Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Richard Ferrand rattrapé par de (bonnes) affaires : restera-t-il au gouvernement ?

24/05/2017 – 19H15 Paris (Breizh-info.com) – Richard Ferrand n’a vraiment pas de chance. A peine nommé ministre de la Cohésion des territoires, le bras droit d’Emmanuel Macron, le fidèle d’entre les fidèles,  se voit épinglé par le Canard enchaîné. Dans un gouvernement qui se veut un modèle de vertu, l’affaire fait plutôt désordre.

Première affaire : selon le palmipède, alors qu’il dirigeait les Mutuelles de Bretagne en 2011, Richard Ferrand aurait permis à sa femme de réaliser une opération immobilière juteuse en louant à ladite mutuelle des locaux commerciaux afin d’ouvrir un centre de soins. Trois propositions étaient en lice : pur effet du hasard, c’est la société immobilière appartenant à madame Ferrand qui a été retenue. Rien d’illégal dans tout ça, apparemment. Le parquet national financier, plus prompt à réagir dans certains cas, a annoncé qu’il ne se saisira pas du dossier. L’affaire est donc désormais du ressort du parquet de Brest. « Pas de commentaire », a déclaré à RTL ce mercredi le procureur de la République.

Mais les ennuis de Richard Ferrand ne s’arrêtent pas là. Toujours selon le Canard, Richard Ferrand a employé son fils comme collaborateur parlementaire à l’Assemblée du 13 janvier au 16 mai 2014 « pour un montant total brut de 8.704 euros ». Bien entendu Richard Ferrand a démenti tout emploi fictif.  « Si c’était à refaire, je ne reprendrais pas pour quatre mois, payés au smic, mon fils pour travailler. (…) Je vois bien qu’il y a aujourd’hui un rejet total de l’idée qu’un parlementaire puisse embaucher un de ses proches. », a-t-il déclaré ce mercredi à 17 heures sur France Info.

Pas simple de trouver en Basse-Bretagne un jeune sachant lire et écrire correctement ?

Le ministre s’est montré plus malin que le membre de son cabinet qui, quelques minutes plus tôt, affirmait sans rire, histoire de défendre son patron : « Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne . Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur internet (sic). » Pour mémoire le nombre de chômeurs dans le bassin d’emploi de Carhaix était de 3207 en mars 2017…

Il est vrai que cette haute opinion des Bretons a été en son temps partagée par le nouveau président de la République : en septembre 2014, à peine arrivé au gouvernement, Emmanuel Macron avait en effet traité « d’illettrés » une partie des salariés des abattoirs Gad. « Il y a dans cet abattoir une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées ! », avait-il affirmé sur Europe 1, avant d’exprimer, un peu plus tard, ses « regrets » devant l’Assemblée nationale. Pas rancuniers, les Bretons ont voté à 75,6% pour Emmanuel Macron au deuxième tour de l’élection présidentielle.

Ces affaires vont-elles compromettre la carrière ministérielle de Richard Ferrand ? « Ça tombe mal parce que ça crée la suspicion dans un contexte de suspicion, je ne veux pas être langue de bois sur le sujet », a déclaré ce mercredi Christophe Castaner sur Europe 1. Affaire à suivre, si l’on ose dire.

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

13 réponses à “Richard Ferrand rattrapé par de (bonnes) affaires : restera-t-il au gouvernement ?”

  1. vince44 dit :

    Il n’y a pas à pleurer sur son sort !!

    Comme FILLON, il se disait honnête par mi les honnêtes et l’assurait les yeux dans les yeux … ayant même critiqué les méthodes FILLON pour les mêmes raisons.

    Lui aussi, il vient nous dire que ce n’est pas illégal. Certes mais l’immoralité reste et quand le ver est dans le fruit …………… il ne le quitte jamais tout seul !!!!!!!!!

    Jusqu’où iront ils tous ces ripoux ?????????????????????????????????

  2. Gwendal Pennanech dit :

    FeFe le amici…

  3. Gwendal Pennanech dit :

    Bug…il fallait lire “Fefe le Moco”

  4. Tom dit :

    Quand on voit la violence des médias qu’a subit Fillon, je trouve que ce Ferrand est plutôt bien traité. Et en prime il insulte les jeunes bretons, apparemment seul son fils est bien éduqué selon lui.
    Il ne mérite vraiment pas de rester au gouvernement.

  5. Gillic dit :

    Plus les bretons sont pris pour des illettrés et des ignares plus ils votent pour ceux qui les prennent pour des illettrés et des ignares ! A croire qu’ ils sont maso …………..

    • ronan courtial dit :

      Rien à cirer des “bretons” qui changent d’air en fonction du sens du vent.En fait de bons français…Ce sont les minorités qui écrivent l’histoire, si mes enfants portent des prénoms bretons, si j’écris les adresses en Breton sur mes courriers, si je fais flotter au vent le Kroaz Du à la moindre occasion, si des footeux millionnaires jouent au Roazhon Park…C’est par la grâce de quelques Nationalistes qui se sont faits trouer la peau il y a 70 ans en criant:Breiz Atao!: les Guy Vissault, Léon jasson, Pierre Bernier… Triste est le silence des emsaver auto-proclamés, laissons les traîtres multi-cartes à leurs jeux sado-masochistes ,vivons la Bretagne multiséculaire dans le respect de ses martyrs. Nous sommes là. Nous sommes toujours là!

    • Gwendal Pennanech dit :

      Nous saurons cela en juin . Mais il bien garder à l’esprit que TOUS les politiciens français méprisent les Bretons , leur langue et leur culture du FN à la FI. Sarkozy , Hollande, Le Pen, Macron etc ils y ont tous été de leur petit couplet . Seul voter pour les nôtres a un sens.

    • Nanor dit :

      Il faut croire en effet…Monsieur Ferrand étant député du Finistère. Ou Alors ce qu’il dit est vrai ! auquel cas il faudrait diligenté une enquête sérieuse pour évaluer le niveau de maîtrise de la langue Française en territoire Breton… La Bretagne en ZEP ! ..ce serait assez cocasse au regard des résultats insultants affichés par cette académie tout examens confondu

    • Gwendal Pennanech dit :

      La plupart d’entre-nous sommes illettrés dans notre langue , le Breton. Monsieur Ferrand, natif de l’Aveyron et n’ayant rien de Breton est un sous-marin Français au cœur de la partie la plus brittophone de Bretagne dont le but est de surtout ne rien changer à cela!

  6. Anne Hélène Gestin dit :

    Traiter les bretons d’illettrés, il me semble que Macron l’avait déjà fait aux abattoirs Gad? Ce n’est donc que la suite logique…………et sans doute le remerciement aux Bretons qui ont voté massivement pour ce gouvernement!!!

  7. Norbert Vivaldi dit :

    La vie publique a dit Monsieur Macron doit être moralisée.
    Il faut donner l’exemple et virer les profiteurs. R.F n’aurait d’ailleurs jamais dû être recruté s’il y avait eu avant la formation du gouvernement une enquête en bonne et due forme comme ça été le cas pour Fillon.
    Son fils a touché 8704 € pour 4 mois, soit 2176 € mensuel, plus que le salaire d’un ouvrier maçon qui lève des parpaings et remue du béton à longueur de journée… Mais… vu le peu de jeunes sachant lire et écrire le choix était difficile… La honte !… pour un gouvernement “exemplaire”.
    Et de plus, l’épouse qui réalise une bonne opération immobilière : la politique ça rapporte gros à la famille…
    Et bien, ceux qui ont cru en la parole de Macron et mis le bulletin dans l’urne ne doivent pas se plaindre !..

  8. Norbert Vivaldi dit :

    Délit de favoritisme et délit d’initié

    Monsieur Richard Ferrand a constitué un délit de favoritisme et un délit d’initié en favorisant son épouse en vue de l’acquisition d’un bien immobilier. En tant qu’élu il avait accès à toutes les informations et a permis à son épouse de devancer les autres candidats.
    Son épouse ne possédait pas ce local. Elle s’est servie des informations de monsieur pour être la première sur les appels d’offres et faire avant le lancement d’appel d’offre l’acquisition de ce local.
    Aurait-elle acheté ce bien si elle n’avait pas été au courant que les mutuelles étaient intéressées par ce local ?
    Les banques auraient-elles prêté sans ces conditions ?
    Il y a donc eu achat d’un bien, sachant que l’opération financière était réglée d’avance dans les meilleures conditions, dont acquisition grâce à de l’argent prêté par les banques avec certitude du retour financier sur investissement…
    Le délit de favoritisme est bien constitué et celui d’initié ne fait aucun doute, même s’il doit être démontré !
    Délit d’initié :
    « Le délit d’initié est l’infraction (qualification pénale à l’article L465-1 CP) que commet l’initié qui effectue des opérations sur valeurs mobilières ou sur marchandises à l’égard desquelles il possède des informations privilégiées et dont il tire profit avant que ces informations soient connues du public. »
    Pour parfaire la morale, M. R.F. a embauché son fils pendant 4 mois pour “force majeure”
    En effet, le fiston était le seul candidat, dans toute la Bretagne, sachant lire et écrire et il n’y avait pas d’autres choix.
    « Je vous invite à aller faire un tour en Centre-Bretagne. Ce n’est pas simple de trouver un jeune, volontaire, pour travailler cinq mois, qui sait lire et écrire correctement, aller sur internet.»
    La France serait-elle pleine d’abrutis et… pour 1700€ /mois, il devrait pourtant y avoir de jeunes volontaires !…

    Conclusion : Cette affaire sera sûrement vite enterrée car dans le gouvernement Macron, tout le monde il est beau et tout le monde il est gentil.
    Alors, de quel délit d’initié parlez-vous ?… et de quel délit de favoritisme ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Politique

Richard Ferrand ne veut plus faire de politique… alors il fait des affaires

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Politique

Richard Ferrand revient sur le devant de la scène… et puis s’en va…

Découvrir l'article

NANTES

A Nantes, les affaires sont les affaires…

Découvrir l'article

Ensauvagement, Sociétal

Insécurité. Emmanuel Macron incapable de maintenir l’ordre public selon 7 Français sur 10

Découvrir l'article

Politique

Richard Ferrand, professeur de droit constitutionnel…

Découvrir l'article

Politique

Macron a gagné une bataille, mais il n’a pas gagné la guerre

Découvrir l'article

Politique

Emmanuel Macron n’a pas que des amis…

Découvrir l'article

International

Emmanuel Macron ne devrait pas dire tout et son contraire !

Découvrir l'article

International

Guerres, crises… Qui est responsable du désordre mondial ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍