Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Guingamp. Nicolas Noël (UPR) : « l’élection d’Emmanuel Macron laisse la scène politique en ruines. »

30/05/2017 – 07h15 Callac (Breizh-Info.com) – Dans la 4ème circonscription des Côtes d’Armor, la campagne pour les élections législatives bat son plein. Pour rappel, la 4ème circonscription – construite sans aucune cohérence territoriale – comprend les cantons de Bégard, Belle-Isle-en-terre, Bourbriac, Callac, Gouarec, Guingamp, Lanvollon, Maël Carhaix, Plestin, Plouagat, Plouaret, Rostrenen, St-Nicolas du Pélem.

Sur cette circonscription, ils sont actuellement 12 à concourir à la députation. Parmi eux, nous avons interrogé Nicolas Noël, qui représentera l’UPR, de François Asselineau. Les candidats qui souhaitent être interviewés (ce qui n’est pas le cas de Cinderella Bernard qui ne souhaite pas s’adresser à une partie de ses électeurs potentiels) peuvent nous écrire sur [email protected].

candidat_circo_22

Breizh-info.com : Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Qu’est-ce qui vous a amené à rentrer en politique ?

Nicolas Noël : Né le 11 octobre 1975 à Marseille. 41 ans, marié depuis 2 ans et père d’un petit garçon de 3 ans. Diplômé d’une grande école d’ingénieur, j’ai travaillé pendant 4 ans dans l’industrie, j’ai ensuite réussi à me professionnaliser dans le cirque pendant 6 ans. Depuis, je me suis tourné vers le commerce en alimentation biologique.

J’étais devenu abstentionniste en 2007, après l’adoption du traité de Lisbonne qui viole le référendum de 2005, par dégoût de la classe politique. J’ai connu l’UPR en 2010 et j’ai passé près de 2 ans à surveiller les faits et prises de positions de l’UPR. Constatant que l’UPR respectait sa charte fondatrice en toutes circonstances j’y ai enfin adhéré en 2012. Présent sur la liste départementale pour les élections régionales de 2015, c’est la 1° fois que je me présente à des élections.

Breizh-info.com :  Pourquoi avoir décidé de vous présenter sur cette circonscription ?

Nicolas Noël : Habitant la circonscription, j’ai trouvé naturel de m’y présenter plus tôt que d’être parachuté dans une autre. C’est aussi une garantie pour les électeurs de pouvoir voter pour un candidat qui se sent concerné par les problématiques locales. Par exemple, je constate une forte inquiétude de la population vis-à-vis du projet minier de Loc Envel et de ses conséquences sur l’environnement, en particulier l’approvisionnement en eau de la population, mais aussi sur l’activité économique de la région telle que le tourisme & l’agriculture et les emplois qui y sont associés.

Breizh-info.com : Quelles sont les principales mesures législatives que vous voudriez faire voter en tant que député ? Et celles contre lesquelles vous vous battriez ?

Nicolas Noël : Je souhaite proposer des lois qui seront de grandes avancées démocratiques comme la mise en place de la reconnaissance du vote blanc à valeur révocatoire & le référendum d’initiative citoyenne. Je souhaite aussi défendre le modèle sociétal français en faisant inscrire dans la Constitution le principe de retraite par répartition et celui d’une retraite minimale mais aussi par une relance de nos services publics, notamment dans les zones rurales. Imposer au gouvernement un référendum sur la sortie de l’UE.

Je compte me battre pour faire abroger les lois Macron et El Khomri, la directive sur les travailleurs détachés. Je voterai systématiquement contre les projets de lois issus des GOPE :

-Poursuite des mesures d’austérité à la grecque : les coupes sombres dans la santé, l’assurance-chômage & les retraites vont continuer & s’accentuer

-Baisse de l’impôt sur les sociétés et augmentation de la TVA et/ou de la CSG

-Geler le niveau du SMIC, voire le réduire, viser la fin des CDI, et démanteler le droit du travail et nos acquis sociaux

-Mise en concurrence frontale de toutes les professions réglementées avec des agents économiques n’ayant pas les mêmes contraintes salariales ni les mêmes compétences

Breizh-info.com :  Quel regard portez-vous sur l’élection d’Emmanuel Macron ? 

Nicolas Noël : Résultat d’une gigantesque opération de propagande, l’élection d’Emmanuel Macron laisse la scène politique en ruines. Tous les anciens partis sont au bord de l’implosion, tandis que « La République en marche » recrute de façon précipitée et brouillonne des politiciens opportunistes de tout poil.

Breizh-info.com : Un mot sur vos concurrents dans cette circonscription ?

Nicolas Noël : L’UPR est le seul parti à alerter les français sur l’origine réelle des politiques menées depuis l’adoption du traité de Maastricht. Le fait que les autres partis ne parlent jamais des GOPE est dû, soit à leur méconnaissance du sujet, ce qui relève de l’incompétence, soit à une volonté délibérée, ce qui relève de l’escroquerie. A vos lecteurs d’en juger !

De plus, je me permets de souligner que la députée sortante, Madame Annie Le Houerou, qui a été élue dans un fauteuil, a trahi son électorat. En effet elle a refusé de voter les motions de censure contre les lois Macron et El Khomri, issues des GOPE, alors que ses électeurs ont massivement manifesté contre ces projets de loi dans les rues de Guingamp.

Breizh-info.com :  Que lisez vous actuellement ? Quels films regardez vous ?

Nicolas Noël : Je lis les journaux locaux, papiers et internet, les articles publiés par les responsables de l’UPR sur le site upr.fr ainsi que toutes les conférences documentaires qui y sont mise en ligne. Je suis intéressé par les films de science-fiction et d’anticipation ou des films japonais.

Breizh-info.com :  Le mot de la fin, pour nos lecteurs et vos électeurs.

Nicolas Noël : Tous les autres partis savent que l’euro finira par exploser, mais ils n’en parlent pas. Je conseille à vos lecteurs notre dossier spécial sur notre site internet. Cette explosion ravagera nos économies, alors que le retour planifié au franc ne causera pas plus de difficultés que n’en avait créé le fameux « bug de l’an 2000 ».

Seule notre souveraineté retrouvée, par une sortie de l’UE, permettra de rendre aux Français leur démocratie réelle, de protéger leur emploi, leur niveau de vie, leur sécurité et leur justice sociale, et de restaurer la France comme puissance libre et pacifique.

Les candidats de l’UPR préfigurent le renouvellement complet de la politique française.

Ils sont tous adhérents de l’UPR et soutenus par François ASSELINEAU. Ils ont tous un casier judiciaire vierge. Ce sont des citoyens et citoyennes de toutes les origines, venus de tous les horizons politiques. À quelques exceptions près, c’est la première fois qu’ils se présentent à une élection.

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

CALLAC

Décès d’une fillette de 7 ans dans les Côtes d’Armor : une médecin du Samu condamnée pour homicide involontaire

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Patrimoine

Finistère. Trévarez, joyau architectural et paysager, en lice pour “Le Monument préféré des Français”

Découvrir l'article

CALLAC, Sociétal

Callac. Il témoigne sur Sud Radio après la polémique autour de sa réintégration comme pompier volontaire

Découvrir l'article

CARHAIX

Carhaix. Plus d’un an après, toujours pas de trace de « la menace d’extrême droite », après l’alerte à la bombe qui aurait visé le journal « Le Poher »

Découvrir l'article

CALLAC

Callac. Desevel chas evit chaseal. Élever des chiens de chasse – 13 Munud e Breizh

Découvrir l'article

CARHAIX, Local, Tribune libre

Pendant ce temps, Erwan Chartier continue son petit tour sur les « obsessions de l’extrême droite »… [L’Agora]

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine

« Ma France à moi ». Un film pro immigration réalisé par les promoteurs du projet Horizon de Callac

Découvrir l'article

CALLAC, Cyclisme, Sport

Callac. Retour en vidéo sur la dernière édition de la PLB Muco !

Découvrir l'article

CALLAC, ST-MALO

Cambriolages. A Saint-Malo, des boulangers cambriolés, à Callac, des maisons

Découvrir l'article

A La Une, CARHAIX, Sociétal

Migrants en Centre-Bretagne. Le Poher a reçu un témoignage d’un travailleur social dénonçant les conditions d’accueil chez Viltaïs

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky