Gènes Intelligence Science QI

26/05/2017 – 08h30 Nantes (Breizh-Info.com) – C’est une équipe internationale qui a réussi à découvrir 40 nouveaux gènes liés à l’intelligence. Cette découverte remet sur le devant de la scène l’un des tabous majeurs de notre temps : l’intelligence est majoritairement liée aux gènes et donc est innée plutôt qu’acquise.

Un total de 52 gènes identifiés dans la formation de l’intelligence

Cette étude, publiée dans la revue scientifique à comité de lecture Nature, a permis de découvrir 52 gènes de l’intelligence. Seuls 12 d’entre eux étaient déjà connus avant l’étude. Il s’agit donc d’un formidable bond en avant pour la science avec la découverte de 40 nouveaux gènes impliqués dans la formation de l’intelligence.

Ce sont 73 308 personnes appartenant au groupe ethnique européen qui ont été testées en treize cohortes distinctes. Huit cohortes étaient composées d’enfants de moins de 18 ans et cinq cohortes étaient composées d’adultes. Un test de QI en ligne a été administré à chaque cohorte.

Les gènes de l’intelligence liés à ceux de l’autisme ou de la schizophrénie ?

Gènes Intelligence Science QIDanielle Posthuma, la directrice de ces recherches est catégorique : « Ces découvertes offrent une nouvelle manière de considérer l’architecture génétique de l’intelligence. » Les informations découvertes sont en effet d’une importance capitale. Ce n’est pas une surprise, la plupart des gènes ont été découverts dans le tissu même du cerveau. Par exemple, un gène (SHANK3) responsable de la formation de synapses est corrélé positivement à l’intelligence d’un individu. Point intéressant, ce gène précis peut entraîner une forme d’autisme ou de schizophrénie en cas de mutation.

Un autre gène (FOXO3) est lié à la destruction des cellules du cerveau. « Il a été démontré que ce gène était associé à la longévité » affirme l’équipe de scientifique dans son rapport.

« La route est encore longue jusqu’à la découverte de tous les gènes liés à l’intelligence »

Danielle Posthuma, interrogée par Newsweek a expliqué qu’elle ne s’attendait pas à découvrir autant de gènes : « J’ai conduit de nombreuses études sur le génome et dans de nombreux cas, vous ne découvrez pas beaucoup de gènes, même si les traits sur lesquels vous enquêtez sont très héritables. Et c’est seulement lorsque vous avez un très large échantillon que vous commencez à trouver des choses. »
Et la chercheuse de modérer l’enthousiasme quant à cette étude : « L’héritabilité du QI est de 80 %, la route est donc encore longue jusqu’à la découverte de tous les gènes liés à l’intelligence. »

Pour preuve, les chercheurs ont tenté de prédire le QI d’un groupe de personnes en s’appuyant sur la présence ou non des gènes découverts par leurs soins. La prédiction a été bonne pour seulement 5 % de l’échantillon ! Pour la scientifique ce petit taux de réussite est déjà « une hausse énorme, un doublement de ce que nous pouvions faire auparavant ». Le résultat de l’étude est donc encourageant mais il reste encore de nombreuses découvertes à réaliser.

Gènes Intelligence Science QISur l’héritabilité de l’intelligence et les tests de QI

Le consensus scientifique sur la pertinence des tests de QI est total. Les tests de QI mesurent le facteur général de la capacité cognitive, aussi appelée « G ». Il s’agit d’une variable parfaitement corrélée statistiquement à tous les tests d’intelligence. Pour parler clairement, un grand chef cuisinier et un bon mathématicien ne possèdent pas les mêmes formes d’intelligences mais sont susceptibles d’avoir plus ou moins le même QI (« G »).

L’héritabilité est la part de l’intelligence liée à la génétique. L’héritabilité ne doit pas être confondue avec l’hérédité qui implique une transmission familiale. En l’espèce, l’intelligence est fortement héritable mais assez faiblement héréditaire selon l’état actuel des connaissances.
Une héritabilité de 80 % (ou de 0.80) signifie que les prédispositions génétiques joueront à 80 % dans l’intelligence d’un individu. Logiquement, l’environnement (éducation, culture, etc.) ne jouera que pour 20 % dans le niveau l’intelligence. Selon l’équipe en charge de l’étude, l’héritabilité de l’intelligence chez les enfants est de 0.45. Elle est de 0.80 chez les adultes.

Cette étude d’une extraordinaire importance vient confirmer définitivement un consensus que tant d’apôtres du politiquement correct craignent : l’intelligence est bien majoritairement liée aux gènes. Les implications de cette découvertes sont énormes. Aux scientifiques de les faire apparaître au grand jour sans craindre l’obscurantisme.

Pour aller plus loin sur le sujet : 

Baisse du QI moyen en France : l’influence de l’immigration ?
[20 an après] The Bell Curve : Le QI moyen diffère entre les groupes ethniques
Danemark. Les conscrits extra-européens ont un QI inférieur à celui des conscrits européens
Emil Kirkegaard : « Le quotient intellectuel mondial est à peu près de 85 » [Entretien]

NF

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

8 Commentaires

  1.  » Aux scientifiques de les faire apparaître au grand jour sans craindre l’obscurantisme. »

    Aïe ! Je crains qu’ après dix jours d’ une absence reposante, l’ obscurantisme ne fasse une réapparition dégoulinante d’ égalitarisme forcené sur cette page dans les heures qui viennent, pas vrai Toto ?
    Nous avons là exactement le genre d’ étude qui fait bouillir de rage les idéologues obtus de l’ égale répartition de l’ intelligence dans le genre humain tant il fournit d’ affirmations contraires au politiquement correct.

  2. Certaines études disent aussi que les populations asiatiques ont un QI de 110 environ de moyenne (Japonais, chinois, coréens), les populations d’origines européennes un QI moyen de 100, tandis que les populations originaires d’Afrique noire auraient un QI moyen de 70. Je l’ai entendu deux ou trois fois dernièrement mais je ne saurai être affirmatif dans mes propos, on est d’accord.

  3. Je me demande si cette étude va rester en ligne longtemps tant cela contrevient à l’idéologie dominante. Veuillez noter que cette étude n’a été conduite que sur des populations d’origine européenne. Sait-on jamais si une étude sur des groupes ethniques divers avait fait apparaître que certains d’entre eux n’ont pas les bons gènes ! Quel scandale ! En attendant, subissons le discours du nivellement par le bas …

  4. Vous osez mettre, pour représenter l’intelligence,la photo de cet escroc qui a pillé le travail de
    Henri Poincaré ? C’est scandaleux…

  5. C’est Bel Kacem qui va pas être contente, quand on préfère la médiocrité à l’intelligence il faut pas s’étonner que nos ingénieurs quittent la France.

Comments are closed.