28/04/2017 – 07h00 Nantes (Breizh-Info.com) – Plusieurs indices troublants laissent à penser que le mouvement d’Emmanuel Macron, En Marche !, restreint les libertés de certains journalistes. Inquiétant alors que la liberté de la presse est une valeur essentielle de la démocratie.

Russia Today, bannie par En Marche! ?

Le 23 avril, au soir du premier tour, les équipes de la chaîne russe Russia Today (RT) s’étaient vues refuser l’accès au QG de campagne d’Emmanuel Macron.

Dans un article détaillé, le média précise que la réponse à leur demande d’accréditation avait pourtant été favorable dans un premier temps. Mais l’accréditation promise n’était finalement jamais arrivée à l’équipe.

Devant le QG, la préposée au service presse a déclaré avoir reçu l’ordre de ne pas laisser rentrer le média.

Le mercredi 26 avril, nouvel épisode suspect d’irrespect des libertés de la presse. Un journaliste de RT France croise Laurence Haïm, porte-parole d’Emmanuel Macron. Celle-ci, pourtant journaliste (!), refuse de répondre au journaliste de RT qui lui demande si En Marche ! va enfin accepter les accréditations du médias russe. Laurence Haïm, se détourne à la vue du micro siglé RT en refusant de répondre. « Madame Haïm, lance alors le journaliste, vous n’êtes pas pour la liberté de la presse ? » La journaliste, visiblement gênée, ne répond pas à la question directe et s’esquive.

Quand RT France tombe nez à nez avec la porte-parole d'En Marche! à Amiens…Déjà, 3 jours plus tôt >>> https://francais.rt.com/france/37365-journalistes-rt-se-voient-refuser-acces-qg-macron

Publié par RT France sur mercredi 26 avril 2017

Richard Ferrand avait déjà refusé de répondre à Breizh-info

macron ferrand médias presse
Richard Ferrand

Le 23 mars dernier, lors d’une réunion publique à Nantes, nous avions voulu interroger le secrétaire général du mouvement En Marche, Richard Ferrand. Ce dernier avait refusé de répondre à nos questions – avant même que notre journaliste n’ait eu le temps de les lui poser –, considérant que nos articles à son encontre étaient « trop critiques » (sic).
Mal lui en a pris puisqu’il avait dû se fendre d’un billet sur son blog pour – malgré tout – répondre à nos questions sur son soutien financier à une association promouvant le boycott de l’état d’Israël.
Il avait d’ailleurs assumé ce soutien financier très critiqué, notamment pas de nombreux Français juifs.
« Que le secrétaire général d’un mouvement politique aussi important refuse de répondre à un journaliste parce que le média pour lequel il travaille a publié quelques articles critiques à son encontre n’est pas acceptable en France. » dira un juriste.

Un mépris de la liberté de la presse ?

Ces trois exemples de refus de respecter les libertés de la presse sont inquiétants. Le potentiel futur président de la République française ne peut pas refuser à un organe de presse d’informer ses lecteurs ou ses spectateurs. La délivrance d’accréditations ou le respect des questions des journalistes est primordial dans une démocratie.
RT France dispose d’une audience importante au niveau national et Breizh-Info est l’un des médias les plus lus de Bretagne.
Ce mépris des droits des journalistes est donc d’autant plus inacceptable qu’il touche deux médias importants représentant des centaines de milliers de spectateurs pour RT et des dizaines de milliers de lecteurs pour Breizh-Info. L’on espère bien que Laurence Haïm, titulaire d’une carte de presse, se désolidarisera d’En Marche ! sur cette question essentielle.

Comme un symbole, le jour où une journaliste refuse de défendre la liberté de la presse, Reporters sans frontières dévoilait un rapport accablant sur la place des médias en France. L’association déplore notamment « une campagne d’une rare violence à l’égard de la presse ».
Emmanuel Macron, dont c’est la première campagne, doit accepter que des médias publiant des articles critiques quant à son action, ou à celle de ses lieutenants, puissent être libres de le faire.
La liberté de la presse doit être respectée, quoi qu’il en coûte aux puissants. C’est le prix de la démocratie.

Crédit photos : Breizh-Info.com
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

2 Commentaires

Comments are closed.