22/07/2017 – 19h30 Paris (Breizh-info.com) –  Manifestement le fait que le Gwenn ha du, célèbre drapeau breton aux couleurs noires et blanches, soit plébiscité comme le deuxième emoji le plus demandé au monde – les emojis sont ces petites images que l’expéditeur d’un message peut associer à son texte et reflétant l’état d’esprit du moment ou une émotion – n’est pas du goût de tout le monde.

MAJ 24/07/2017 : Jean Messiha a tenu à s’expliquer sur ce tweet rapidement effacé : « Je m’excuse sincèrement pour le malentendu sur le drapeau breton. Mon propos visait le séparatisme violent, non l’identité régionale bretonne. »
Dont acte.

« Quelle émotion transmet-on avec une femme voilée ou un drapeau breton à part des intégrismes ? »

Ainsi Jean Messiha, porte-parole des « Horaces » – un club de hauts fonctionnaires et de cadres du privé qui travaillent sur le programme du FN – a réagi le premier à la bonne santé médiatique de l’étendard breton, connu et reconnu partout.

Il s’est en effet fendu d’un tweet – retiré par la suite – pour le moins vindicatif dans lequel il compare le Gwenn ha du à une femme voilée (sic), drapeau qui par ailleurs transmettrait des valeurs d’intégrisme.

Drapeau breton

Haut fonctionnaire issu de l’ENA (École Nationale d’Administration), Jean Messiha est un tenant bien connu d’une ligne jacobine qui n’a jamais épargné la Bretagne. Il est vrai que le Front national n’en est pas à son coup d’essai contre l’identité bretonne.

« Notre vieux drapeau, traqué par les gendarmes… »

Profitons tout de même de ce tweet désobligeant pour rappeler au passage la signification du Gwenn ha du. Crée dans les années 1920 par Morvan Marchal, le drapeau reprend le champ d’hermines rappelant l’héritage ducal.

Quant à ses 9 bandes, elles sont là pour représenter l’unité des 9 Pays historiques de Bretagne. Les 4 bandes blanches font référence à la Cornouaille, au Léon, au Trégor et au Vannetais. Tandis que les 5 noires renvoient au Pays de Dol, de Saint-Brieuc, de Saint-Malo, de Rennes. Et bien évidemment aussi au Pays Nantais, il ne faut pas l’oublier.

Dans son ouvrage La Voie Bretonne, le leader nationaliste breton Olier Mordrel se félicitait déjà en son temps de la reconnaissance populaire du Gwenn ha du : « Notre vieux drapeau, traqué par les gendarmes, frappé d’interdiction par les tribunaux, est aujourd’hui admis et honoré par tous, sans distinction d’opinion. Il lui arrive même d’orner la tribune où fraternisent sous ses plis abhorrés préfet, général et pasteur des âmes ».

Crédit photos : Pixabay
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

14 Commentaires

  1. Et si on disait à ce monsieur qu’une messe copte ça ne nous transmet aucune émotion? on trouve ça bizarre , pas vraiment antipathique , mais c’est tout . …Je l’aime bien ce garçon mais il est né un peu loin pour comprendre . Quand il aura fini de s’assimiler à l’Europe – ce qu’il souhaite sincèrement et qui finira peut-être par arriver- eh bien on en reparlera :-)

  2. Ca devrait pas choquer grand monde sur ce site vu que trois quarts de ces lecteurs se branlent des que les Le Pen ouvrent la bouche et que malgre son nom, on y parle autant de bleu blanc rouge que de gwen ha du……

  3. Toujours plus d’Africains fiers d’être français crachant leur bile sur les Bretons, la stratégie du FN dans toute sa splendeur. Y’a pas à dire, le « patriotisme » au FN c’est maagique (prononcer magique avec l’accent africain).

  4. Tout comme le sexe ou la couleur de peau, patrie et nationalité ne sont que des constructions sociétales. Jean Messiha EST français. Vive le FN !

  5. On appelle cispatriote une personne dont la nationalité ressentie coïncide avec la nationalité au niveau génétique. Il existe aussi des personnes transpatriotes. Par exemple, Jean-Marie Le Pen et Jean Messiha sont des transpatriotes, mais l’on dit plus couramment et par souci d’économie des trans.

  6. « Profitons tout de même de ce tweet désobligeant pour rappeler au passage la signification du Gwenn ha du. Crée dans les années 1920 par Morvan Marchal, » Propos insultant à l’égard de notre peuple et cette tête de mort « énarchique » ne s’est même pas excusée ? Aucune condamnation, non plus, de ses propos inacceptables par les dirigeants de son parti ? Faut pas s’étonner que le FN ait si peu d’audience en Bretagne et dans les nombreuses nations de l’hexagone annexées par la France. Ce parti n’est pas en mesure de gouverner, la discorde est son credo là où le rassemblement reste la seule solution pour sortir du chaos migratoire et il fait tout pour s’aliéner le vote des « enracinés », il ne lui restera plus, aux prochaines élections qu’à capter les voix… De l’Islam !

  7. J’ai toujours préféré le drapeau plain d’hermines , qu’on dit être celui de la duchesse Anne . Par ailleurs , je le vois toujours mis en avant par des gens qui rejettent le concept de patriotisme quand il s’agit de la France , alors qu’ils l’instrumentalisent lorsqu’il s’agit de la Bretagne . Je gage que , si un jour la Bretagne devenait indépendante , tous ces bobos plus ou moins gauchistes culturels seraient les premiers à hurler contre l’armée bretonne , et à se rebeller contre les sacrifices qu’elle demanderait aux citoyens bretons (conscription par exemple) …

    Je suis un simple français « de souche » (très mélangé ) , et j’aime les provinces qui ne se sont pas américanisées et ont gardé un fort caractère particulier . Ainsi l’Alsace , ainsi la Corse . Mais l’amour de sa petite patrie , à travers notamment l’entretien de son patrimoine architectural , artistique et musical , ne doit pas être hostile à l’amour de sa grande Patrie . Je veux bien qu’on se lève en chantant le Bro ma gadou , mais alors que l’on chante aussi , et debout , la Marseillaise qui , bien que chant révolutionnaire , est devenu l’hymne national . Ce sont en effet les excès du jacobinisme qui produit cette réaction délétère . Je note en passant que , du temps de la monarchie , existait ce rapport harmonieux entre les provinces et la « nation » , celle-ci s’incarnant dans la personne du roi . Il nous faut refonder une monarchie adaptée à notre pays aujourd’hui . Avant que la décadence de la ripoux-blique (macronienne) ne finisse par dissoudre et la France et la Bretagne (je ne dis pas la Corse , car les corses , eux , au moins , ils se défendent ) , devant les assauts de notre ennemi commun : l’islam .

    • On s’en fout de ton avis : tu es Français. Juste ferme ta gueule. Ici c’est Breizh-info, pas Seine-st-Denis-info. On s’en fout de ton drapeau et de ta marseillaise, remballe ta camelote bleu blanc rouge, ça n’intéresse que les migrants Lybiens, et encore…

    • A le revoilà le Duguesclin…

      Sa « petite » et sa « grande patrie » et il nous annonce qu’il veut bien chanter le Bro gozh ma zadoù (dont il n’est même pas fichu de connaître le nom correct) à condition qu’on chante la Marseillaise (le truc imposé en 1879 comme hymne national, de la nation étatique décrétée à Paris)…

      A si les Allemands avaient gagné la guerre, je n’ai aucun doute notre Duguesclin souhaiterait vivement pouvoir chanter « Das Lied der Deutschen » au nom de la « Grande Patrie » en souhaitant que le premier couplet soit modifié pour y inclure dans la territorialité décrite le « Frankreich » (les Frank sont des germaniques après tout…) auquel il inclurait la Bretagne quitte à faire, comme il le fait aujourd’hui, un grand écart magistral avec l’histoire et les identités…

      Mais en plus on apprend qu’il serait Monarchiste… et nous il nous parle du lien qui existait à l’époque entre les « provinces » et la « nation »…!!!

      Monarchiste, pourquoi pas, mais il devrait revoir ses connaissances sur ses convictions…. A l’époque, la Bretagne était officiellement « Province réputée étrangère » donc certainement pas inclue à la nation (charnelle à l’époque) et disposait d’un état distinct de l’état français, tant au niveau des impôts, de la gestion administrative et des lois…

      Mais le mot « étrangère ou étranger » a certainement changé de définition dans la langue de molière depuis 1789… vu tous ces Français qui arrivent pour dynamiser la fameuse « nation »…!

    • Moi, n’ayant pas une once d’origine française je ne choisis pas entre pas entre les drapeaux et symboles français. Cela ne me regarde pas! Je conseille aux « français de souche très mélangés » (sic) d’en faire de même. Er-maez!

  8. Qui dans le monde, à part les Bretons, sont capables de voter pour un parti dont un cadre est capable d’insulter un drapeau national, notre drapeau national….

    Faut dire qu’un drapeau national, les Français et le FN ne savent plus vraiment ce que c’est….
    Et oui, il ne se passe pas un jour ou les politiciens français nous explique que le Triliv (le Tricolore) est le drapeau de la République…

    C’est donc que le Triliv représente un système politique et non les Français (une nation charnelle)…. tout comme le drapeau rouge représentait l’URSS et non les Russes, tout comme l’autre drapeau rouge mais avec un rond blanc en son centre représentait l’Allemagne nazie et non les Allemands…

    Du fait, le Triliv n’est pas un drapeau national comme on peut le voir dans la majorité des pays, y compris la Bretagne… C’est peut-être là le problème de Jean Messiha…!

    Les Russes et les Allemands ont brulé l’équivalent du Triliv pour mettre un vrai drapeau national…

  9. Ma pauvre chérie, tu n’ as pas du vivre bien longtemps en Corse !!! Quand à la Bretagne celte à 85 %, c’ était il y a un siècle voir deux, à peine 100 000 bretons parlent le breton alors qu’ en Corse, 95 % des corses parlent leur langue et particulièrement les jeunes !!!!

Comments are closed.