06/06/2017 – 04h50  Glomel (Breizh-Info.com) –  Ce mardi 6 juin 2017 aura lieu le lancement du financement participatif concernant le projet éolien de Botsay, situé à Glomel. Un financement qui prendra la forme de prêts effectués par les particuliers, avec des taux d’intérêt compris entre 5% et 7%.

Un investissement à court terme, rentable donc notamment pour les habitants de la Communauté de communes Kreiz-Breizh et des communes de Plouray, Langonnet, Saint-Tugdual et Ploerdut  (7%) mais aussi pour ceux du COB (Centre Ouest Bretagne, 6%). Le taux d’intérêt pour les autres participants sera de 5%.

Ainsi, pour un investissement (prêt) attribué de 1000 euros, un habitant de Plouray percevra, en deux ans, environ 80 euros d’intérêt. (Montants bruts prévus dans le cas d’absence de défaut ou de retard, en l’absence de garantie sur le versement des intérêts et sur le remboursement du capital. Selon la réglementation en vigueur, les intérêts perçus font l’objet d’une retenue à la source en fonction de votre pays de résidence fiscale, et de votre déclaration de revenus.).

Le montant maximum par prêteur est de 3000 euros (l’objectif de collecte étant de 100 000 euros).

Voici comment les promoteurs présentent le projet à Botsay – qui pourrait permettre la production d’électricité nécessaire pour la population de la communauté de commune du Kreizh-Breizh (5925 foyers).

« D’après les mesures de vent effectuées sur site, la production électrique nette estimée pour les quatre éoliennes de Botsay est de 16.000 MWh par an, soit la consommation d’électricité d’environ 5.925 foyers. Cela représente environ la population de la Communauté de communes du Kreiz-Breizh.» explique le promoteur,  BayWa r.e. France qui est une entreprise de développement, de construction et d’exploitation de parcs éoliens et solaires.

Dans les années 1980, le secteur de Botsay, sur le territoire de l’actuelle Communauté de communes du Kreiz-Breizh, a fait l’objet d’une prospection pour l’extraction d’uranium. Ce projet a suscité une forte opposition locale et un collectif a obtenu son abandon.

En 2003, la société Quénéa Energies Renouvelables a pris les premiers contacts locaux pour l’élaboration d’un projet de parc éolien. L’accueil a été très favorable, notamment parce que le projet a été perçu comme une alternative aux choix énergétiques recourant à l’uranium. Un permis de construire pour 6 éoliennes a ainsi été obtenu en novembre 2006.
Malgré ces autorisations administratives, le parc éolien n’a pas pu être construit car le potentiel de vent mesuré sur le site n’était pas en adéquation avec les modèles d’éoliennes de l’époque.

Suite aux progrès considérables faits dans le domaine et aux évolutions réglementaires, le projet éolien de Botsay dans sa forme actuelle a été lancé. Il comprend 4 éoliennes de 150 m de haut en bout de pale, capables de répondre ainsi au potentiel de vent disponible. Chaque éolienne aura une puissance de 2 MW, soit un total de 8 MW pour le parc.
Les études techniques et environnementales ont été finalisées en 2015 afin d’aboutir à un projet de parc éolien cohérent avec son environnement humain et naturel, viable économiquement et administrativement recevable.

Un projet compris et attendu

La concertation et l’information ont été exemplaires tout au long de la vie d’un projet. Après le vote à l’unanimité du Conseil municipal de Glomel en faveur du projet en juin 2015, un contact direct en porte-à-porte a été privilégié pour dialoguer avec les futurs riverains du parc éolien de Botsay. L’accueil reçu fut chaleureux et a permis d’inviter les riverains aux Portes Ouvertes organisées avant le dépôt des demandes administratives. De ces échanges a émergé une demande locale d’investissement dans le projet. Cette opération de financement participatif répond aujourd’hui à cette attente, qui s’inscrit en pleine convergence avec la politique ambitieuse de la Communauté de Communes du Kreiz-Breizh (CCKB) en matière de développement des énergies renouvelables sur son territoire.

Les citoyens qui le souhaitent peuvent investir pour contribuer à financer le développement des dernières phases du projet, notamment les études géotechniques, l’analyse des données de vent, l’étude acoustique complémentaire et les premières phases de la construction du futur parc éolien. Les prochaines étapes de ce projet sont l’enquête publique, prévue en juin-juillet 2017 et les autorisations administratives sont attendues trois mois après.

Toutes les informations sont disponibles ici

A noter que pour le moment, impossible de savoir ce qu’il adviendra, en cas de réalisation du projet, des locaux de la Fédération des Chasseurs, situés eux aussi au lieu dit le Botsay – locaux qui permettent le passage et la formation au permis de chasse. Tout comme il est impossible de savoir si « les fusils du Korong », l’association de Ball Trapp locale pourra maintenir son site sur le même endroit.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

2 Commentaires

Comments are closed.