Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Rennes. Soirée assez calme après le premier tour [Vidéo]

24/04/2017 – 11H00 Rennes (Breizh-info.com) – Alors que les différentes projections sur l’issue du premier tour ont donné quelques sueurs froides aux autorités ces derniers jours, et malgré la présence de Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, la soirée de dimanche a été relativement calme dans les rues de Rennes. Un fait assez rare pour être souligné compte tenu du passif « contestataire » de la préfecture d’Ille-et-Vilaine. Récit de la soirée.

Place Saint-Anne, en attendant le verdict

Tandis que la fin d’après-midi ensoleillé sur Rennes faisait presque oublier que nous étions le soir du premier tour de cette fameuse élection présidentielle occupant l’actualité depuis plusieurs mois, les alentours de la Place Saint-Anne nous ont rappelé à la réalité. Le rassemblement des divers éléments de la gauche et de l’extrême gauche locales, prévu à 18h et relativement modeste, s’est ensuite déplacé vers la place de la Mairie où un second rassemblement était prévu à 21h en cas de présence au second tour du Front National.

Une attente peu optimiste chez les LR

Loin des frasques de Saint-Anne, l’ambiance était beaucoup plus feutrée chez les militants LR de la région rennaise qui étaient réunis dans un restaurant du centre-ville. Dès 19h30, les visages sont fermés car les premières nouvelles en provenance du siège parisien ne sont pas bonnes.

À 20h, le résultat tombe sur un écran au fond de la salle. François Fillon n’est pas qualifié, sans grande surprise pour les militants présents.

« Dupont-Aignan, le Taubira de la droite »

C’est l’une des premières réactions qui émane de l’assistance lors de la révélation des résultats. Une affirmation pas dénuée de sens si l’on additionne le score du candidat de Debout La France à celui de François Fillon. De quoi rappeler le cas de Lionel Jospin éliminé dès le premier tour en 2002, notamment à cause des multiples candidatures de gauche dont celle de Christiane Taubira qui avait alors fait un score de 2,32%.

Parmi les quelques personnalités politiques présentes, nous retrouvons notamment Bertrand Plouvier, chef de file de l’opposition au Conseil municipal de Rennes mais également Amélie Dhalluin, candidate LR aux prochaines élections législatives dans la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine.

Amélie Dhalluin et Bertrand Plouvier à Rennes

Les Jeunes Républicains tournés vers la suite

Pour Gautier Roudaut, responsable départemental des Jeunes Républicains 35, le bilan doit être dressé, sans concession : « On constate sur Rennes, et globalement en France, un vrai décrochage de notre électorat ». Quant aux raisons de l’échec, « C’est le rejet d’un homme et pas le rejet d’un projet d’alternance ».

Mais le jeune responsable ne regrette pas pour autant les mois de campagne passés à promouvoir le candidat Fillon qui a été à ses yeux « le meilleur candidat des Républicains pour l’élection, et dont les militants ont porté le projet avec fierté ». Et pas question pour lui d’abandonner les grandes lignes du programme de François Fillon pour l’avenir.

 Emmanuel Macron, « candidat du vide »

Quant au duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui se présente, Gautier Roudaut ne l’analyse pas du tout comme un vote anti-système : « Marine Le Pen, c’est un vote d’adhésion avec de bons résultats lors d’échéances locales, et plus un vote de rejet ».

Sur le cas Macron, « c’est le candidat du vide, bâti sur le marketing et la communication, mais qui n’incarne pas du tout un rejet du système.» Avant de souligner que le favori du second tour va avoir bien du mal à constituer une majorité cohérente.

À présent, place aux élections législatives dans le camp LR : « Nous avons un bon projet. Que les français nous donnent les moyens de le mettre en place, même sous une présidence Macron ».

Une manifestation sauvage vite contenue

Tandis que les Républicains analysent leur défaite, l’extrême gauche rennaise, de son côté, est beaucoup plus turbulente. Un cortège éclectique d’une grosse centaine de personnes quitte la place de la Mairie vers 21h en se dirigeant vers la place de la République tandis que les accès vers le nord et l’hyper centre-ville sont bloqués par des compagnies de gardes mobiles.

La manifestation part donc vers le sud et le boulevard de la Liberté en marchant au pas de course pour devancer les forces de l’ordre qui bloquent certaines artères. Les rangs sont composés de jeunes gens aux allures de « black bloc » comme de manifestants plus classiques et non masqués. Quelques slogans anti-FN et anti-Macron plus tard, le groupe se retrouve encerclé par les forces de police sur le boulevard de la Tour d’Auvergne sans incident particulier à déplorer.

La fin de soirée électorale s’annonçait donc sans gros dégât à Rennes, une fois n’est pas coutume.

Crédit photos : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique, Sociétal, Société, Tribune libre

Gauche : quand son propre cerveau ment à ses propres yeux [L’Agora]

Découvrir l'article

E brezhoneg, Politique

Politikerezh : hag e vo votet en-dro a-benn bloaz ?

Découvrir l'article

RENNES, Sport

Subventions aux associations sportives : le tribunal de Rennes valide l’aide aux enfants non-binaires

Découvrir l'article

Histoire, Insolite

Plutôt Napoléon que Macron : le sondage insolite sur les Français et le retour de l’Empereur

Découvrir l'article

Environnement

Exposition “En solitaire autour du monde” au Musée National de la Marine à Paris

Découvrir l'article

Sociétal

Le front ripoublicain ? – Le Nouvel I-Média

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes et Bain-de-Bretagne, des “déambulations” pour casser les “clichés sur l’immigration”

Découvrir l'article

RENNES

Rennes. Andy Kouadio et Liliane Diniz Duarte condamnés à 30 ans de réclusion pour torture et meurtre

Découvrir l'article

MORLAIX, NANTES, RENNES

Nantes, Rennes, Morlaix : l’extrême-gauche met le désordre après le premier tour des législatives

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES, Sociétal, Société

A Rennes, une association pro-clandestins veut “sauver la peau des étranger-e-s et des assos qui les soutiennent” si le RN arrive au pouvoir

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky