est également maire de Carnac.

    Fin 2015, en tant que maire de la ville, il a écrit à la préfecture pour leur dire que Carnac était volontaire pour prendre une famille de « réfugiés ».

    Citation (envoyez les violons !) :

    « nous ne pouvons rester inertes face à la détresse de ces populations poussées sur les routes et les mers par la guerre et la barbarie. Si toutes les communes de France pouvaient faire ce petit geste alors nous pourrions peut-être véritablement peser dans la résolution de ce drame abominable aux conséquences humaines incommensurables » (source)

    Est-ce que ce grand chercheur est trop bête pour comprendre que les clandestins de nationalité afghane ou soudanaise qui se rendent en Europe à partir de la Turquie ou de la Libye ne fuient pas la guerre civile qui ravage la Syrie, mais qu’ils sont là pour se faire offrir des appartements gratuits et de l’argent de poche ? C’est vrai que dans son courrier à la préfecture, Lepick précise bien qu’il veut une famille, et non pas un touriste sexuel célibataire. Mais il ne précise même pas de quel pays.

    Peu importe: il se fiche de nous ! Même pour les Syriens, il sait bien qu’il ne s’agit pas de leur sauver la vie en leur offrant momentanément l’asile. Il s’agit de les installer définitivement chez nous en les faisant participer au Grand Remplacement des Bretons.

    Ça lui assure un boulot bien payé et une vie intéressante. L’autre jour, il se vantait sur Facebook d’avoir croisé Charlize Théron dans l’ascenseur en allant se faire interviewer chez TF1.

    En fin de compte, on voit les mêmes gens travailler au Grand Remplacement des Européens et pour l’éviction de Bachar el-Assad.

  3. Donc, si je vous comprend bien… il faut écouter la voie de la Russie sans se poser de question…
    L’Europe, donc nous, n’avons de volonté que dans l’autodestruction…
    Et Trump… ben on comprend pas trop sauf qu’il aime sa fille et qu’il ne refuserait pas d’envoyer les bombardiers pour faire plaisir cette fille aimée…

    J’ai du mal à saisir, sauf qu’il me semble que vous vous poser de questions sur quel maître servir pour qu’on vous dises que vous agissez bien, ce qui démontre que vous avez pas confiance en vous.

    Les Russes sont dans leur rôle, ils défendrent leur pays….
    Les Américains font de même…

    Aucun n’est méchant, tous les 2 peuvent être des partenaires à la condition de tenir notre rang face à eux… Mais ce n’est pas ce que nous ne faisons.

    L’Europe veut prendre des sanctions contre les Hongrois…?

    Comme je l’ai dis, l’Europe actuelle est composée d’Etat-Nations qui pensent avant tout à protéger leurs oligarchies. Ce qui n’est rien que le modèle français appliqué à l’ensemble du continent.

    Les peuples et nations en Europe dorment et s’il faut un exemple extrême, il suffit de regarder les Bretons qui sont incapables de penser par eux-même et sans se référer aux Français (surtout parisiens) maintenant les Russes ou les Américains…

    L’Europe des États-nations est en train de mourir en implosant d’elle-même, comme l’URSS ou comme le Parti Socialiste Français.

    Il reste donc 2 voies pour les Européens:
    Soit devenir la Chine du 19ème siècle ou la Syrie d’aujourd’hui, c’est à dire un territoire que les extérieurs se partageront quitte à se battre en utilisant les autochtones pour le faire à leur place.
    Soit parvenir un réveil des Nations et construire enfin l’Europe tel que souhaité par les peuples…! (car contrairement à ce que les médias nous disent, tous les peuples sont favorables l’Europe… mais pas à cette Europe).

    Yann Fouéré sauf erreur n’évoquait pas directement une armée européenne car évoquer la libération des nations européennes et la fin des États-nations, ce qui étaient déjà avant-gardiste. Mais il était favorable pour une structure européenne garantissant cette libération et cette liberté… C’est à dire défavorable à l’idée de voir des extérieurs (Russes ou les Américains) venir faire la loi en Europe…. la déclinaison logique de cette structure est évidemment une armée commune pour faire acte de puissance.

    (Je poserai la question à son fils la prochaine fois que je le verrai).

    Ce qui se croient aujourd’hui avant-gardiste en se référant aux Russes ou au Américains sont finalement des esclaves d’une future Europe qui sera piller comme l’est actuellement l’Afrique.

    Pour nous les Bretons, le réveil des nations européennes commence par la Bretagne….
    Combien de Bretons votent FN et PS, combien votent pour les partis nationalistes bretons?
    On le voit, le réveil est mal engagé…. et croyez moi, ce n’est pas Poutine ni Trump qui feront le travail à notre place!

Comments are closed.